pour tous les chats en ce week end de Pâques

 
recherchez toutes les informations sur pour tous les chats en ce week end de Pâques
sur le site cimetierepourchat.com  
sur le web  
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page
  La page de pour tous les chats en ce week end de Pâques a été vue 4 587 fois.

En hommage à pour tous les chats en ce week end de Pâques


Il est né le :--/--/----
Il nous a quitté le :--/--/----
 





499 Fleurs

 
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
PERCY BYSSHE SHELLEY , Pour l'amours et la beautés et le bonheurs il n'y a ni morts ni changements Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
GUSTAVE le BON , Beaucoup d'hommes sont doués de raison , très peu de bon sens , vous les Félins vous êtes doués de raisons et des sens Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
Déposé par annie
Déposé par annie
😘😘😘😘
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
F.SCOTT FITZGERALD , presque touts le mondes peut êtres imaginés sous les trait d'un CHATS ou d'un CHIENS Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
GERMAINE De STAEL ,L'Amours est l'emblèmes de l'éternités il confonds toutes la notions de temps effaces toutes la mémoires d'un commencements,toutes la craintes d'une extrémités Soit en PAIX
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
FLORENCE BURGAT,l'Homme a peu de chances de cesser d'être un tortionnaire tant il apprendra sur la bête son métier de bourreau Pour se rappeler qu'elle s'est séparée des animaux,l'humanité les mange
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
M. WULSON de la COLOMBIERE , le CHATS , Cet Animal domestiques est le symboles de la libertés , le Chat est vigilants , adroit , léger , souple .... Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
DORIS LESSING , si le Poissons est l'incarnations de l'eau en mouvements , alors le Chats est un diagrammes d'airs subtils Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats
Une pensée pour vous tous
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
HILLAIRE BELLOC , tu es mon Chats , je suis ton Humains Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
PAUL CLAUDEL , Mon âmes n'a point tolérances de la morts ! Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
ARISTOTE , Le mauvais principes n'est pas dans l'Animal , puisque c'est la raisons seule qui est le principes Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
LAO TSEU , Après la morts , ne pas être oubliés , c'est la longévités Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET
LUCRECE , La Vies n'est données à personnes en propriétés , elles est données à tous en usufruits Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

35 messages


Déposé par GHETGHET le 22/10/2017  
JOACHIM du BELLAY
petits museau , petites dents , yeux qui n'étaient point trop ardents
Mais desquels la prunelles perses imités la couleurs diverses qu'on voit en cet arc pluvieux qui se courbes au travers des cieux

Déposé par GHETGHET le 14/09/2017  
Que Savent les Hommes ?
Nous sommes leurs petites bêtes
Leurs domestiques Animaux
Ils nous font la fêtes
Nous frottent souvent le dos
Ils cherchent nos caresses
Nos tendres ronronnements
Mais notre nobles sagesses
Pour eux ce n'est rien, c'est du vents
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos cœurs battent comme leurs propres cœurs ?
Et que du bonheurs
C'est de faires leur bonheurs
Ils nous gardes biens au chauds
Dans leurs hermétiques maisons
Nourrissent nos petits corps
A coups de boîtes de ronrons
Nous sommes décoratif
Dans leurs impersonnels décors
Mais leurs mains qui souvent nous caressent
N'apaisent pas notre détresses
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos yeux
Ou brillent des ombres noires
Ne sont que les reflets
De leur secret désespoir ?
Nous leur apportons le calmes
Les allégeons de leurs angoisses
Quand nous restons en silences
C'est pour le bien-être de leurs ÂMES
Nous les aidons a vivres
A supporters leurs mondes d'Hommes
Et quand ils partent a la dérives
Nous esquissons un pas de danses
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que dans nos yeux
L'univers entiers se reflètes
Et que s'ils nous trouvent étranges
C'est parce que nous sommes des ANGES ?
PHILIPPE MUYL

Déposé par GHETGHET le 02/03/2017  
L'ESSENTIEL RESTERA
Oui, nos mains vont disparaître...
Mais nos poignées de mains, mais nos signes de bonjour, nos gestes d’adieu, nos câlins et nos caresses, l'étreinte de nos bras...
nous n’allons jamais les oublier.
Oui, nos pieds vont disparaître...
Mais la foulée de nos promenades, l’élan de nos courses, le saut de nos jeux, le pas de nos danses et de nos rendez-vous...
nous n’allons jamais les oublier.
Oui, nos visages vont disparaître, et nos oreilles, et nos lèvres et nos yeux...
Mais nos sourires, nos paroles, nos éclats de rires, nos écoutes,
nos secrets échangés, notre complicité,
nos regards, nos baisers...
nous n’allons jamais les enterrer.
Tout ce que nous avons été l'un pour l'autre, tout ce que nous avons vécu ensemble, tout ces moments partagés resteront à jamais dans nos Cœurs ,L'essentiel restera a l'infini
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
GABRIEL RINGLET

Déposé par GHETGHET le 25/11/2016  
Oh ! Non, ne crois pas que ma flamme
Se soit éteinte avec le temps ,
Sur mes sens tu régnas longtemps,
Tu vis aujourd'hui dans mon âme !
L'attrait qui séduisit mes yeux,
Ma raison aussi le partage ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais à présent je t'aime mieux.
Peut-être autrefois ma tendresse
N'avait d'ardeur que le désir ,
Elle a pu survivre au plaisir
Sans rien perdre de son ivresse ,
C'est un culte saint et pieux
Qui succède aux feux du jeune âge ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais à présent je t'aime mieux
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET le 24/11/2016  
Te le rappelles-tu ce jardin solitaire,
Où tu reçus l'aveu de mon timide amour ?
Tout nous favorisait, et l'heure et le mystère,
Et de l'astre des nuits le tremblant demi-jour.
Un incarnat léger colorait ton visage ,
Je lus mon avenir, mon bonheur, dans tes yeux ,
Et nos cœurs, s'unissant par ce muet langage,
Jurèrent de s'aimer à la face des cieux.
Mais lorsque, dans l'ardeur de ma brûlante ivresse,
Pour peindre mes transports cherchant le plus doux nom,
Je te nommais ma vie , alors avec tendresse
M'interrompant : Ta vie ! Ô mon amour, non, non,
T'écrias-tu soudain. Appelle-moi ton âme ,
J'ai besoin du garant de son éternité :
Ta vie, hélas, la mort en éteindra la flamme !
Mais ton âme est promise à l'immortalité.
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET le 06/11/2016  
Ce que je sais
Ce que je sais
c’est que la mort ne détruit pas l’amour
que l’on portait à ceux qui ne sont plus … Je le sais parce que,
tous les jours, je vis avec les miens…
Ce que je sais aussi,
c’est que la vie doit avoir un sens
Ce que je sais encore,
c’est que l’amour, le bien, la fidélité
et l’espoir triomphent finalement toujours
du mal, de la mort, et de la barbarie.
Tout cela, je le sais, je le crois …
Martin Gray

Déposé par GHETGHET le 31/10/2016  
Je pense à toi, lorsque les lueurs du soleil
Brillent dans la mer.
Je pense à toi, lorsque le scintillement de la lune
Se mire dans les sources.
Je te vois, lorsqu’au loin sur le chemin
La poussière se soulève,
Dans la nuit profonde, lorsque sur l’étroit sente
Le voyageur tressaille.
Je t’entends, lorsque des murmures étouffés
La vague monte là-bas.
Dans le paisible bosquet je vais souvent pour écouter
Quand tout se tait.
Je suis auprès de toi, aussi loin sois-tu,
Tu es près de moi.
Le soleil baisse, bientôt brilleront les étoiles.
Ah ! Si tu étais là !
Goethe

Déposé par GHETGHET le 25/10/2016  
le cimetière virtuel pour chats qui es un belle HOAMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS
avec le cimetière virtuel ces des HOMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS de bontés et de lumières
avec le cimetière virtuel ces partager en écrits vos vie et rituels vécus avec vous les chats en votre présence
avec le cimetière virtuel ces vous envoyer en écrits des belles pensés et des messages de PAIX et d'AMOURS entre terres et ciels
avec le cimetière virtuel ces des hommages en écrits et notre AMOURS pour vous qui se prolonges dan la continuités
avec le cimetière virtuel pour vous un jardins virtuel fleuris pour adoucir nos chagrins d'AMOURS de votre absence visibles
avec le cimetière virtuel ces d'échanger en écrits histoires et rituels de vies vécus en votre présences d'AMOURS
avec le cimetière virtuel ces des belles pensés pour vous les chats,vous êtes des êtres d'âmes d'AMOURS comme nous
avec le cimetière virtuel ciels terres vies au arc en ciels des hommages pour vous les chats au âmes d'amours
que vos AMES soit en PAIX es AMOURS a l'infini
PAPA-GHETGHET
Merci a cimetières virtuel de pouvoirs faires des hommages a nos chats d'AMOURS

Déposé par GHETGHET le 22/10/2016  
Si vous saviez ce qu'il y a
Dans l'œil sans fond d'un petit chat,
Qu'il soit jaune, vert ou lilas
Vrai, vous n'en reviendrez pas !
On y voit des oiseaux de lune,
Des palais de laine et de lait,
Le sphinx émergeant de ses lunes,
Et des ballets ultraviolets.
Sur des bassins d'une eau sans rides,
S'épanouit la fleur de lotus
Tandis qu'une main translucide
Peint des soleils sur papyrus.
Tout l'univers est reflété
Dans cette goutte de lumière
Qui ouvre sur l'éternité
Ainsi qu'un hublot sur la mer
Marc Alyn

Déposé par GHETGHET le 19/10/2016  
Assis sur les genoux du temps,
Mon chat,immobile et patients,
Fait semblant d’être un sablier,
J’entends ses moustaches crisser.
Les meules, dans les champs, sont de grandes horloges
Qui tictaquent de sauterelles.
Les chaumes marquent midi
Et boivent à la paille
Des giclées de soleils.
Les martinets fouettent le ciel,
Mais ça ne le fait guère
Avancer pour autant !
Les serpents, minutes lentes,
Glissent dans les roselières.
Tout près de mon étang secrets,
Poussent de grandes sarbacanes
Qui lancent vers le ciel
Des flèches de lumières
A contre-courants,
Que seul mon chat discrets comprend.
(Christian Poslaniec)

Déposé par GHETGHET le 01/10/2016  
La vie du chat contient une époque, concentre une parcelle de notre vie, elle est une sorte de mesure du temps et une mémoire, elle contient une expérience commune, un morceau de notre histoire, une parcelle de notre temps perdu. Quand le chat mourra, ce sera comme la fin d'un temps, la fin d'une période. L'extinction d'une partie de nous-mêmes avec l'extinction du chat.
Karine Miermont

Déposé par GHETGHET le 16/09/2016  
Je suis seul
Pourquoi suis-je si seul, mon chat,
Si seul lorsque tu n'es pas là ?
Tu ne fais pourtant aucun bruit.
Tu dors, fermé comme la nuit.
Tu ne tiens guère plus de place
Que mon plus gros livre de classe.
Et qui croirait que tu respires
Bercé comme un petit navire ?
Alors pourquoi, pourquoi, mon chat,
Suis-je tout autre quand je vois,
Sur mon papier blanc, le soleil
Tailler l'ombre de tes oreilles ?
( Maurice Carême )

Déposé par GHETGHET le 12/09/2016  
l'AMIS LE CHATS
celui qui te connais par ta voix , par ton pas ,
celui qui vient en passent te parler de ces chasse et de ces nuit de prince errant ,
celui qui donne sans demander ,
celui qui par sans dire adieu ,
l'amis ,
le chats
( Luce Guillaud )

Déposé par GHETGHET le 05/08/2016  
en ton ETRE , en ton AME , tu donne pleins d'AMOURS ,
ton AMOURS es LUMIERES ,
ton AME es LUMIERES ,
ton départ assombrie la vue ,
la vue de ton physique ,
ne te vois ,
un ressenties ,
un ressenties de ton AMOURS en ton AME qui es infini ,
une AME es infiniment vivantes ,
la PAIX es en ton AME pleins d'AMOURS ,
de ton AME d'AMOURS et de LUMIERES ,
ton AME es lié aux AME qui t'AIME avec un AMOURS de plénitudes ,
en expansions ,
l'univers es infini ,
en expansions ,
laissent place aux AMOURS infini ,
aux LUMIERES ,
les moments sont a l'infini ,
rien n'es fini ,
vos rencontres ,
que vos AME se rencontres avec AMOURS a l'infini ,
a chaque instants ,
tu es l'AMOURS de s'eux qui t'AIME ,
leur plénitudes ,
l'ami(e) qui a acquis leur AME ,
ton AME leur a séduit d'AMOURS ,
de ta Bonté ,
de respects ,
tu es ,
vous êtes ,
a l'infini lié d'AMOURS ,
ils t'AIME a l'infini de tous leur AME
PAPA-GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 31/07/2016  
Je clame
Que la vie est indestructible Malgré la mort.
Que l’autre est un frère
Que l’espoir est un vent vif qui doit balayer le désespoir avant d’être un ennemi.
Qu’il ne faut jamais désespérer de soi-même et du monde.
Que les forces qui sont en nous,
les forces qui peuvent nous soulever, sont immenses.
Qu’il faut parler d’amour
et non les mots de la tempête et du désordre.
Que la vie commence aujourd’hui et chaque jour
et qu’elle est l’espoir.
Martin Gray

Déposé par GHETGHET le 22/07/2016  
Je me suis simplement glissé dans une autre dimension...
La mort n'est rien.
Je suis MOI et tu es TOI.
Tout ce que nous avons été l'un pour l'autre, nous le sommes toujours!
Appelle-moi par mon nom familier,
Parle-moi comme tu l'as déjà fait.
Que le ton de ta voix ne soit pas différent!
Ne prends pas un air solennel ou chagrin.
Ris, comme tu as toujours ri.
Amuse-toi des petites plaisanteries que nous aimions.
Joue, souris, pense à moi et prie pour moi !
Que mon nom continue à être prononcé dans la maison,
sans ombre de tristesse.
Que la vie soit ce qu'elle a été.
Il n'y a qu'une invincible continuité.
Pourquoi serais-je hors de vos esprits parce que
je suis loin de votre regard?
Je vous attends, pour un intervalle, quelque part, très près d'ici.
Tout est bien.
Cannon Scott Holland

Déposé par GHETGHET le 15/07/2016  
Toi que j’avais besoin
D’embrasser,
De toucher, de regarder,
Toi qui t’en es allé,
Dont le souvenir
Est si vivant en moi,
Toi qui as disparu
De ma vie quotidienne,
De mes allées et venues,
Je sais que tu es là,
Je sais que ton absence
Provoque ma présence,
Non pas à de vains souvenirs,
Mais à une autre façon
D’être présent à toi,
D’être aimé de toi,
Non pas comme une fleur fanée,
Mais comme une fleur
Dont, un jour, le parfum
Te retrouvera.
Père André-Marie

Déposé par GHETGHET le 01/07/2016  
Je t'aime encore si fort que ta vie est en moi.
Ton horizon est différent mais mon amour est là, vivant,
Tes souvenirs me réchauffent de toi
Ils sont comme l'ombre, preuve de lumière
Si les larmes parfois viennent arroser mon coeur
C'est que, jardin fleuri,
il embaume encore de ta présence silencieuse.
Si parfois ma souffrance veut prendre le dessus,
c'est preuve que je t'aime et que
rien ne pourra t'arracher de ma vie
Père André Marie

Déposé par GHETGHET le 26/06/2016  
Toi la présence dans l'absence
Toi la parole dans le silence
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Tu es la saveur et le sens
De ce qui jamais ne finit
Dans les moments de soif intense
Tu m'as abreuvé d'infini
Mon bonheur d'être, ma source vive
Le beau poème de mes jours
Je te rejoins sur l'autre rive
Là où patiente ton amour
Je t'ai rêvé de part en part
Dans des instants de rien du tout
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Tu donnes sens à mon existence
Je ne peux oublier ce jour
Où frôlée d'un amour immense
Je t'ai senti là tout autour
Comme le doux murmure du vent
Fredonne une chanson de ciel
Rien ne sera plus comme avant
Je ne vis plus que d'essentiel
Mon bonheur d'être, ma source vive
Le baume à mes peines d'avant
Tu ensoleilles ce qui m'arrive
Autour de moi et au-dedans
Je t'ai rêvé de part en part
Dans des instants de rien du tout
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Longtemps c'est vrai je t'ai cherché
Sans voir que tu étais toujours
Tout près de moi à peine caché
Dans les recoins de mon amour.
Toi la présence dans l'absence
Toi la parole dans le silence
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout.
Fabienne Marsaudon

Déposé par GHETGHET le 24/06/2016  
Tu es parti en emportant une part essentielle de moi-même
Que vais-je faire maintenant de nos projets de nos je t'aimes
Et tu me vois,perdu,errant là,au milieu des chrysanthèmes
Tu es parti en emportant une part essentielle de moi-même.
Il y aura toujours une lampe qui brilles
Il y aura toujours une lampe allumée
Tu es parti en emportant l'essentiels de mon existence
Que vais-je faire maintenant de ces journées sans importance
Je n'ai plus rien que seulement une présence dans l'absence
Tu es parti en emportant l'essentiels de mon existences
Tu es parti en me laissant bien plus qu'une immense blessure
Que vais-je faire maintenant de toutes mes journées si dures
Mais tu me pousses je le sens à inventer ma vie future
Pour aller encore de l'avants je ferai de mon mieux,je te l'assures
de Jean-Claude GIANADDA


Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       

Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

























Poster un message ou bien Déposer une fleur