En hommage à Mélusine
Race :BRITISH-SHORTHAIR
Il est né le :03/05/1996
Il nous a quitté le :22/12/2010




En hommage à Mélusine

Merci de m'avoir tenu compagnie plus de 14 ans......

8057 Fleurs

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

CHARLES BAUDELAIRE , Ce qui est créés par l'esprits est plus vivants que la matières Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par grisette
Déposé par grisette

❤️

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Douces câlinettes en ce dimanche d'automne jolie Mélusine 🐿💛🍁

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

câlins Mélusine

Déposé par MONCOEUR
Déposé par MONCOEUR

Déposé par chacaju
Déposé par chacaju

Très douces pensées Mélusine.

Déposé par GHETGHET
Déposé par GHETGHET

MAXIMILIEN de ROBESPIERRE , La Morts est le commencements de l'immortalités Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par babounne
Déposé par babounne

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Douceur pour toi belle Mélusine et bonne journée à ton papa et maman chat

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par LiliTopazeHugo
Déposé par LiliTopazeHugo

Bisous petit ange

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Tu es partout avec nous maintenant Minouchette, à bientôt ici.

Déposé par Baneb
Déposé par Baneb

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par Alexlyly
Déposé par Alexlyly

Un bouquet de tendresse pour toi jolie Mélusine, et 1 merci de toujours penser à mon Loulou et à ses amis..

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

sous la fenêtre de ton arbre à chats Minouchette de ces belles roses.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Coucou du soir petit coeur

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Encore un peu d'été en roses Minouchette !

Déposé par MONCOEUR
Déposé par MONCOEUR

Du fond du coeur merci pour mon bébé. Ce bouquet rempli de caresses🌹🌹🌹🌹

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par tigresse
Déposé par tigresse

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Tu aurais vu une mouette jouer dans un grand jet d'eau historique Minouchette.

Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton

Ces jolies fleurs du jardin et plein de gentils câlins pour toi, belle Mélusine

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Avec la fête des journées du patrimoine Minouchette !

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Câlinous pour toi belle Mélusine et merci à ton papa pour Mr mimi

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Des roses de soleil Minouchette douce.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

😭❤❤

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Un camaieu de roses Minouchette.

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

Déposé par grisette
Déposé par grisette

💝🌸💝

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Un troisième coeur pour toi Minouchette.

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Roses et hibiscus de jardin pour toi Minouchette.

Déposé par tigresse
Déposé par tigresse

merci pour tigresse.

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Du soleil en fleurs Minouchette

Déposé par Lcj65
Déposé par Lcj65

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Des fleurs d'une île, Minouchette.

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton

Ce beau bouquet pour toi, belle Mélusine, avec plein de câlins !

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par SESHAT39
Déposé par SESHAT39

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Tendresses belle Mélusine et merci ta maman pour sa pensée , et pour Mr mimi , amitiés

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Un quatrième coeur Minouchette !

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

un troisième coeur chère Mélusine.

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Bisous parfumés dans les roses, Minouchette.

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Des petits soleils tout en douceur pour toi belle Mélusine en ce temps gris et merci à ta maman pour Mr mimi

Déposé par Darkie
Déposé par Darkie

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par Manalie
Déposé par Manalie

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Roses et jasmin de la part de ta nounou pour la 8000 ème fleur de ton jardin Minouchette ! Merci à tes amis !

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Cette petite bique de Mélusine!

Déposé par Baneb
Déposé par Baneb

Déposé par annie
Déposé par annie

Caresses Mélusine 💜 à bientôt 👋

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

💝💝💝

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Coucou du soir petite Mélusine

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

des roses jaunes Minouchette comme celles que tu verrais de ton arbre à chat !

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21

Bonjour mon petit coeur. Je pense à toi. 💙💖👼💗

Déposé par Kimon
Déposé par Kimon

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Gros bisous du soir Minouchette.

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par Alexlyly
Déposé par Alexlyly

Un retour sur la pointe des pattes... Des câlins pour toi Mélusine...

Déposé par Akhenaton
Déposé par Akhenaton

Douces pensées et plein de câlins pour toi belle et gentille Mélusine...

Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

un gros bisou parfumé de roses, Minouchette !

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Câlinous pour toi belle Mélusine et bon weekend a ton papa et maman chat , merci pour Mr mimi

Déposé par Mariechats
Déposé par Mariechats

Pour Mélusine jolie. Merci pour le bouquet pour mon Fillou

Déposé par tonton
Déposé par tonton

Déposé par Lucky13160
Déposé par Lucky13160

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Des roses d'été parfumées Minouchette !

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par JT
Déposé par JT

😭❤❤

Déposé par babounne
Déposé par babounne

Déposé par Darkie
Déposé par Darkie

Déposé par grisette
Déposé par grisette

Douces câlinettes petite Mélusine 💝

Déposé par gribouille
Déposé par gribouille

💝💝💝

Déposé par BABOU3745
Déposé par BABOU3745

Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Un troisième coeur de tendresse Minouchette !

Déposé par lepapou
Déposé par lepapou

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Un coeur de roses avec des gouttelettes de pluie, rares en ce moment Minouchette.

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par Nathalie54
Déposé par Nathalie54

Pour la jolie Mélusine

Déposé par Afleurdepeau
Déposé par Afleurdepeau

Déposé par annie
Déposé par annie

🌻🌻

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

Que des roses parfumées, Minouchette !

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par TaNounou
Déposé par TaNounou

En écoutant la pastorale, Minouchette un bouquet plein de bisous.

Déposé par melanie02
Déposé par melanie02

Déposé par claudinette
Déposé par claudinette

Déposé par Kryn
Déposé par Kryn

💞


145 messages


Déposé par SESHAT39 le 09/09/2018  

Lavons nos coeurs de nos larmes...
*
Il faut laver ce que tu dis ...
*
Il faut laver
Ce que tu dis
*
les galets blancs
Les planètes
*
Il faudrait laver
Le ciel et la pluie
*
Pour que l'amour
rutile sous l'averse
*
Il faut laver ton regard
Laver le jour à grande eau
*
Laver ton coeur
De tes larmes
*
Si tu veux lire enfin
Le monde en clair
dans la fenêtre.
*
Hélène Cadou ("La mémoire de l'eau" - éditions Rougerie, 1993)

Déposé par biscuit le 08/09/2018  


Au lever du Soleil
Au lever du soleil
Et à son coucher,
Nous pensons à eux
Dans le souffle du vent
Et le froid de l’hiver,
Nous pensons à eux
A l’ouverture des bourgeons
Et dans la chaleur de l’été,
Nous pensons à eux
Dans le bruissement des feuilles
Et la beauté de l’automne,
Nous pensons à eux
Au début de l’année
Et à sa fin,
Nous pensons à eux
Quand nous sommes las
Et avons besoin de force,
Nous pensons à eux
Quand nous sommes perdus
Et malheureux dans notre cœur,
Nous pensons à eux
Quand nous vivons une joie
Que nous aimerions tant partager,
Nous pensons à eux
Tant que nous vivons
Ils vivront aussi
Car quand nous pensons à eux,
Ils sont une partie de nous.
Tiré de “Tore des Gebets”.

Déposé par biscuit le 24/08/2018  


Ouvre grand ta fenêtre ,toi qui ma donner tant d'amour.
Ouvre grand
Chut !
Écoute le vent
Qui te porte un poème
Des milliers de "je t'aime"
Chut !
Écoute le vent
Comme un jour de printemps
Il t'apporte un baiser
Celui de ta boule de tendresse.,

Déposé par biscuit le 13/08/2018  

les jours passent mais ça traînent,
depuis ton départ le temps semble s'arrêter.
là on vit dans la douleur et dans la peine
tu nous manques trop .
tu as laissé un immense vide
que personne ne pourra jamais combler
on t'aime encore et encore
on t'aimera encore plus fort
tu as été notre grand bonheur
mais on t'a pris sans avis
tu seras à jamais dans nos coeurs
tu es bien dans ton paradis
dors bien là où tu es mon chat
nous penserons à toi toujours
petit ange , tu nous manques

Déposé par biscuit le 04/07/2018  

Peu d'étoiles scintillent dans le ciel,
Parmi elles, mon diamant éternel,
Je ne comprends toujours pas pourquoi,
La vie t'a enlevé à moi !
J'aimerais revenir en arrière
Pour te serrer encore contre moi, et tout refaire,
Tout faire pour que tu restes ici bas !
Que je ne te laisse plus souffrir une seule fois !
La mort est un rêve où j'espère te retrouver.
Mais je suis mort dans mes rêves à tant t'aimer,
Le souvenir de ta mort, de cette cruauté,
Quand la vie, sur toi, c'est acharnée !
Ton étoile brillera dans le ciel,
Mon si beau diamant, mon ange sans ailes,
Tu voles entre mes pensées,
Mon cœur ne cesse de t'aimer...
Mais il manque à ma vie une partie de moi
Tu dois bien te douter que c'est toi !
Je ne t'oubli pas !
Tu resteras à jamais près de moi !
Je meurs dans mes rêves où la vie t'a arraché d'ici
Je te retrouve dans mes pensées, il n'y a plus qu'en moi que tu vis !
La mort est ce rêve où je te retrouverai,
Parce qu'un jour, de ta vie, je me suis séparé !
Les jours passent, mais le souvenir reste,
Le souvenir d'un jour que je déteste,
Celui où ma main t'a caresser une dernière fois,
Où la vie m'a dit de faire sans toi...
De devoir marcher sans ta lumière,
Elle est aujourd'hui du passé, d'hier...
J'aimerais me serrer contre toi-même quelques secondes,
Que ce soit, ou non, dans ce monde !
La mort a dépassé les rêves, tu t'en es allé.
Mes rêves, eux, sont morts, de ne plus pouvoir te serrer.
La mort est ce rêve où je te retrouverai
Mais attend moi encore un peu, je ne devrais pas encore arriver...
Je te donne rendez vous,
Dans l'un de mes rêves, rien que nous...
Et si tu m'entends, d'entre les cieux,
Envoi un peu de pluie, pour les larmes sur mes yeux.

Déposé par biscuit le 10/06/2018  

Mon âme s'est envolée ,telle une colombe,
Vers ce mystérieux paradis d'Eve et d'Adam.
J'ai suivi cette éblouissante lumière ,pour rentrer dans l'infini,
Alors une paix immense m'a envahie ,la peur, la tristesse,se sont envolées,
Les couleurs des fleurs,des arbres sont intenses,
Les bleus se marient avec les verts,
Les parfums des fleurs m'enivrent,
Telle une liqueur,la douce musique apaise mon âme,
Est ce cela la mort ?
Simplement le passage de la vie à la mort...
Alors oublions la tristesse,fêtons cet événement,
Qu'est la venue dans ce nouveau Monde qu'est le paradis,
Car la vie et la mort nous suivent pas à pas,
Mourir c'est vivre,vivre c'est mourir,
Le tout ne faisant qu'un...
Car rien ne meurt,tout renait, c'est cela l'éternité,
de l' ÉTERNEL...
*******************

Déposé par GHETGHET le 30/04/2018  

Lorsque nous adoptons un Chiens ou touts autre Animal de compagnies , nous savons qu'il va finir par nous avoirs à dires au revoir , mais nous faisons toujours . Et nous le faisons pour une très bonnes raisons : ils apportent tant de joies et d'optimismes et de bonheurs . Ils attaquent chaque instants de chaque jours avec cette attitudes . Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
BRUCE CAMERON

Déposé par biscuit le 07/04/2018  


Les adieux sont seulement pour
ceux qui aiment avec leurs yeux.
Parce que pour ceux qui aiment avec leur coeur
et leur âme, il n'y a pas de séparation.
Repose en paix, tu ne seras jamais oublié...,

Déposé par biscuit le 17/02/2018  

T'oublier, Toi ? Jamais
Ça m'as pris une minute pour te remarquer
Une heure pour t'apprécier
Un jour pour t'aimer...
Et j'aurais besoin de toute une vie
pour T'oublier !!
Pensée

Déposé par biscuit le 03/02/2018  

Nous sommes séparés pour l'instant mais pas distants pour autant... Je sais que notre amour sortira grandi de cette épreuve de l'éloignement.
En attendant de te retrouver, je me remémore tous nos merveilleux moments, je puise sans cesse dans la richesse de ce passé qui nous lie.
Je m'ennuie de ton regard posé sur moi, du charme de ta jolie frimousse, de ton doux poil soyeux , toutes ces manifestations de toi devenues synonymes de bonheur.
Mais je m'encourage jour et nuit en anticipant le moment où nous serons enfin réunis, et notre amour seras encore plus fort.
Tous ces instants sont le bonheur.
Notre bonheur

Déposé par biscuit le 20/01/2018  

Se battre, avancer sans se retourner
Peu importe les malheurs de notre vie
La vie est trop courte pour être gâchée
Il faut continuer à se battre peu importe ce qui est dit
Il ne faut jamais baisser les bras
Ce serait gâcher ce qu'on a fait jusque là
On a pas le droit de tout laisser tomber
Juste parce qu'on en a assez
On a le droit parfois de craquer
Mais il faut réussir à se relever
Faire face aux difficultés
Ce n'est pas les contourner
Mais les surmonter
Et sans jamais se retourner
La vie est un véritable combat
Où il ne faut jamais baisser les bras
La peine est une douleur qu'on ne peut effacer
Il faut juste attendre et se dire que ça va passer
On se dit souvent qu'on y arrivera pas
Mais un ange nous y aidera
Je sais que le mien veille sur moi
Mais même si je ne le vois pas
Je sais qu'il est et sera toujours là
Et j'attends avec impatience le jour où on se reverra
A toi mon ange...
Poème de ElisefanGrég

Déposé par biscuit le 16/01/2018  

Lui
Tu peux verser une larme parce qu’il est parti,
Ou tu peux sourire parce qu’il a vécu.
Tu peux fermer les yeux et prier pour qu’il revienne
Ou tu peux ouvrir les yeux et t’apercevoir tout ce qu’il a laissé
Ton cœur peut être vide parce que tu ne peux plus le voir
Ou tu peux être comblé de l’amour que vous avez partagé
Tu peux tourner le dos à demain et vivre hier
Ou tu peux être heureux pour demain grâce à hier
Tu peux te souvenir de lui et uniquement qu’il est parti
Ou tu peux chérir sa mémoire et la faire revivre
Tu peux pleurer et te refermer, te vider et tourner le dos
Ou tu peux faire ce qu’il aurait souhaité : sourire, ouvrir les yeux, aimer et avancer.

Déposé par tonton le 01/01/2018  

AVOIR UN CHAT C'EST :
Sortir en pyjama au beau milieu de la nuit.
Passer sans cesse le rouleau à poils sur tous ses vêtements.
Avoir un concert privé chaque soir en rentrant chez soi.
Avoir un concert privé chaque matin aussi ; ).
Dépenser des sommes phénoménales chez le véto.
Avoir une ombre qui te suit partout et ce même jusqu'au wc
Ne plus s'entendre avec tes voisins.
Lui trouver des excuses quand il a fait une bêtise.
Etre ridicule avec une voix de débile quand tu lui parles.
Etre surveillé quand tu manges.
Apprendre le sens du partage et finir par lui donner ton assiette.
Apprendre à s'organiser et ne plus jamais laisser de nourriture sur la table.
Ne plus avoir aucune autorité quand il te fait ses petits yeux de malheureux.
Lui interdire le canapé et finir par céder quand tu te sens seul.
Organiser tes week end en fonction de lui.
Avoir des centaines de photos de lui floues dans ton téléphone.
L'avoir aussi sur ton fond d'écran.
Lui apprendre des tours idiots et être tellement fier de lui.
Avoir envie d'en avoir un deuxième.
Avoir un ami qui te fait des calins quand tu es triste.
Te sentir incomplet quand il n'est pas avec toi.
Des rires à n'en plus finir quand il fait n'importe quoi.
De l'amour inconditionnel tous les jours.
Appréhender le temps qui passe parce qu'il vieillit plus vite que toi.
Etre prêt à tout pour lui.
Un immense bonheur que les gens qui n'en ont pas ne peuvent pas comprendre.
Avoir la chance d'avoir une petite boule de poil qui t'aime plus que tout au monde et qui te sera fidèle à jamais.
Avoir un chat c'est partager tellement d'amour qu'il est devenu impossible de vivre sans.

Déposé par biscuit le 06/12/2017  


"""On doit malheureusement se faire à l'idée que ces souvenirs font désormais partie du passé.""""
Ton départ , laisse de la peine, et la résignation.
S'il est vrai que tu fais partie du passé par ton absence, sache comme tous tes compagnons qui t'ont reçu dans ce Paradis des Animaux, que vous serez toujours présent dans nos pensées, et seule une personne matérialiste ne peut le comprendre. Durant votre vie parmi nous, vous nous avez marqué profondément par votre fidélité sans faille et votre dévouement sans limite.
Tu as pris ta place dans votre Paradis, tu vas recommencer ta nouvelle vie, en pensant à celle que tu viens de quitter, tu t'amuseras et un beau jour, tu arrêteras subitement le jeu, tu pointeras les oreilles, tu humeras l'air, et ton regard se dirigera dans une certaine direction, et subitement tu quitteras avec rapidité ce jeu pour te blottir dans les bras d'un de tes proches qui arrivera dans son Paradis. A ce moment vous serez unis pour l’éternité.
Toi qui n'est pas mort, mais simplement endormi pour un long sommeil, attends tous ceux que tu as aimés sur terre.,

Déposé par TaNounou le 08/11/2017  

Ce soir,sur Radio Classique, j'entends l'ouverture de la "belle Mélusine" en t'écrivant !
Comment ne pas penser à toi sur ces ondes musicales chère Minouchette quand tu miaulais vers nous de ta douce petite voix des registres harmonieux et variés selon les occasions !
Gros bisous de ta nounou !

Déposé par GHETGHET le 22/10/2017  

JOACHIM du BELLAY
petits museau , petites dents , yeux qui n'étaient point trop ardents
Mais desquels la prunelles perses imités la couleurs diverses qu'on voit en cet arc pluvieux qui se courbes au travers des cieux

Déposé par biscuit le 16/10/2017  

Que les étoiles éloignent notre tristesse
que les fleurs remplissent notre coeur de beauté
que l'espoir essuie nos larmes a jamais
que le silence nous rende fort.
pensée Amérindienne.
mais que le souvenir de ce passé si fragile a notre âme ,notre amour pour nos petits anges ne s'éteigne a jamais,que la lueur de cette flamme brille pour toujours dans notre chair meurtri,
afin d'y apporter un peu de lumière ,de sérénité et apaise notre douleur,afin que leur sommeil soit en paix....

Déposé par GHETGHET le 14/09/2017  

Que Savent les Hommes ?
Nous sommes leurs petites bêtes
Leurs domestiques Animaux
Ils nous font la fêtes
Nous frottent souvent le dos
Ils cherchent nos caresses
Nos tendres ronronnements
Mais notre nobles sagesses
Pour eux ce n'est rien, c'est du vents
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos cœurs battent comme leurs propres cœurs ?
Et que du bonheurs
C'est de faires leur bonheurs
Ils nous gardes biens au chauds
Dans leurs hermétiques maisons
Nourrissent nos petits corps
A coups de boîtes de ronrons
Nous sommes décoratif
Dans leurs impersonnels décors
Mais leurs mains qui souvent nous caressent
N'apaisent pas notre détresses
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos yeux
Ou brillent des ombres noires
Ne sont que les reflets
De leur secret désespoir ?
Nous leur apportons le calmes
Les allégeons de leurs angoisses
Quand nous restons en silences
C'est pour le bien-être de leurs ÂMES
Nous les aidons a vivres
A supporters leurs mondes d'Hommes
Et quand ils partent a la dérives
Nous esquissons un pas de danses
Que savent les Hommes
Des petits êtres que nous sommes ?
Savent-ils que dans nos yeux
L'univers entiers se reflètes
Et que s'ils nous trouvent étranges
C'est parce que nous sommes des ANGES ?
PHILIPPE MUYL

Déposé par pacificelectric le 31/08/2017  

Colifichet comblé de démesure
Les pattes prises au piège inégal des veill ė es
Vous savez tout
Et l'heure qu'il fera dès le premier soleil
Et les buissons hors-paradis.
C'est à vous que je veux abandonner ma voix
Et je saurai remettre entre vos griffes mousses
Tous les "si" en lourde pelote.
Chat d'un sou, chat d.un soir
Chat de menus chagrins
Allez vous endormir la moustache songeuse
Et revenez-nous par le hublot du hall.
Ou de la vue défenestré
Chutez caoutchouté.
Gilbert Gratiant
(Poète martiniquais)
L'Île parle

Déposé par SESHAT39 le 18/08/2017  

🌈 🌈 🌈 🌈 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 👼 👼 👼 👼 👼 👼 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖
JE SUIS LIBRE DÉSORMAIS .....LIBRE DE TOUTE ENTRAVE !!
Libre de toute souffrance, de toute vieillesse et de toute maladie .
🌈 🌈 🌈 🌈 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 👼 👼 👼 👼 👼 👼 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖
Je suis devenu un bel Ange, une étoile qui brille à tout jamais.
Mon Ciel est infini et si merveilleux
Une éternité d'Amour, de Joie, de Paix et de Lumière .....
🌈 🌈 🌈 🌈 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 👼 👼 👼 👼 👼 👼 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖
OUI, JE SUIS ENFIN LIBRE .....
Et je vivrai à tout jamais dans le Coeur et la Mémoire des êtres qui m'ont tant aimée sur cette Terre. Un jour, je les retrouverai enfin !!
🌈 🌈 🌈 🌈 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 🌹 👼 👼 👼 👼 👼 👼 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖
✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ 😍 😍 😍 😍 😍 😍 ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 👼 👼 👼 👼 👼 👼 👼 ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ 😍 😍 😍 😍 😍 😍 ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ ✨ 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💖 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 💗 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 🕊 👼 👼 👼 👼 👼 👼 👼

Déposé par GHETGHET le 01/07/2017  

A mon Maitres
ne me prends pas pour esclaves , car j'ai en moi le gouts de la libertés ,
ne cherche pas a deviner mes secrets , car j'ai en moi le gouts du mystères ,
ne me contrains pas aux caresses , car j'ai en moi le gouts de la pudeurs ,
ne m'humilies pas , car j'ai en moi le gouts de la fiertés ,
ne m'abandonne pas , car j'ai en moi le gouts de la fidélités ,
saches m'Aimer et je saurais t'Aimer , car j'ai en moi le gouts de l'Amitiés
anonymes

Déposé par biscuit le 19/04/2017  


Je suis la toujours présente
Mon corps n'y est plus
Mais mon âme est toujours avec toi
Je trouve toujours une façon
de m'annoncer,de donner signe
que je suis près de toi
Tu ne les voies pas toujours
Je voie tout et ressens tout
Chaque mot que tu prononces
Je les entends,tes larmes et tes joies
font partie de moi aussi
Nous ne formons qu'un maintenant
Que je suis devenue une lumière
mon bonheur est de te voir sourire comme avant
ne t'en fait pas ici tout est bien
Tout est paix et amour
Et je sais qu'un jour
On se reverra,

Déposé par GHETGHET le 02/03/2017  

L'ESSENTIEL RESTERA
Oui, nos mains vont disparaître...
Mais nos poignées de mains, mais nos signes de bonjour, nos gestes d’adieu, nos câlins et nos caresses, l'étreinte de nos bras...
nous n’allons jamais les oublier.
Oui, nos pieds vont disparaître...
Mais la foulée de nos promenades, l’élan de nos courses, le saut de nos jeux, le pas de nos danses et de nos rendez-vous...
nous n’allons jamais les oublier.
Oui, nos visages vont disparaître, et nos oreilles, et nos lèvres et nos yeux...
Mais nos sourires, nos paroles, nos éclats de rires, nos écoutes,
nos secrets échangés, notre complicité,
nos regards, nos baisers...
nous n’allons jamais les enterrer.
Tout ce que nous avons été l'un pour l'autre, tout ce que nous avons vécu ensemble, tout ces moments partagés resteront à jamais dans nos Cœurs ,L'essentiel restera a l'infini
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
GABRIEL RINGLET

Déposé par GHETGHET le 25/11/2016  

Oh ! Non, ne crois pas que ma flamme
Se soit éteinte avec le temps ,
Sur mes sens tu régnas longtemps,
Tu vis aujourd'hui dans mon âme !
L'attrait qui séduisit mes yeux,
Ma raison aussi le partage ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais à présent je t'aime mieux.
Peut-être autrefois ma tendresse
N'avait d'ardeur que le désir ,
Elle a pu survivre au plaisir
Sans rien perdre de son ivresse ,
C'est un culte saint et pieux
Qui succède aux feux du jeune âge ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais à présent je t'aime mieux
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET le 24/11/2016  

Te le rappelles-tu ce jardin solitaire,
Où tu reçus l'aveu de mon timide amour ?
Tout nous favorisait, et l'heure et le mystère,
Et de l'astre des nuits le tremblant demi-jour.
Un incarnat léger colorait ton visage ,
Je lus mon avenir, mon bonheur, dans tes yeux ,
Et nos cœurs, s'unissant par ce muet langage,
Jurèrent de s'aimer à la face des cieux.
Mais lorsque, dans l'ardeur de ma brûlante ivresse,
Pour peindre mes transports cherchant le plus doux nom,
Je te nommais ma vie , alors avec tendresse
M'interrompant : Ta vie ! Ô mon amour, non, non,
T'écrias-tu soudain. Appelle-moi ton âme ,
J'ai besoin du garant de son éternité :
Ta vie, hélas, la mort en éteindra la flamme !
Mais ton âme est promise à l'immortalité.
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET le 06/11/2016  

Ce que je sais
Ce que je sais
c’est que la mort ne détruit pas l’amour
que l’on portait à ceux qui ne sont plus … Je le sais parce que,
tous les jours, je vis avec les miens…
Ce que je sais aussi,
c’est que la vie doit avoir un sens
Ce que je sais encore,
c’est que l’amour, le bien, la fidélité
et l’espoir triomphent finalement toujours
du mal, de la mort, et de la barbarie.
Tout cela, je le sais, je le crois …
Martin Gray

Déposé par GHETGHET le 31/10/2016  

Je pense à toi, lorsque les lueurs du soleil
Brillent dans la mer.
Je pense à toi, lorsque le scintillement de la lune
Se mire dans les sources.
Je te vois, lorsqu’au loin sur le chemin
La poussière se soulève,
Dans la nuit profonde, lorsque sur l’étroit sente
Le voyageur tressaille.
Je t’entends, lorsque des murmures étouffés
La vague monte là-bas.
Dans le paisible bosquet je vais souvent pour écouter
Quand tout se tait.
Je suis auprès de toi, aussi loin sois-tu,
Tu es près de moi.
Le soleil baisse, bientôt brilleront les étoiles.
Ah ! Si tu étais là !
Goethe

Déposé par GHETGHET le 25/10/2016  

le cimetière virtuel pour chats qui es un belle HOAMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS
avec le cimetière virtuel ces des HOMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS de bontés et de lumières
avec le cimetière virtuel ces partager en écrits vos vie et rituels vécus avec vous les chats en votre présence
avec le cimetière virtuel ces vous envoyer en écrits des belles pensés et des messages de PAIX et d'AMOURS entre terres et ciels
avec le cimetière virtuel ces des hommages en écrits et notre AMOURS pour vous qui se prolonges dan la continuités
avec le cimetière virtuel pour vous un jardins virtuel fleuris pour adoucir nos chagrins d'AMOURS de votre absence visibles
avec le cimetière virtuel ces d'échanger en écrits histoires et rituels de vies vécus en votre présences d'AMOURS
avec le cimetière virtuel ces des belles pensés pour vous les chats,vous êtes des êtres d'âmes d'AMOURS comme nous
avec le cimetière virtuel ciels terres vies au arc en ciels des hommages pour vous les chats au âmes d'amours
que vos AMES soit en PAIX es AMOURS a l'infini
PAPA-GHETGHET
Merci a cimetières virtuel de pouvoirs faires des hommages a nos chats d'AMOURS

Déposé par mistigri13 le 23/10/2016  

Une lueur transperça la nuit.
C'était la lueur de milliers de bougies qui luisaient brillantes, fortes et puissantes,
Et j'ai compris qu'elle venait de ton amour cette lueur dorée .
Même si nous ne pouvons pas plus être ensemble comme avant,
Nous sommes toujours reliés par un fil invisible .
Chaque fois que tu le souhaites tu peux me retrouver, car nous ne sommes jamais éloignés,
Regardes au delà de l'arc-en-ciel et écoutes avec ton coeur .

Déposé par GHETGHET le 22/10/2016  

Si vous saviez ce qu'il y a
Dans l'œil sans fond d'un petit chat,
Qu'il soit jaune, vert ou lilas
Vrai, vous n'en reviendrez pas !
On y voit des oiseaux de lune,
Des palais de laine et de lait,
Le sphinx émergeant de ses lunes,
Et des ballets ultraviolets.
Sur des bassins d'une eau sans rides,
S'épanouit la fleur de lotus
Tandis qu'une main translucide
Peint des soleils sur papyrus.
Tout l'univers est reflété
Dans cette goutte de lumière
Qui ouvre sur l'éternité
Ainsi qu'un hublot sur la mer
Marc Alyn

Déposé par GHETGHET le 19/10/2016  

Assis sur les genoux du temps,
Mon chat,immobile et patients,
Fait semblant d’être un sablier,
J’entends ses moustaches crisser.
Les meules, dans les champs, sont de grandes horloges
Qui tictaquent de sauterelles.
Les chaumes marquent midi
Et boivent à la paille
Des giclées de soleils.
Les martinets fouettent le ciel,
Mais ça ne le fait guère
Avancer pour autant !
Les serpents, minutes lentes,
Glissent dans les roselières.
Tout près de mon étang secrets,
Poussent de grandes sarbacanes
Qui lancent vers le ciel
Des flèches de lumières
A contre-courants,
Que seul mon chat discrets comprend.
(Christian Poslaniec)

Déposé par GHETGHET le 01/10/2016  

La vie du chat contient une époque, concentre une parcelle de notre vie, elle est une sorte de mesure du temps et une mémoire, elle contient une expérience commune, un morceau de notre histoire, une parcelle de notre temps perdu. Quand le chat mourra, ce sera comme la fin d'un temps, la fin d'une période. L'extinction d'une partie de nous-mêmes avec l'extinction du chat.
Karine Miermont

Déposé par mistigri13 le 28/09/2016  

Quand on veut jouer tous ensemble on va sur un grand nuage et quand je veux prendre un peu de temps pour penser à toi, pour veiller sur toi, je reste sur mon petit nuage et je te regarde avec plein d'amour dans le regard...
Ce que je préfère, c'est te voir sourire...Je ne t'oublierai jamais !!!Je t'aime!!!

Déposé par mistigri13 le 27/09/2016  

Lorsqu'ils disparaissent nos petits compagnons laissent de belles empreintes de pattes à tout jamais dans nos cœurs. Cela ne pourrait pas être autrement étant donné qu'il fut notre confident, notre ami, notre compagnon de vie pendant de si longues et belles années.
C' est comme un ange. Il vient dans nos vies pour les remplir d'amour et s'en va un jour tout en continuant de veiller sur nous.

Déposé par mistigri13 le 18/09/2016  

Mon chat, mon ami.
Toi qui est entré dans ma vie.
Toi qui m'as apporté plein de bonheur.
Et, même parfois, un peu de malheur.
Toi, mon chat.
Sache que j'ai aimé
Te chatouiller et te caresser
Le matin, t'entendre miauler.
Dès qu’on était réveillé
Pour avoir ta pâtée.
Car tu savais nous charmer.
Avec tes miaulements mélodiques et tes mouvements si gracieux.
Tu faisais de nous des êtres heureux.
Tu étais toujours très drôle dans tes jeux imaginaires.
Tu nous faisais rire sans en avoir l'air.
Jamais on ne t'oubliera.
Car, dans nos coeurs, tu resteras.
Ne soyons pas tristes de t'avoir perdu.
Mais soyons reconnaissants de t'avoir eu.
Car, c'est ainsi, et la vie continue.

Déposé par GHETGHET le 16/09/2016  

Je suis seul
Pourquoi suis-je si seul, mon chat,
Si seul lorsque tu n'es pas là ?
Tu ne fais pourtant aucun bruit.
Tu dors, fermé comme la nuit.
Tu ne tiens guère plus de place
Que mon plus gros livre de classe.
Et qui croirait que tu respires
Bercé comme un petit navire ?
Alors pourquoi, pourquoi, mon chat,
Suis-je tout autre quand je vois,
Sur mon papier blanc, le soleil
Tailler l'ombre de tes oreilles ?
( Maurice Carême )

Déposé par GHETGHET le 12/09/2016  

l'AMIS LE CHATS
celui qui te connais par ta voix , par ton pas ,
celui qui vient en passent te parler de ces chasse et de ces nuit de prince errant ,
celui qui donne sans demander ,
celui qui par sans dire adieu ,
l'amis ,
le chats
( Luce Guillaud )

Déposé par mistigri13 le 05/09/2016  

Ne sois pas triste, je suis toujours à tes côtés. Mon corps est parti, mais mon âme est là tout près de toi.
Je t'envoie la brise de mon âme pour que tu continues à penser à moi et pour te montrer que où que je sois je continue à t'aimer.

Déposé par GHETGHET le 05/08/2016  

MELUSINE
en ton ETRE , en ton AME , tu donne pleins d'AMOURS ,
ton AMOURS es LUMIERES ,
ton AME es LUMIERES ,
ton départ assombrie la vue ,
la vue de ton physique ,
ne te vois ,
un ressenties ,
un ressenties de ton AMOURS en ton AME qui es infini ,
une AME es infiniment vivantes ,
la PAIX es en ton AME pleins d'AMOURS ,
de ton AME d'AMOURS et de LUMIERES ,
ton AME es lié aux AME qui t'AIME avec un AMOURS de plénitudes ,
en expansions ,
l'univers es infini ,
en expansions ,
laissent place aux AMOURS infini ,
aux LUMIERES ,
les moments sont a l'infini ,
rien n'es fini ,
vos rencontres ,
que vos AME se rencontres avec AMOURS a l'infini ,
a chaque instants ,
tu es l'AMOURS de s'eux qui t'AIME ,
leur plénitudes ,
l'ami(e) qui a acquis leur AME ,
ton AME leur a séduit d'AMOURS ,
de ta Bonté ,
de respects ,
tu es ,
vous êtes ,
a l'infini lié d'AMOURS ,
ils t'AIME a l'infini de tous leur AME
PAPA-GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 31/07/2016  

Je clame
Que la vie est indestructible Malgré la mort.
Que l’autre est un frère
Que l’espoir est un vent vif qui doit balayer le désespoir avant d’être un ennemi.
Qu’il ne faut jamais désespérer de soi-même et du monde.
Que les forces qui sont en nous,
les forces qui peuvent nous soulever, sont immenses.
Qu’il faut parler d’amour
et non les mots de la tempête et du désordre.
Que la vie commence aujourd’hui et chaque jour
et qu’elle est l’espoir.
Martin Gray

Déposé par GHETGHET le 22/07/2016  

Je me suis simplement glissé dans une autre dimension...
La mort n'est rien.
Je suis MOI et tu es TOI.
Tout ce que nous avons été l'un pour l'autre, nous le sommes toujours!
Appelle-moi par mon nom familier,
Parle-moi comme tu l'as déjà fait.
Que le ton de ta voix ne soit pas différent!
Ne prends pas un air solennel ou chagrin.
Ris, comme tu as toujours ri.
Amuse-toi des petites plaisanteries que nous aimions.
Joue, souris, pense à moi et prie pour moi !
Que mon nom continue à être prononcé dans la maison,
sans ombre de tristesse.
Que la vie soit ce qu'elle a été.
Il n'y a qu'une invincible continuité.
Pourquoi serais-je hors de vos esprits parce que
je suis loin de votre regard?
Je vous attends, pour un intervalle, quelque part, très près d'ici.
Tout est bien.
Cannon Scott Holland

Déposé par GHETGHET le 15/07/2016  

Toi que j’avais besoin
D’embrasser,
De toucher, de regarder,
Toi qui t’en es allé,
Dont le souvenir
Est si vivant en moi,
Toi qui as disparu
De ma vie quotidienne,
De mes allées et venues,
Je sais que tu es là,
Je sais que ton absence
Provoque ma présence,
Non pas à de vains souvenirs,
Mais à une autre façon
D’être présent à toi,
D’être aimé de toi,
Non pas comme une fleur fanée,
Mais comme une fleur
Dont, un jour, le parfum
Te retrouvera.
Père André-Marie

Déposé par GHETGHET le 01/07/2016  

Je t'aime encore si fort que ta vie est en moi.
Ton horizon est différent mais mon amour est là, vivant,
Tes souvenirs me réchauffent de toi
Ils sont comme l'ombre, preuve de lumière
Si les larmes parfois viennent arroser mon coeur
C'est que, jardin fleuri,
il embaume encore de ta présence silencieuse.
Si parfois ma souffrance veut prendre le dessus,
c'est preuve que je t'aime et que
rien ne pourra t'arracher de ma vie
Père André Marie

Déposé par GHETGHET le 26/06/2016  

Toi la présence dans l'absence
Toi la parole dans le silence
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Tu es la saveur et le sens
De ce qui jamais ne finit
Dans les moments de soif intense
Tu m'as abreuvé d'infini
Mon bonheur d'être, ma source vive
Le beau poème de mes jours
Je te rejoins sur l'autre rive
Là où patiente ton amour
Je t'ai rêvé de part en part
Dans des instants de rien du tout
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Tu donnes sens à mon existence
Je ne peux oublier ce jour
Où frôlée d'un amour immense
Je t'ai senti là tout autour
Comme le doux murmure du vent
Fredonne une chanson de ciel
Rien ne sera plus comme avant
Je ne vis plus que d'essentiel
Mon bonheur d'être, ma source vive
Le baume à mes peines d'avant
Tu ensoleilles ce qui m'arrive
Autour de moi et au-dedans
Je t'ai rêvé de part en part
Dans des instants de rien du tout
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout
Longtemps c'est vrai je t'ai cherché
Sans voir que tu étais toujours
Tout près de moi à peine caché
Dans les recoins de mon amour.
Toi la présence dans l'absence
Toi la parole dans le silence
Je ne te trouve nulle part
Nulle part ailleurs... que partout.
Fabienne Marsaudon

Déposé par GHETGHET le 24/06/2016  

par GHETGHET le 24/06/2016
Tu es parti en emportant une part essentielle de moi-même
Que vais-je faire maintenant de nos projets de nos je t'aimes
Et tu me vois,perdu,errant là,au milieu des chrysanthèmes
Tu es parti en emportant une part essentielle de moi-même.
Il y aura toujours une lampe qui brilles
Il y aura toujours une lampe allumée
Tu es parti en emportant l'essentiels de mon existence
Que vais-je faire maintenant de ces journées sans importance
Je n'ai plus rien que seulement une présence dans l'absence
Tu es parti en emportant l'essentiels de mon existences
Tu es parti en me laissant bien plus qu'une immense blessure
Que vais-je faire maintenant de toutes mes journées si dures
Mais tu me pousses je le sens à inventer ma vie future
Pour aller encore de l'avants je ferai de mon mieux,je te l'assures
de Jean-Claude GIANADDA

Déposé par TaNounou le 23/06/2016  

En ce début d'été et pour ton 100 ème message, chère Mélusine voici une ode à la nature :
"Sensation
Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.
Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, – heureux comme avec une femme.
(Arthur Rimbaud, Poésies)"

Déposé par GHETGHET le 18/06/2016  

les CHATS
les chats on une lumière en eux qui nous illumines ,
on cette lumière qui font leur beauté ,
une fidélité félinement adorable ,
des pouvoirs qui nous rend serin , apaisent , etc.......
quand nous rentrons après une dur journée nous font oublier cette dur journée ,
dan les journées nous avons des transmissions de pensées de nos chats ,pas vous ?
moi oui ,
ces l'un de leur pouvoir d'amours,
sont il dan se monde pour propager leur lumières et l'amours ?
leur lumières pour guider ceux qui on l'amours en eux ?
oui , ces des caractéristiques qui on nos êtres d'amours ,
quand il parte il nous laisse se chagrin unique ,
cette unicité fait parti de la statures de leur êtres ,
avec tous ces caractéristiques il es en aucun doute quand même parti nos chats sont auprès de nous a l'infini ,
car il on des pouvoirs ,
sont fidèles avec beaucoup d'amours ,
leur amours ces leur lumières ,
l'amours ces la vies ,
la lumières ces la vies ,
la lumières ces la guidances ,
la mort ces la vies ,
cette existence es infini ,
le seul moyen de garder nos lien avec nos êtres d'amours parti ces l'amours et la lumières qui nous on laissez ,
la lumière pour l'amours ,
l'amours pour la vies ,
la vies pour la vies ,
l'infini pour les êtres d'amours .
GHETGHET

Déposé par KEKER le 17/06/2016  

S'il faut mourir un jour,
Je veux que tu sois là,
Car c'est ton amour qui m'aidera
A m'en aller vers l'au-delà.
A l'aube, je partirai,
Sans peur et sans regrets,
Et dans mon délire je revivrai
Toute une vie de souvenirs.
Pour traverser le miroir,
Je ne veux que ton regard,
Pour mon voyage sans retour,
Mourir auprés de mon amour,
Et m'endormir sur son sourire.
(Démis Roussos- Mourir auprès de mon amour)

Déposé par GHETGHET le 12/06/2016  

Tant de belles choses
Même s’il me faut lâcher ta main
Penses-y quand tu t’endors
L’amour est plus fort que la mort
Sans pouvoir te dire « à demain »
Rien ne défera jamais nos liens
Même s’il me faut aller plus loin
Couper des ponts, changer de train
L’amour est plus fort que le chagrin
L’amour qui fait battre nos cœurs
Va sublimer cette douleur
Transformer le plomb en or
Tu as tant de belles choses à vivre encore
Tu verras au bout du tunnel
Se dessiner un arc-en-ciel
Et refleurir les lilas
Tu as tant de belles choses devant toi
Même si je veille d’une autre rive
Quoi que tu fasses, quoi qu’il t’arrive
Je serai avec toi comme autrefois
Même si tu pars à la dérive
L’état de grâce, les forces vives
Reviendront plus vite que tu ne crois
Dans l’espace qui lie ciel et terre
Se cache le plus grand des mystères
Comme la brume voilant l’aurore
Il y a tant de belles choses que tu ignores
La foi qui abat les montagnes
La source blanche dans ton âme
Penses-y quand tu t’endors
L’amour est plus fort que la mort
Dans le temps qui lie ciel et terre
Se cache les plus beau des mystères
Françoise Hardy

Déposé par GHETGHET le 11/06/2016  

L’envol des anges
L’ombre est bleu et la nuit palpite d’ors tremblants
Dans l’azur, on croit voir flotter des voiles blancs
Qui frémissent au souffle onduleux du mystère.
Les longs voiles traînants des anges de la terre
Qui montent vers les cieux, sans fin, sans bruit, en une
Ascension dont l’essor tremble au clair de lune.
N’entends-tu pas dans l’infini, battre leurs ailes ?
Les étoiles, au chant des sphères éternelles,
Palpitent dans le vent de ces ailes rythmées,
Qui lentement, parmi les ombres embaumées,
Et le soleil immense et bleu de toutes choses,
Eventent le silence et font pâmer les roses.
Fernand Gregh

Déposé par GHETGHET le 08/06/2016  

OU ES-TU ?
« Où es-tu, petit ange, où es-tu?
On aurait bien voulu,
À force d’amour,
t’empêcher de partir,
mais le monde est trop lourd,
petit ange léger,
Et n’a pas su te retenir.
Où faut-il te chercher, maintenant ?
Sous les gouttes de rosée? Sur les ailes du vent?
Qui saura nous le dire?
» Maman, »
Là où je suis, je ne crains rien.
J’ai les yeux pleins d’étoiles blondes,
J’ai l’âme vaste comme le monde.
Là où je suis, la joie est sans mélange.
Ne me cherchez pas, je suis dans chaque chose…
sur les ailes d’un ange,
dans la rosée, dans le vent,
dans le cœur d’une rose,
Dans le cœur de mes parents.
Ne me cherchez pas, je suis partout,
Je suis avec vous, je suis chez moi. »
Albert Gui

Déposé par maninette le 06/06/2016  

LE PARADIS DE NOS ANGES
Regardez, mais regardez donc là haut ! Oui levez les yeux !,
Ne le voyez-vous pas ce Paradis de nos Chers Animaux ?
Là ! Au-dessus de ce nuage dont la forme est un chien
Et à côté de celui-ci dont la forme est un chat !
Il est là ce Paradis !
Et puis si votre regard se coule vers la droite,
Il y a le coin des rongeurs :
Regardez, mais regardez donc !
Laissez aller maintenant votre regard vers la gauche :
Là est le coin des chevaux, des ânes.
Vous le voyez n'est-ce-pas ?!
Dans le ciel si bleu, au-dessus de nos têtes
Ils sont là, Ils vivent ailleurs en pleine santé,
Dans de grands prés verts bien fleuris
Où coule la Source du Paradis, et,
Quand vient la nuit Ils allument pour nous
Les étoiles afin que nous ayons nous aussi
Cette lumière qui les entoure.
Le Paradis des Animaux : il est là !
Vous le voyez n'est-ce-pas ?

Déposé par SOCRATE le 06/06/2016  

Extrait de "De l'autre côté du miroir" Lewis Caroll traduit de l'anglais.
– Comment se fait-il que vous sachiez toutes parler si bien ? demanda Alice, qui espérait lui rendre sa bonne humeur en lui adressant un compliment. J'ai déjà été dans pas mal de jardins, mais aucune des fleurs qui s'y trouvaient ne savait parler.
– Mets ta main par terre, et tâte le sol, ordonna le Lis Tigré. Tu comprendras pourquoi.
Alice fît ce qu'on lui disait.
– La terre est très dure, dit-elle, mais je ne vois pas ce que ça peut bien faire.
– Dans la plupart des jardins, déclara le Lis Tigré, on prépare des couches trop molles, de sorte que les fleurs dorment tout le temps.
Alice trouva que c'était une excellente raison, et elle fut très contente de l'apprendre.

Déposé par GHETGHET le 05/06/2016  

A UN CHAT
Non moins furtif que l'aube aventurière,
Non moins silencieux que le miroir,
Tu passes et je pense apercevoir
Sous la lune équivoque une panthère.
Par quelque obscur et souverain décret
Nous te cherchons. Nous voulons, fauve étrange
Plus lointain qu'un couchant ou que le Gange,
Forcer ta solitude et ton secret.
Ton dos veut bien prolonger ma caresse;
Il est écrit dans ton éternité
Que s'accordent à ta frileuse paresse
Ma main et son amour inquiété,
Ton temps échappe à la mesure humaine.
Clos comme un rêve est ton domaine.
JOSE LUIS BORGES

Déposé par GHETGHET le 31/05/2016  

a nos êtres cher qu'on surnomme animal !
vous que on appel animaux ou animal vous êtes par-dessus tous des êtres d'amours qui rayonne en vous une merveilleuse lumière unique a chaque 'un d'entre vous !
vous qu'on surnomme animal qui a pas de paroles comme celle de l'êtres humains qui es autre que nous vous savez parlez mieux que nous mais seulement à ceux qui savent écouter !
vous qu'on surnomme animal qui a une vie bien plus courte malheureusement que la notre vous nous rendez nos vies bien complètes avec beaucoup d'amours et de bontés !
vous qu'on surnomme animal vous remplissez nos vie avec plein d'amours pure et gratitudes le vide que nous ne savions même pas que nous avions !
vous qu'on surnomme animal vous avez une fidélités pure et sincères avec gratitudes vous nous abandonnez que pour mourir, mais vous nous laissez beaucoup d'amours avec vos merveilleux souvenirs en éclaircissent le reste de nos chemins !
vous qu'on surnomme animal vous mériter bien plus de respects car la créations de la vie et de la nature vous a créer pas pour la décorations de notre belle terre nature !
vous qu'on surnomme animal nous vous devons beaucoup de respects en vivent en harmonies avec vous et notre belle natures !
vous qu'on surnomme animal nous vous demandons pardon pour toutes la place et le désordres que nous faisons dan notre belle terre natures qui es autan la votre !
vous qu'on surnomme animal nous vous demandons de nous apprendre comment vivre en harmonies avec notre belle natures !
vous qu'on surnomme animal sans vous nous sommes désorienter et inexistant sur notre belle terre natures !
vous qu'on surnomme animal sans vous il n'aurais pas de vie sur notre belle terre natures vous estes tous autant que nous des êtres avec une âme !
vous qu'on surnomme animal vous êtes pas différant de nous dan vos âmes vous êtes des êtres de notre belle terre natures !
vous qu'on surnomme animal vous êtes des êtres qui se surpasse des pensées humaines vous êtes des êtres source et soutien de tous êtres !
vous qu'on surnomme animal nous vous adorons avec respects car vous êtes des êtres de vie avec beaucoup d'amours !
vous qu'on surnomme animal nous vous disons merci pour toutes l'amoure que vous rependez sur notre belle terre natures !
vous qu'on surnomme animal je vous es écris avec amours de la part de mon GHETGHET que j'AIME qui es un animal d'êtres d'amours tous comme vous es qui es parti rejoindre les êtres d'amours ,les archanges ,les anges , les êtres de lumières le 25 MARS 2016

Déposé par GHETGHET le 29/05/2016  


Hautain, libre, mystérieux, voluptueux, babylonien, impersonnel, il est l'éternel compagnon de la supériorité et de l'art - incarnation de la beauté parfaite et frère de la poésie - le chat doucereux, grave, savant et patricien."
H.P. Lovecraft

Déposé par GHETGHET le 14/05/2016  

pour TOI MELUSINE
DEPUIS TON EXISTENCE TU A SEMEE QUE DU BONHEUR MELUSINE QUI ES TANT AIMER !
TU A SEMEE TON AMOURS AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA TENDRESSE
TU A SEMEE TA TENDRESSE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TON AMOURS
TU A SEMEE TA GENTILLESSE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA SYMPATHIE
TU A SEMEE TA SYMPATHIE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA BONTÉ
TU A SEMEE TA BONTÉ AUJORD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA BIENVEILLANCE
TU A SEMEE TA BIENVEILLANCE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TON SOUTIEN MORAL
TU A SEMEE TES CALINS AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA DOUCEURE
TU A SEMEE TA DOUCEURE AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TES RONRONNEMENTS
TU A SEMEE TA FIDÉLITÉ AUJOURD'HUI TU FAIT RÉCOLTER LE MANQUE DE TA PRÉSENCE
TU A SEMEE BAUCOUP DE TES QUALITÉS MELUSINE QUI ES TANT AIMER QUE POUR L'ÉTERNITÉ ON TE DIT MERCI !
MELUSINE AVEC TOUS LES MANQUES DE TA BONTÉS QUE TU FAIT RÉCOLTER TU A LAISSEZ DES JOLIE PLANTES INCOMPARABLE QUI FAIT DE BELLE FLEURS UNIQUE PLEIN D'AMOURS DAN LES SENTIMENTS DE CEUX QUI T'ON TANT AIMER POUR L'ÉTERNITÉ !
DE LA PART DE GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 11/05/2016  

A toi cher MELUSINE qui est parti vers un monde meilleurs,
tu n'appartiens pas, pas plus que t'appartiens.
La plus belle preuve d'amours a t'offrir,
en reconnaissance de touts l'amours que tu a donné,
c'est ta libertés d'être là où les êtres de lumières et de la créations de la vie as choisi pour toi MELUSINE que tu es tant aimé , tu es dans la paix et la lumière MELUSINE .
Sache que tu es tant aimé,tu es pour L'ETERNITER dans les cœur de se qui t'on tant aimé et qui t'aime toujours .
Que tu soit en PAIX ,en sécurité ,soulagé et libre la ou tu soit .

Déposé par SOCRATE le 10/05/2016  

A Cassandre (mais Ronsard n'aurait pas été fâché d'écrire à Mélisande)
Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil,
A point perdu cette vesprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au votre pareil.
Las ! voyez comme en peu d'espace,
Mignonne, elle a dessus la place,
Las, las ses beautés laissé choir !
O vraiment marâtre Nature,
Puisqu'une telle fleur ne dure
Que du matin jusques au soir !
Donc, si vous me croyez, mignonne,
Tandis que vôtre âge fleuronne
En sa plus verte nouveauté,
Cueillez, cueillez votre jeunesse :
Comme à cette fleur, la vieillesse
Fera ternir votre beauté.
"Odes", I, 17
Ronsard (1524, Vendômois), XVIème

Déposé par TaNounou le 10/05/2016  

Pour toi, chère Mélusine qui savait si bien sauter comme dans une danse que tu pourras faire avec tout tes amis d'en-haut, voici un poème de Maurice Carême qui aimait tant les chats :
"Le Muguet".
" Cloches naïves du muguet,
Carillonnez ! car voici Mai !
Sous une averse de lumière,
Les arbres chantent au verger,
Et les graines du potager
Sortent en riant de la terre.
Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet !
Les yeux brillants, l'âme légère,
Les fillettes s'en vont au bois
Rejoindre les fées qui, déjà,
Dansent en rond sur la bruyère.
Carillonnez ! car voici Mai !
Cloches naïves du muguet ! »

Déposé par GHETGHET le 09/05/2016  

Les chats ouvrit les yeux
le soleil y entra
les chats ferma les yeux
le soleil y resta
voila pourquoi le soir
quand les chats se réveille
j'aperçois dans le noir
des morceaux de soleil

Déposé par TaNounou le 20/03/2016  

Ta belle voix Minouchette,
Mélusine douce, tu avais un registre bien développé de différents sons que tu juxtaposais en phrases presque compréhensibles dans leurs sens, pas de la manière de la voix des perroquets. Quand on t'avait récupérée chaton, n'ayant pas trouvé d'herbe à chat car c'était le mois d'août, j'avais semé des graines dans un petit pot avant votre arrivée, les chatounes.
Toi, tu l'avais repéré et avais essayé de tirer sur un brin mais il était venu avec sa racine ! Alors, tu avais parlé avec ce rythme marqué par les virgules : grou, grou grougrougrougrou ! Pour l'intonation je ne peux la reproduire, dommage car c'est resté inscrit dans ma mémoire. Traduire : qu'est-ce que cette herbe est fragile ou mal ancrée !
Excusez la faiblesse de la traduction ce n'est pas ma spécialité !
Le soir tu t'activais au moment où, couchés, on tombait de sommeil, tu allais prendre ton deuxième dîner puis revenais avec de la nourriture dans la bouche et alors tu entamais un vrai chant un peu grave très loin du grou ou du miaou plus près de la voie humaine pour nous dire que tu déplorais qu'on ne soit pas là pour jouer avec toi et peut-être aussi que tu étais obligée de venir manger dans le couloir pour être plus proche de nous !

Déposé par poussy le 19/03/2016  


Déposé par SOCRATE le 09/03/2016  

VOUS NE SAUREZ JAMAIS
Vous ne saurez jamais que votre âme voyage
Comme au fond de mon cœur un doux cœur adopté ;
Et que rien, ni le temps, d’autres amours, ni l’âge,
N’empêcheront jamais que vous ayez été.
Que la beauté du monde a pris votre visage,
Vit de votre douceur, luit de votre clarté,
Et que ce lac pensif au fond du paysage
Me redit seulement votre sérénité.
Vous ne saurez jamais que j’emporte votre âme
Comme une lampe d’or qui m’éclaire en marchant ;
Qu’un peu de votre voix a passé dans mon chant.
Doux flambeau, vos rayons, doux brasier, votre flamme,
M’instruisent des sentiers que vous avez suivis,
Et vous vivez un peu puisque je vous survis.
MARGUERITE YOURCENAR. (1903-1987)

Déposé par TaNounou le 20/02/2016  

Une histoire de 2 jonquilles pour toi Minouchette,
Dimanche dernier, jour de la Saint Valentin, j'avais cueilli quelques jonquilles sauvages en plein bois comme tous les ans. Il pleuvait beaucoup et j'ai tiré un peu fort sur une petite qui dépassait au point que le bulbe et les racines sortirent de terre. Alors, j'ai pensé que la jonquille toute seule sur le parterre devant chez moi pourrait avoir une copine et j'ai effectué le déménagement pour une exceptionnelle fois. Seulement voilà il faisait nuit quand je suis rentrée, j'ai donc du humidifier le bulbe dans un papier et le lendemain je suis allée sous le froid planter cette jonquille des bois à côté de la jonquille des villes.
L'affaire était risquée car le soir même il gelait donc impossible d'arroser sous peine de geler les racines. En plus, il y a même eu deux nuits de gel consécutives sur le mont. La jonquille restait droite...
Sauf avant hier, sous le soleil du matin, elle se penchait vers le sol. De près, elle semblait manquer d'eau, le soleil autorisait l'arrosage, il fallait l'essayer, plus rien à perdre...
Après deux jours d'incertitude, ce matin, sous un crachin breton, ses feuilles moins grises, la jonquille des bois se dressait à nouveau épanouie à côté de sa copine des villes !

Déposé par TaNounou le 16/02/2016  

Mes anges...
Chères Mélisande et Mélusine, petites chattes invisibles à nos yeux, devenues anges, je pense à vous quand je vois et surtout entends les mésanges.
Ce matin comme certains autres jours, trop rares à mon goût, j'ai entendu tit tit, tit tit, j'interromps alors tout tâche devenue secondaire et regarde par la fenêtre vers l'arbre qui a été amputé de ses branches en début d'hiver. Aujourd'hui, sous le soleil d'hiver, j'ai aperçu une mésange charbonnière qui voletait, se posant juste un instant sur une branche, un petit tour et hop elle a disparu !
Serait-ce juste pour me rendre visite et le plaisir de montrer qu'elle était là ?
L'autre jour, il y en avait deux : une charbonnière et une mésange bleue, elles étaient demeurées un peu plus longtemps plutôt pour chercher des insectes sur les branches raccourcies.
Pendant que j'écris en voilà une autre perchée tout au bout de la branche, tournant la tête à droite et à gauche mais elle parle une autre langue, je n'ai pas compris son monologue. Peut-être une nouvelle qui revient depuis l'année dernière et qui proteste de voir si peu de branches disponibles ?
Il faut moi aussi que je change de branche...

Déposé par TaNounou le 03/01/2016  

A toi aussi Minouchette un poème de Théophile Gautier pour ce début 2016 :
"Fantaisies d'hiver"
partie I
Le nez rouge, la face blême,
Sur un pupitre de glaçons,
L'Hiver exécute son thème
Dans le quatuor des saisons.
Il chante d'une voix peu sûre
Des airs vieillots et chevrotants ;
Son pied glacé bat la mesure
Et la semelle en même temps ;
Et comme Haendel, dont la perruque
Perdait sa farine en tremblant,
Il fait envoler de sa nuque
La neige qui la poudre à blanc.

Déposé par KEKER le 01/01/2016  

Pour toi aussi, Mélusine, le même poème que ta soeur, tendrement...
S´il faut mourir un jour,
Je veux que tu sois là,
Car c´est ton amour
Qui m´aidera
A m´en aller vers l´au-delà.
Alors, je partirai
Sans peur et sans regrets,
Et dans mon délire
Je revivrai toute une vie
De souvenirs.
Pour traverser le miroir,
Je ne veux que ton regard,
Pour mon voyage sans retour,
Mourir auprès de mon amour
Et m´endormir sur ton sourire.
Le temps qui nous poursuit
Ne peut nous séparer.
Même après la vie,
Nos joies passées,
Pour nos unir à l´infini.
Pour m´enfoncer dans la nuit
Et renoncer à la vie
Je veux, dans tes bras qui m´entourent,
Mourir auprès de mon amour,
Et m´endormir sur ton sourire.
Pour traverser le miroir,
Je ne veux que ton regard,
Pour mon voyage sans retour,
Mourir auprès de mon amour,
Et m´endormir sur ton sourire.
("Mourir auprès de mon amour" Demnis Roussos)

Déposé par TaNounou le 31/12/2015  

un doux rêve de vous chatons,
Après ce Noël, un beau rêve est venu me rendre visite : toi et Mélisande ta soeur jumelle vous gambadiez autour de moi ! C'était grâce à la vision d'un calendrier sur un grand carton que j'avais reçu en cadeau d'une de mes soeurs pour la future année 2016.
Etonnante découverte alors qu'on faisait les courses dans un supermarché : je me tourne vers une allée sans raison sauf celle de regarder la pile de calendriers qui se trouvait sur une étagère, poussée comme cela instinctivement ou pas ?
Quelle surprise de voir dans un coin de ce rectangle un couple de chatons qui vous ressemblaient à la tendre Mélisande pour le petit Scottish aux oreilles pliées et l'autre chaton aux oreilles droites t'évoquait toi, Mélusine.
Un soir avant d'aller me coucher, j'ai regardé ces chatons en pensant à vous et la nuit qui a suivi, hop ! vous étiez dans mon rêve !
J'étais assise sur un canapé et à ma gauche je sens une présence féline en la caressant, j'ai reconnu tes oreilles, chère Mélusine et leur douceur puis tu as rejoint Mélisande à mes pieds pour de petits combats comme on les nommait lorsque vous faisiez semblant de vous battre toutes griffes rentrées. Peut-être une sorte de rixe sportive pour vous défouler en câlins appuyés ?
C'était rassurant de vous voir toutes les deux, comme si ces jeux étaient éternels et qu'il suffisait que je retourne régulièrement vous voir dans ce coin de paradis.
Le matin fut tout doux, détendu et serein d'avoir vécu ce rêve auprès de vous.

Déposé par elise2512 le 22/12/2015  

« Il y a quelque chose de plus fort que la mort, c’est la présence des absents dans la mémoire des vivants. »
Jean d’Ormesson
*****
Jolie Mélusine, les années passent mais ton étoile brillera toujours dans les yeux et dans le cœur de ceux qui t'ont aimé. En ce triste jour anniversaire, je t'adresse mille caresses et tendres pensées, ma belle et j'ai une pensée pour ta famille.

Déposé par melanie02 le 22/12/2015  

Melusine une année de plus sans toi pour ta maman chat ou tu es toujours dans son Coeur si triste et déchirer de ta disparition.Noël approche et j'espère que de la haut au paradis des minous tu enverras une douces caresses a ta maman a travers une belle etoile dans le ciel qui brillera pour montrer ta présence.

Déposé par KEKER le 17/12/2015  

LES DATES ANNIVERSAIRES
***********************
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir un instant nos coeurs à ses mystères
Et permettre au passé de voyager vers nous.
***
Je suis toujours surpris par les coïncidences
Qui nous font un clin d'oeil du fond de leur mémoire
En posant des bonheurs sur les journées d'absence
Et nous laissent à penser que rien n'est un hasard
***
Peut-être est-ce un moyen lorsqu'ils se manifestent
Pour ceux qui sont partis dans un autre univers
De nous tendre la main par l'amour qui nous reste
Pour nous aider parfois à franchir des frontières
***
Est-ce nous qui pouvons au travers de l'espace
Influencer ainsi la course des années
Ou serait-ce un lambeau de leur chagrin qui passe
En déposant des fleurs sur le calendrier
***
Il existe en tous cas dans les anniversaires
Une part de magie qui fait surgir d'ailleurs
Les visages ou les mots de ceux qui nous sont chers
Des êtres qui nous manquent et dorment dans nos cœurs
***
Ils sont là quelque part pour un instant fugace
Et dans les joies souvent qu'ils partagent avec nous
Se rendorment certains que rien n'a pris leur place
Et que leur souvenir nous est resté très doux
***
Sans amour notre vie n'est plus qu'un long voyage
Un train qui nous emporte à travers les années
Mais celui qui regarde un peu le paysage
Ouvre déjà son coeur pour une éternité
***
Au delà des paroles et de la bienveillance
Il existe des voies difficiles à cerner
Faites de souvenirs, d'amour et de silence
Et que bien des savants vous diront ignorer
***
Elles sont un privilège au coeur de la souffrance
Un baume pour les jours qu'on ne peut oublier
Qui pourraient avoir l'air d'être sans importance
Mais qui soignent des plaies difficiles à fermer
***
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs à ses mystères
Et permettre au passé de voyager vers nous
***
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs à ses mystères
Et permettre au présent de nous sembler plus doux.
***
(Yves Duteil)
-------------

Déposé par TaNounou le 16/12/2015  

Comme dans mon rêve tu étais dans la neige voici un poème pour te satisfaire douce Minouchette :
"La neige papillonne
La blanche neige papillonne
Et fleurit les branches de houx.
Elle se joue et tourbillonne
En nous frôlant tout doux, tout doux.
La blanche neige papillonne
Et, voletant sur les toits roux,
Vient mettre une coiffe mignonne
Aux vieilles maisons de chez nous."
Hermin Dubus ("Le Livre de la Joie" - Bibliothèque d'éducation, 1931)

Déposé par SOCRATE le 15/12/2015  

Le chat
Pour ne poser qu'un doigt dessus
Le chat est bien trop grosse bête.
Sa queue rejoint sa tête,
Et se répond à la caresse.
Mais, la nuit l'homme voit ses yeux
Dont la pâleur est le seul don.
Ils sont trop gros pour qu'il les cache
Et trop lourds pour le vent perdu du rêve.
Quand le chat danse
C'est pour isoler sa prison
Et quand il pense
C' est jusqu'aux murs de ses yeux.
Paul Eluard, Les animaux et leurs hommes, les hommes et leurs animaux.

Déposé par SOCRATE le 14/12/2015  

"Tout autre est le chat. Son indépendance vis-à-vis de son maître, sa présence affectueuse mais intermittente, ses disparitions énigmatiques suivies de réapparitions mystérieuses, la faculté qu'il a de pouvoir marcher parmi les livres et les encriers sans rien déranger, tout cela en fait le compagnon idéal de l'écrivain. Baudelaire l'a écrit mieux que personne."
Extrait de "Célébrations" Michel Tournier - 1924.

Déposé par SOCRATE le 02/12/2015  

Les Chats
Les amoureux fervents et les savants austères
Aiment également, dans leur mûre saison,
Les chats puissants et doux, orgueil de la maison,
Qui comme eux sont frileux et comme eux sédentaires
Amis de la science et de la volupté
Ils cherchent le silence et l'horreur des ténèbres;
L'Erèbe les eût pris pour ses coursiers funèbres,
S'ils pouvaient au servage incliner leur fierté.
Ils prennent en songeant les nobles attitudes
Des grands sphinx allongés au fond des solitudes,
Qui semblent s'endormir dans un rêve sans fin;
Leurs reins féconds sont plein d'étincelles magiques
Et des parcelles d'or, ainsi qu'un sable fin,
Etoilent vaguement leurs prunelles mystiques.
Baudelaire, Les fleurs du mal

Déposé par TaNounou le 23/11/2015  

L'insouciance des oiseaux,
Chère Minouchette, toi qui faisait hirke hirke lorsque tu découvrais des oiseaux à ta portée, tu verrais ici dans l'ancien domaine de Mélisande, les mésanges qui viennent picorer les gousses de l'arbre de Judée en sautant de branche en branche sous un rayon de soleil.
Elles ne savent pas que dans moins d'une heure les élagueurs vont raccourcir leurs branches et réduire leur volière. Leur insouciance à cette époque apporte une sorte de suspension du temps au moment où on les regarde.
Nous, humains, qui sommes dans l'anticipation exacerbée par les événements actuels surtout si des proches ont été touchés. Elles nous montrent l'exemple de vivre joyeux dans le moment présent.
Tout de même dans l'espoir que demain elles ne soient pas trop surprises devant un arbre modifié et qu'elles s'adaptent à cette nouvelle configuration demandée par les humains voisins qui manquaient de lumière !

Déposé par KEKER le 20/11/2015  

Le même poème que pour ta soeur, jolie princesse, douces caresses...
C'est vrai que je ne reçois plus de caresses ni de baisers,
C'est vrai que les jeux que tu inventais me manquent.
C'est vrai que je n'ai plus de jouets qui couinent pour m'amuser,
Mais ne t'inquiète pas, j'ai emporté tout cela dans mes souvenirs,
J'en rêve chaque jour.
Tu sais, je te vois de mon paradis de chats
Je continue à veiller sur toi et à te suivre partout où tu vas
Car moi non plus je ne t'oublierais jamais.
Tu as été une merveilleuse maîtresse.
Avant je croyais que c'était normal de recevoir tant l'amour.
D'ici je vois toute la misère des animaux battus, maltraités ou abandonnés...
Je te dis un grand Merci pour la vie que tu m'as donnée.
Maintenant,
Oublie tes larmes,
Pense seulement à tous nos merveilleux moments,
Quand je te faisais tellement rire...

Déposé par Judi le 15/11/2015  


🍃 🍁 🍄 🐿 Pour toi petite fée Mélusine 🐿 🍄 🍁 🍃
💛
Il a neigé
Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé
Que le chaton noir croit rêver
C'est à peine s'il ose
Marcher.
Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé
Que les choses
Semblent avoir changé.
Et le chaton noir n'ose
S'aventurer dans le verger,
Se sentant soudain étranger
A cette blancheur ou se posent,
Comme pour le narguer,
Des moineaux effrontés.
Maurice Carême.
🍂
Avec tous mes remerciements à ta mamanchat & ton papachat pour mes p'tits anges & un bon dimanche d'automne
🍃 🍁 🍄 🐿 🐿 🍄 🍁 🍃

Déposé par TaNounou le 08/11/2015  

Un rêve avec toi et Mélisande,
Cette nuit, je rêvais que je me réveillais dans une grande maison comme celle de mon enfance et que je m'apercevais qu'il commençait à neiger alors que vous étiez en balade Mélisande et toi dans le jardin. Après avoir ouvert au rez-de-chaussée la porte, je faisais entrer Mélisande qui était heureuse de se retrouver au chaud.
Seulement toi, tu restais à quelques mètres en arrière ne craignant pas le froid et les flocons sur ta belle robe argentée silver shaded. J'ai du t'appelé deux fois pour tu acceptes de franchir la porte. il y avait en arrière un autre chat dont le tête n'était pas reconnaissable et floue, juste une masse blanche, c'était elle qui te retenait...
A cette heure, je ne vois pas ce que cela signifie, c'est ton secret...

Déposé par TaNounou le 06/11/2015  

Voici le bouquet de tulipes roses offert en poème Minouchette :
La tulipe
Moi, je suis la tulipe, une fleur de Hollande
Et telle est ma beauté, que l'avare flamand
Paye un de mes oignons plus cher qu'un diamant
Si mes fonds sont bien purs, si je suis droite et grande.
Mon air est féodal, et comme une Yolande
Dans sa jupe à longs plis étoffée amplement,
Je porte des blasons peints sur mon vêtement,
Gueules fascé d'argent, or avec pourpre en bande.
Le jardinier divin a filé de ses doigts
Les rayons de soleil et la pourpre des rois
Pour me faire une robe à trame douce et fine.
Nulle fleur du jardin n'égale ma splendeur,
Mais la nature, hélas ! n'a pas versé d'odeur
Dans mon calice fait comme un vase de Chine.
Théophile GAUTIER

Déposé par TaNounou le 11/10/2015  

Un poème pour toi chère Mélusine :
A deux beaux yeux
Vous avez un regard singulier et charmant ;
Comme la lune au fond du lac qui la reflète,
Votre prunelle, où brille une humide paillette,
Au coin de vos doux yeux roule languissamment ;
Ils semblent avoir pris ses feux au diamant ;
Ils sont de plus belle eau qu’une perle parfaite,
Et vos grands cils émus, de leur aile inquiète,
Ne voilent qu’à demi leur vif rayonnement.
Mille petits amours, à leur miroir de flamme,
Se viennent regarder et s’y trouvent plus beaux,
Et les désirs y vont rallumer leurs flambeaux.
Ils sont si transparents, qu’ils laissent voir votre âme,
Comme une fleur céleste au calice idéal
Que l’on apercevrait à travers un cristal.
(Théophile Gautier)

Déposé par TaNounou le 23/09/2015  

Premier jour de l'automne sur notre planète chère Mélusine,
Le Sphinx
Ô mon beau chat frileux, quand l’automne morose
Faisait glapir plus fort les mômes dans les cours,
Combien passâmes-nous de ces spleeniques jours
A rêver face à face en ma chambre bien close.
Lissant ton poil soyeux de ta langue âpre et rose
Trop grave pour les jeux d’autrefois et les tours,
Lentement tu venais de ton pas de velours
Devant moi t’allonger en quelque noble pose.
Et, je songeais, perdu en tes prunelles d’or
– Il ne soupçonne rien, non, du globe stupide
Qui l’emporte avec moi tout au travers du vide.
Rien des astres lointains, des dieux ni de la mort ?
Pourtant !… Quels yeux profonds !… Il m’intimide
Saurait-il donc le mot ? – Non, c’est le sphinx encore.
(Jules Laforgue, poèmes inédits, 1877)

Déposé par pacificelectric le 05/09/2015  

Je pars en vacances quelques semaines mais je ne vous oublie pas les minettes, Eveline sera là pour vous fleurir tous les jours!

Déposé par TaNounou le 31/08/2015  

L'éternel printemps où, Mélusine, tu as accueilli ta soeur Mélisande, il y a 10 mois, est aussi mis en poésie par Victor Hugo, pour nous, ici-bas:
Printemps
Voici donc les longs jours, lumière, amour, délire !
Voici le printemps ! mars, avril au doux sourire,
Mai fleuri, juin brûlant, tous les beaux mois amis !
Les peupliers, au bord des fleuves endormis,
Se courbent mollement comme de grandes palmes ;
L’oiseau palpite au fond des bois tièdes et calmes ;
Il semble que tout rit, et que les arbres verts
Sont joyeux d’être ensemble et se disent des vers.
Le jour naît couronné d’une aube fraîche et tendre ;
Le soir est plein d’amour ; la nuit, on croit entendre,
A travers l’ombre immense et sous le ciel béni,
Quelque chose d’heureux chanter dans l’infini.
(Victor Hugo, Toute la lyre).

Déposé par KEKER le 09/08/2015  

Une lueur transperça la nuit.
C'était la lueur de milliers de bougies qui luisaient brillantes, fortes et puissantes,
Et j'ai compris qu'elle venait de ton amour, cette lueur dorée .
Même si nous ne pouvons pas plus être ensemble comme avant,
Nous sommes toujours reliées par un fil invisible.
Chaque fois que tu le souhaites tu peux me retrouver, car nous ne sommes jamais éloignées,
Regarde au delà de l'arc-en-ciel et écoute avec ton coeur.
Pour toi, jolie petite fée, qui a vu arriver sa soeur au paradis afin de la retrouver, caresses à toutes les deux...

Déposé par melanie02 le 31/07/2015  

Melusine et Mélisande je tiens a remercier votre maman chat qui chaque jour fleuri mon Mickey.
Même si je n'ai pas u le plaisir de vous connaître aujourd'hui vous faites partie de ma vie et Mickey vous a rejoint et j'espère que chaque jour sais un plaisir pour vous de gambader et jouer ensemble.Je vous fais pleins de papouilles et de câlins avec une immense joie de savoir que vous veillez sur nous a chaque instant.

Déposé par maninette le 09/07/2015  

Regard de chat
Dans l’eau pure d’un lac profond
C’est tout le soleil qui se mire,
Une énigme tombée au fond
D’un puits secret qui vous attire…
Passablement reflet sorcier
D’une lune mystérieuse,
Se faisant parfois messager
De méditation nébuleuse.
Deux prunelles et deux bijoux
Descendus d’une autre planète
Où, grand jamais, pauvres de nous
N’aurons accès, je le regrette.
C’est là leur pouvoir et beauté
Ainsi qu’étrange phénomène,
Un regard de tous, convoité,
Cadeau d’une étoile lointaine

Déposé par TaNounou le 05/07/2015  

Douce Mélusine,
Aujourd'hui j'ai observé un vol groupé de pigeons voyageurs qui s'entraînaient au dessus de la vallée de la Seine dans les Yvelines. C'était surprenant de voir leur synchronisation parfaite dans les déplacements lors de rotations tourbillonnantes, la couleur blanche passait au bleu rosé et surtout un bref instant, ils devenaient tous invisibles : leur corps étant perpendiculaire au champ de ma vision !
Hier, je voyais un chat blanc de ma fenêtre qui suivait des yeux les hirondelles, aussi aujourd'hui je pensais à toi : t'imaginant du haut de l'arbre à chat, tournée vers la fenêtre du salon de ton ancienne demeure et regardant d'autres pigeons voyageurs de ton quartier et que je voyais, à l'époque, s'entraîner de cette façon.
Tu aurais été fascinée, Minouchette, de voir ceux-çi, c'était vraiment beau...

Déposé par TaNounou le 03/07/2015  

Dear Minouchette, comme tu es une chatte "british" tu sauras lire ce petit poème qui te rappellera tes ancêtres que tu as rejoint là-haut :
W.B. Yeats (1865–1939). The Wild Swans at Coole. 1919.
36. "The Cat and the Moon"
THE CAT went here and there
And the moon spun round like a top,
And the nearest kin of the moon
The creeping cat looked up.
Black Minnaloushe stared at the moon, 5
For wander and wail as he would
The pure cold light in the sky
Troubled his animal blood.
Minnaloushe runs in the grass,
Lifting his delicate feet. 10
Do you dance, Minnaloushe, do you dance?
When two close kindred meet
What better than call a dance?
Maybe the moon may learn,
Tired of that courtly fashion, 15
A new dance turn.
Minnaloushe creeps through the grass
From moonlit place to place,
The sacred moon overhead
Has taken a new phase. 20
Does Minnaloushe know that his pupils
Will pass from change to change,
And that from round to crescent,
From crescent to round they range?
Minnaloushe creeps through the grass 25
Alone, important and wise,
And lifts to the changing moon
His changing eye

Déposé par KEKER le 27/06/2015  

Le même poème que pour ta soeur, douces caresses...
Va mon ange
Va mon petit ange, déplie tes douces ailes
puisque la vie ici te quitte
envole-toi vers ce grand ciel
et tant pis si mes yeux me piquent.
Tu as bien assez souffert ici bas
envole-toi vers l'au-delà
même si cette douloureuse absence
restera pour moi ici souffrance.
Tu sera toujours au fond de moi
dans le creux de mon coeur tu dormiras
et dans mes heures de grands combats
ta douce présence me réchauffera.
Va mon petit ange, va
ne te retiens pas pour moi
Je resterai debout, ne t'inquiète pas
je garderai pour que rien ne change
le bonheur en moi d'avoir ici-bas
rencontré un ange ....
et dans mon coeur à jamais et pour toujours
je saurai ce que signifie le mot AMOUR ......

Déposé par TaNounou le 21/06/2015  

Minouchette, en ce premier jour de l'été, un poème en souvenir du temps où tu t'amusais avec Mélisande, en vacances, dans le jardin de l'île de Ré...

"A l’intérieur de mon jardin"
Parmi le vert
et la floraison
de toutes les plantes les plus belles
je flâne.
Je délibère ici
Je rêve par là.
L’heure s’arrête
ou plutôt s’étend pleinement,
se déplier et s’amplifier.
Ces tournoiements et ondulations soudaines
de brises d’été,
envoient tous les parfums
dans l’air chaud.
Contempler une feuille
ou le motif sur le mur
créés par des branches les plus prés.
Ces têtes-là de fleurs dansantes
exposent délicatement
toute leur gloire.
Quelle simplicité à se perdre.
Et quelle aisance à respirer
doucement.
Et quelle aisance
à avoir des pensées profondes.
(Chloe Douglas, 1995)

Déposé par elise2512 le 18/06/2015  

*** Trop beau ton Paradis… ***
Un petit nuage flotte dans le ciel ;
En tombent de jolies gouttelettes dorées.
Et hop, j’en ai plein les yeux…
Oh mais c’est magique ! C’est toi que je vois mon Trésor !
Tu cours là-haut dans les herbes folles,
Entouré d’autres « jolis cœurs » à 4 pattes,
Et dans les airs, ça virevolte d’oiseaux de toutes les couleurs.
C’est plein de lacs, de rivières avec une eau si belle, si limpide…
C’est plein de forêts, de champs et de fleurs…
L’air y est si doux, si pur, si sain…
Qu’il est beau ton Paradis, trop beau !
Où trouver l’échelle pour monter là-haut ?
Dis-moi mon Ange…où ?

Déposé par TaNounou le 14/06/2015  

Un poème en souvenir du temps où, chère Mélusine, tu t'amusais avec nous :
Edmond Rostand, extrait de "Les Musardises"
Ses yeux jaunes et bleus sont comme deux agates;
Il les ferme à-demi, parfois, en reniflant,
Se renverse, ayant pris son museau dans ses pattes,
Avec des airs de tigre étendu sur le flanc.
Mais le voilà qui sort de cette nonchalance,
Et, faisant le gros dos, il a l'air d'un manchon;
Alors pour l'intriguer un peu, je lui balance,
Au bout d'une ficelle invisible un bouchon.
Il fuit en galopant et la mine effrayée,
Puis revient au bouchon, le regarde, et d'abord
Tient suspendue en l'air sa patte repliée,
Puis l'abat, et saisit le bouchon et le mord.
Je tire la ficelle, alors, sans qu'il le voie;
Et le bouchon s'éloigne, et le chat noir le suit,
Faisant des ronds avec sa patte qu'il envoie,
Puis saute de côté, puis revient, puis refuit.
Mais dès que je lui dis: "Il faut que je travaille;
Venez vous asseoir là, sans faire le méchant!"
Il s'assied ... Et j'entends, pendant que j'écrivaille,
Le petit bruit mouillé qu'il fait en se léchant.

Déposé par elise2512 le 12/06/2015  

Ma petite maman
Regarde vers le ciel
Tu verras briller tout là-haut
Une étoile couleur de miel
Il n'y a rien de plus beau
Et si tu regardes avec ton coeur
Tu verras derrière l'astre luisant
Un ange aux ailes de mille couleurs
Et cet ange, c'est moi ta tite Mélusine

Déposé par TaNounou le 11/06/2015  

Chère Mélusine,
Un texte d'histoire pour te dire qu'on essaie de sourire sans toi. Il est sur des chats qui t'ont peut-être raconté là-haut leur vie antique :
Les chats gardaient jalousement les manuscrits de leurs maîtres et les protégeaient de la curiosité des rongeurs. Il paraît que Dante aurait appris à son chat noir à tenir chaque nuit une bougie allumée entre ses pattes... Le chat devient donc indispensable à l'écrivain, il sert à la fois de muse et d'essuie-plume...

Déposé par elise2512 le 04/06/2015  

Conquérir l'amitié d'un chat est chose difficile.
C'est une bête philosophique, rangée, tranquille, tenant à ses habitudes, amie de l'ordre et de la propreté, et qui ne place pas ses affections à l'étourderie : Il veut bien être votre ami, si vous en êtes digne, mais non pas votre esclave.
Dans sa tendresse, il garde son libre arbitre, et il ne fera pas pour vous ce qu'il juge déraisonnable; mais une fois qu'il s'est donné à vous, quelle confiance absolue, quelle fidélité d'affection !
Il se fait compagnon de vos heures de solitude, de mélancolie et de travail.
IL reste des soirées entières sur votre genou, filant son rouet, heureux d'être avec vous et délaissant la compagnie des animaux de son espèce.
Si vous le posez à terre, il regrimpe bien vite à sa place avec une sorte de roucoulement, qui est comme un doux reproche.
Quelquefois, posé devant vous, il vous regarde avec des yeux si fondus, si moelleux, si caressants et si humains, qu’on est presque effrayé, car il est impossible de supposer que la pensée en soit absente.
******
Théophile Gautier (Ménagerie intime)

Déposé par TaNounou le 28/05/2015  

Mélusine, voici un petit poème qui vient d'un pays ensoleillé :
A l'ombre de ton sommeil
reposent les vestiges des songes
il paraît qu'au-delà des collines
pointe l'autre horizon
je n'implore du soleil
aucun rai
je porte en moi
la lumière de ton éveil
l'éblouissement de ton regard
rivé vers l'éternité.
(Alain Mabanckou,Congo )

Déposé par KEKER le 24/05/2015  

Quand j’observe le ciel,
Je rêve à des merveilles,
Mais souvent la nuit
Je rêve à elle.
Elle est mon étoile, mon berger
Dans la soirée sacrée,
Elle est l’étoile perdue,
Que j’ai aperçue.
Cette étoile du berger parmi tant d’autres,
Est comme les secondes d’une montre,
On l’aperçoit peu,
Mais elle est avec eux.
Alors, je me suis retournée
Et dans la nuit étoilée
Et je t’ai vue, sur le chemin,
Me tendant la patte, ma chatte,
Me disant : ne te laisse pas envahir par le chagrin,
Tu restes à jamais mon amie, je veille sur toi,
Ma vie était belle, j’ai vécu comme une reine,
Je te regarde, je t’entends, je ne suis pas loin,
Juste de l’autre côté du chemin.

Déposé par TaNounou le 19/05/2015  

Douce Mélusine,
Aujourd'hui, j'ai vu que les cascades de fleurs blanches ont fait place à des feuilles de vert tendre, cependant le poète les a immortalisées :
Au printemps
Regardez les branches
Comme elles sont blanches !
Il neige des fleurs.
Riant dans la pluie,
Le soleil essuie
Les saules en pleurs
Et le ciel reflète,
Dans la violette
Ses pures couleurs...
La mouche ouvre l'aile
Et la demoiselle
Aux prunelles d'or,
Au corset de guêpe
Dépliant son crêpe,
A repris l'essor.
Le goujon frétille
Un printemps encore !
(Théophile Gautier)


L'Album photo contient 73 photos



Poster un message ou bien Déposer une fleur

Identifiez vous

Pour poster un message ou bien une fleurs, vous devez être un membre inscrit

Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       
Poster un message
ou bien Déposer une fleur

Joindre un message court avec une fleur :


Validez