Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Cajou a été vue  90 324  fois.
90 324 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Cajou
EUROPEEN
Il est né le:22/05/2001
Il nous a quittés le:05/06/2014
 

0 photo

1087 Fleurs

aucune bougie

98 messages

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Cajou

Petit pot de colle qui ne voulait pas se laisser toucher les premiers mois... mais qui ne nous lテ「chait pas d'une semelle !
Amour de chat qui nous a accompagnテゥ pendant si longtemps dans les moments de joie et les moments difficiles.
Toujours lテ avec tes ronrons... et tes papouilles.
Quand je me lティve le matin テァa fait un grand vide de ne pas te voir arriver en trottinant pour dire bonjour... je suis assise au salon et je m'attends encore テ te voir entrer par la porte vitrテゥe...

Tu te prenais parfois pour un chien, テ nous accompagner dans nos promenades de vacances, dans la forテェt, sur les chemins, テ la riviティre: ma petite curieuse, qu'est ce que tu auras baroudテゥ avec nous ! Parfois quand il faisait chaud ou que テァa grimpait beaucoup et que petite mテゥmティre テゥtait fatiguテゥe, il fallait te porter pour rentrer, mais quels moments inoubliables...
D'ailleurs tu テゥtais aussi un chat qui rapporte: on te lanテァait ton doudou souris et tu allais le chercher, lui faisais sa fテェte et le rapportais pour qu'on le jette テ nouveau: de bonnes parties de rigolade !

Je vois traテョner le rouleau d'essuie tout et je me souviens comme justement il ne fallait surtout pas l'oublier sur la table sous peine de retrouver des confettis partout le lendemain matin. Tout comme d'ailleurs il ne fallait pas non plus oublier la porte des toilettes, sinon c'テゥtait le PQ qui y passait !! Petite fofolle, on riait toujours en douce de tes bテェtises, mテェme si aprティs on se forテァait un peu pour te faire les gros yeux ! Comme j'aimerais avoir encore テ faire semblant d'テェtre fテ「chテゥe...

Tu nous attendais au jardin quand nous rentrions du travail et attention aux sermons si nous テゥtions en retard ! Et puis, un jour oテケ tu te bronzais sans mテゥfiance, tu t'es fait attaquer (chien ou chat on ne saura jamais) et tu es rentrテゥe avec une grave blessure. Nous avons fait venir un vテゥtテゥrinaire d'urgence un samedi soir テ la maison. Il a dテサ t'anesthテゥsier profondテゥment pour t'opテゥrer.
Ensuite la blessure a semblテゥ guテゥrir mais tu restais abattue et tu maigrissais テ vue d'oeil... et tu as fait un avc (lテ encore on ne sauras jamais si tu n'as pas supportテゥ les produits anesthテゥsiants ou si cette blessure a テゥtテゥ le catalyseur d'une maladie que tu portais dテゥjテ en sommeil en toi...) tu es partie テ cテエtテゥ de nous, en nous regardant comme pour fixer notre image dans ta mテゥmoire pour toujours...

Tu as rejoint Wimpy, Bagherra, Casimir, Watson, Socrate, Moustache, Minouche... tous nos amours disparus que nous n'oublierons jamais et tu ne souffres plus... tu trottines テ nouveau sur tes quatre pattes.
Tu es テ jamais dans nos coeurs mon chat, nous t'aimons

Un grand merci テ vous tous qui nous laissez des messages et des fleurs pour Cajou: c'est un peu de baume au coeur, et une grande fiertテゥ pour Justin de voir combien son chat テゥtait apprテゥciテゥ et qu'il n'est pas oubliテゥ.

Myriam, Justin et Claude




1087 Fleurs



98 messages

Déposé par annie le 05/06/2020  
沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ洶ゥ沍キ

Déposé par annie le 05/06/2018  
汳咀汳帚擘ク条汳夸汳懺汳壺擘ク条汳幤汳咀汳帚擘ク条汳夸汳懺汳壺擘ク条汳幤汳咀汳帚擘ク条汳夸汳懺汳壺擘ク条汳幤汳咀汳帚擘ク条汳夸汳懺汳壺擘ク条汳幤汳咀汳帚擘ク条汳夸汳懺汳壺擘ク条汳

Déposé par GHETGHET le 25/11/2016  
Oh ! Non, ne crois pas que ma flamme
Se soit テゥteinte avec le temps ,
Sur mes sens tu rテゥgnas longtemps,
Tu vis aujourd'hui dans mon テ「me !
L'attrait qui sテゥduisit mes yeux,
Ma raison aussi le partage ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais テ prテゥsent je t'aime mieux.
Peut-テェtre autrefois ma tendresse
N'avait d'ardeur que le dテゥsir ,
Elle a pu survivre au plaisir
Sans rien perdre de son ivresse ,
C'est un culte saint et pieux
Qui succティde aux feux du jeune テ「ge ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais テ prテゥsent je t'aime mieux
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET le 24/11/2016  
Te le rappelles-tu ce jardin solitaire,
Oテケ tu reテァus l'aveu de mon timide amour ?
Tout nous favorisait, et l'heure et le mystティre,
Et de l'astre des nuits le tremblant demi-jour.
Un incarnat lテゥger colorait ton visage ,
Je lus mon avenir, mon bonheur, dans tes yeux ,
Et nos cナ砥rs, s'unissant par ce muet langage,
Jurティrent de s'aimer テ la face des cieux.
Mais lorsque, dans l'ardeur de ma brテサlante ivresse,
Pour peindre mes transports cherchant le plus doux nom,
Je te nommais ma vie , alors avec tendresse
M'interrompant : Ta vie ! テ mon amour, non, non,
T'テゥcrias-tu soudain. Appelle-moi ton テ「me ,
J'ai besoin du garant de son テゥternitテゥ :
Ta vie, hテゥlas, la mort en テゥteindra la flamme !
Mais ton テ「me est promise テ l'immortalitテゥ.
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par GHETGHET le 06/11/2016  
Ce que je sais
Ce que je sais
c窶册st que la mort ne dテゥtruit pas l窶兮mour
que l窶冩n portait テ ceux qui ne sont plus 窶ヲ Je le sais parce que,
tous les jours, je vis avec les miens窶ヲ
Ce que je sais aussi,
c窶册st que la vie doit avoir un sens
Ce que je sais encore,
c窶册st que l窶兮mour, le bien, la fidテゥlitテゥ
et l窶册spoir triomphent finalement toujours
du mal, de la mort, et de la barbarie.
Tout cela, je le sais, je le crois 窶ヲ
Martin Gray

Déposé par GHETGHET le 31/10/2016  
Je pense テ toi, lorsque les lueurs du soleil
Brillent dans la mer.
Je pense テ toi, lorsque le scintillement de la lune
Se mire dans les sources.
Je te vois, lorsqu窶兮u loin sur le chemin
La poussiティre se soulティve,
Dans la nuit profonde, lorsque sur l窶凖ゥtroit sente
Le voyageur tressaille.
Je t窶册ntends, lorsque des murmures テゥtouffテゥs
La vague monte lテ-bas.
Dans le paisible bosquet je vais souvent pour テゥcouter
Quand tout se tait.
Je suis auprティs de toi, aussi loin sois-tu,
Tu es prティs de moi.
Le soleil baisse, bientテエt brilleront les テゥtoiles.
Ah ! Si tu テゥtais lテ !
Goethe

Déposé par mistigri13 le 23/10/2016  
Une lueur transperテァa la nuit.
C'テゥtait la lueur de milliers de bougies qui luisaient brillantes, fortes et puissantes,
Et j'ai compris qu'elle venait de ton amour cette lueur dorテゥe .
Mテェme si nous ne pouvons pas plus テェtre ensemble comme avant,
Nous sommes toujours reliテゥs par un fil invisible .
Chaque fois que tu le souhaites tu peux me retrouver, car nous ne sommes jamais テゥloignテゥs,
Regardes au delテ de l'arc-en-ciel et テゥcoutes avec ton coeur .

Déposé par GHETGHET le 22/10/2016  
Si vous saviez ce qu'il y a
Dans l'ナ妬l sans fond d'un petit chat,
Qu'il soit jaune, vert ou lilas
Vrai, vous n'en reviendrez pas !
On y voit des oiseaux de lune,
Des palais de laine et de lait,
Le sphinx テゥmergeant de ses lunes,
Et des ballets ultraviolets.
Sur des bassins d'une eau sans rides,
S'テゥpanouit la fleur de lotus
Tandis qu'une main translucide
Peint des soleils sur papyrus.
Tout l'univers est reflテゥtテゥ
Dans cette goutte de lumiティre
Qui ouvre sur l'テゥternitテゥ
Ainsi qu'un hublot sur la mer
Marc Alyn

Déposé par GHETGHET le 19/10/2016  
Assis sur les genoux du temps,
Mon chat,immobile et patients,
Fait semblant d窶凖ェtre un sablier,
J窶册ntends ses moustaches crisser.
Les meules, dans les champs, sont de grandes horloges
Qui tictaquent de sauterelles.
Les chaumes marquent midi
Et boivent テ la paille
Des giclテゥes de soleils.
Les martinets fouettent le ciel,
Mais テァa ne le fait guティre
Avancer pour autant !
Les serpents, minutes lentes,
Glissent dans les roseliティres.
Tout prティs de mon テゥtang secrets,
Poussent de grandes sarbacanes
Qui lancent vers le ciel
Des flティches de lumiティres
A contre-courants,
Que seul mon chat discrets comprend.
(Christian Poslaniec)

Déposé par mistigri13 le 09/10/2016  
Quand on veut jouer tous ensemble on va sur un grand nuage et quand je veux prendre un peu de temps pour penser テ toi, pour veiller sur toi, je reste sur mon petit nuage et je te regarde avec plein d'amour dans le regard...
Ce que je prテゥfティre, c'est te voir sourire...Je ne t'oublierai jamais !!!Je t'aime!!!

Déposé par GHETGHET le 01/10/2016  
La vie du chat contient une テゥpoque, concentre une parcelle de notre vie, elle est une sorte de mesure du temps et une mテゥmoire, elle contient une expテゥrience commune, un morceau de notre histoire, une parcelle de notre temps perdu. Quand le chat mourra, ce sera comme la fin d'un temps, la fin d'une pテゥriode. L'extinction d'une partie de nous-mテェmes avec l'extinction du chat.
Karine Miermont

Déposé par mistigri13 le 27/09/2016  
Lorsqu'ils disparaissent nos petits compagnons laissent de belles empreintes de pattes テ tout jamais dans nos cナ砥rs. Cela ne pourrait pas テェtre autrement テゥtant donnテゥ qu'il fut notre confident, notre ami, notre compagnon de vie pendant de si longues et belles annテゥes.
C'est comme un ange. Il vient dans nos vies pour les remplir d'amour et s'en va un jour tout en continuant de veiller sur nous.
****
Ne sois pas triste, je suis toujours テ tes cテエtテゥs. Mon corps est parti, mais mon テ「me est lテ tout prティs de toi.
Je t'envoie la brise de mon テ「me pour que tu continues テ penser テ moi et pour te montrer que oテケ que je sois je continue テ t'aimer.

Déposé par GHETGHET le 16/09/2016  
Je suis seul
Pourquoi suis-je si seul, mon chat,
Si seul lorsque tu n'es pas lテ ?
Tu ne fais pourtant aucun bruit.
Tu dors, fermテゥ comme la nuit.
Tu ne tiens guティre plus de place
Que mon plus gros livre de classe.
Et qui croirait que tu respires
Bercテゥ comme un petit navire ?
Alors pourquoi, pourquoi, mon chat,
Suis-je tout autre quand je vois,
Sur mon papier blanc, le soleil
Tailler l'ombre de tes oreilles ?
( Maurice Carテェme )

Déposé par GHETGHET le 12/09/2016  
l'AMIS LE CHATS
celui qui te connais par ta voix , par ton pas ,
celui qui vient en passent te parler de ces chasse et de ces nuit de prince errant ,
celui qui donne sans demander ,
celui qui par sans dire adieu ,
l'amis ,
le chats
( Luce Guillaud )

Déposé par mistigri13 le 11/08/2016  
Tendre pensテゥe magnifique Cajou et merci pour mon Grisou

Déposé par GHETGHET le 05/08/2016  
CAJOU
en ton ETRE , en ton AME , tu donne pleins d'AMOURS ,
ton AMOURS es LUMIERES ,
ton AME es LUMIERES ,
ton dテゥpart assombrie la vue ,
la vue de ton physique ,
ne te vois ,
un ressenties ,
un ressenties de ton AMOURS en ton AME qui es infini ,
une AME es infiniment vivantes ,
la PAIX es en ton AME pleins d'AMOURS ,
de ton AME d'AMOURS et de LUMIERES ,
ton AME es liテゥ aux AME qui t'AIME avec un AMOURS de plテゥnitudes ,
en expansions ,
l'univers es infini ,
en expansions ,
laissent place aux AMOURS infini ,
aux LUMIERES ,
les moments sont a l'infini ,
rien n'es fini ,
vos rencontres ,
que vos AME se rencontres avec AMOURS a l'infini ,
a chaque instants ,
tu es l'AMOURS de s'eux qui t'AIME ,
leur plテゥnitudes ,
l'ami(e) qui a acquis leur AME ,
ton AME leur a sテゥduit d'AMOURS ,
de ta Bontテゥ ,
de respects ,
tu es ,
vous テェtes ,
a l'infini liテゥ d'AMOURS ,
ils t'AIME a l'infini de tous leur AME
PAPA-GHETGHET

Déposé par GHETGHET le 31/07/2016  
Je clame
Que la vie est indestructible Malgrテゥ la mort.
Que l窶兮utre est un frティre
Que l窶册spoir est un vent vif qui doit balayer le dテゥsespoir avant d窶凖ェtre un ennemi.
Qu窶冓l ne faut jamais dテゥsespテゥrer de soi-mテェme et du monde.
Que les forces qui sont en nous,
les forces qui peuvent nous soulever, sont immenses.
Qu窶冓l faut parler d窶兮mour
et non les mots de la tempテェte et du dテゥsordre.
Que la vie commence aujourd窶冑ui et chaque jour
et qu窶册lle est l窶册spoir.
Martin Gray

Déposé par GHETGHET le 22/07/2016  
Je me suis simplement glissテゥ dans une autre dimension...
La mort n'est rien.
Je suis MOI et tu es TOI.
Tout ce que nous avons テゥtテゥ l'un pour l'autre, nous le sommes toujours!
Appelle-moi par mon nom familier,
Parle-moi comme tu l'as dテゥjテ fait.
Que le ton de ta voix ne soit pas diffテゥrent!
Ne prends pas un air solennel ou chagrin.
Ris, comme tu as toujours ri.
Amuse-toi des petites plaisanteries que nous aimions.
Joue, souris, pense テ moi et prie pour moi !
Que mon nom continue テ テェtre prononcテゥ dans la maison,
sans ombre de tristesse.
Que la vie soit ce qu'elle a テゥtテゥ.
Il n'y a qu'une invincible continuitテゥ.
Pourquoi serais-je hors de vos esprits parce que
je suis loin de votre regard?
Je vous attends, pour un intervalle, quelque part, trティs prティs d'ici.
Tout est bien.
Cannon Scott Holland

Déposé par GHETGHET le 15/07/2016  
Toi que j窶兮vais besoin
D窶册mbrasser,
De toucher, de regarder,
Toi qui t窶册n es allテゥ,
Dont le souvenir
Est si vivant en moi,
Toi qui as disparu
De ma vie quotidienne,
De mes allテゥes et venues,
Je sais que tu es lテ,
Je sais que ton absence
Provoque ma prテゥsence,
Non pas テ de vains souvenirs,
Mais テ une autre faテァon
D窶凖ェtre prテゥsent テ toi,
D窶凖ェtre aimテゥ de toi,
Non pas comme une fleur fanテゥe,
Mais comme une fleur
Dont, un jour, le parfum
Te retrouvera.
Pティre Andrテゥ-Marie

Déposé par GHETGHET le 01/07/2016  
Je t'aime encore si fort que ta vie est en moi.
Ton horizon est diffテゥrent mais mon amour est lテ, vivant,
Tes souvenirs me rテゥchauffent de toi
Ils sont comme l'ombre, preuve de lumiティre
Si les larmes parfois viennent arroser mon coeur
C'est que, jardin fleuri,
il embaume encore de ta prテゥsence silencieuse.
Si parfois ma souffrance veut prendre le dessus,
c'est preuve que je t'aime et que
rien ne pourra t'arracher de ma vie
Pティre Andrテゥ Marie



Retourner en haut