Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter



recherchez toutes les informations sur Chiquette
sur le site cimetierepourchat.com  
sur le web  
  La page de Chiquette a été vue 4 728 fois.

En hommage à
Chiquette

EUROPEEN
Il est né le :21/03/1998
Il nous a quittés le :01/08/2014
 



En hommage à Chiquette

Je revois encore
Tes petites tigrures
Qui se baladent sous les cieux
Et aussi vite pour le dire
Tu t’installes dans un creux
Qu’il y avait dans ma vie
Ou dans un recoin de mon lit
Aux côtés de ma femme
On a construit la vie.

Tes griffes dans ma chair
Ca aurait pas dĂ» me plaire
Et pourtant que je touche
Les stigmates de minouche
Laissées sur mon épaule
Je me souviens
Je veux oublier rien
Qu’on était si bien.


Je t’ai dessinée sous toutes les coutures
J’ai imaginé toutes tes aventures
J’ai toujours partagé
Ce que je pouvais avec toi
Du jambon, du yaourt
Un moment de joie
Avec toi, le chat de gouttière
Qui a quitté nos toits.

Je connaissais tes congénères
Mais ils Ă©taient pas comme toi
Ils me regardaient pas avec cet air
Ils me ronronnaient pas comme ça
Un jour, eux aussi ils disparaissaient
Mais aussi seul, ils me laissaient pas.

Tu Ă©tais petite et agile
J’étais jeune et fragile
Tout ce temps ensemble
On a joué, on a dormi
Et comme toutes les familles
On a bien sûr vieilli
Tu es devenue maigre
Et mes cheveux sont partis.

Et puis tu as vu arriver
Deux beaux petits bébés
Tu comprenais pas vraiment
Mais tu as pris sur toi
Et deux ans après
Quand la fin est venue
Tu ne t’es plus cachée
Tu leur as dit au revoir
Que la vie vaut d’être vécue.

Il Ă©tait une fois sur Terre
Une petite minette de gouttière
Qui passait dans ma vie, comme ça
Et qui au bout d’un chemin
De 16 ans
M’a laissé presque seul en bas.






190 Fleurs

  • Déposé par lily8544Déposé par lily8544
    Doux repo petit père.. bienvenue au paradis des chats.Tendre pensées ...
  • Déposé par jcl77446Déposé par jcl77446
  • Déposé par hopiDéposé par hopi
  • Déposé par superfetatoireDéposé par superfetatoire
  • Déposé par celestinDéposé par celestin
  • Déposé par biscuitDéposé par biscuit
    Grande tendresse pour Chiquette
  • Déposé par KEKERDéposé par KEKER
    Pour Chiquette, que ces fleurs embaument ton paradis
  • Déposé par MamanDéposé par Maman
    Pour toi belle Chiquette xxx
  • Déposé par JHYLDéposé par JHYL
  • Déposé par MigisaDéposé par Migisa



14 messages



Déposé par CrazyDiamond le 01/08/2015  

Un an déjà et tes ronrons sont toujours là.


Déposé par KEKER le 03/09/2014  

"Tant que vous n’avez pas aimé un animal, une partie de votre âme sera toujours sans éclat, endormie."
Anatole France.


Déposé par KEKER le 22/08/2014  

"Lorsque deux nobles cœurs se sont vraiment aimés,
Leur amour est plus fort que la mort elle-mĂŞme.
Cueillons les souvenirs que nous avons semés,
Et l'absence après tout n'est rien lorsque l'on s'aime."
Guillaume Apollinaire.


Déposé par KEKER le 19/08/2014  

Quand demain commence sans moi
Quand demain commence sans moi,
Et que je ne suis pas lĂ  pour le voir,
Le soleil va briller et ouvrir tes yeux
Tout pleins de larmes pour moi.
Je voudrais tant que tu ne pleures pas,
Comme tu l'as fait aujourd'hui,
En te souvenant comment je posais ma tĂŞte
Dans tes genoux, de façon particulière...
Je sais combien tu m'aimes,
Autant que je t'aime,
Et chaque fois que tu penses Ă  moi,
Je sais que tu vas me manquer aussi.
Mais quand demain commence sans moi,
S'il te plaît, essaie de comprendre
Qu'un ange est venu et a dit mon nom,
Et m'a caressé la patte.
Il m'a dit que ma place Ă©tait prĂŞte,
Dans le ciel au-dessus,
Et que je devais laisser en arrière
Tous ceux que j'adore.
Mais, quand j'ai tourné les talons,
Une larme a coulé de mes yeux,
De toute ma vie, je n'avais jamais pensé
Que je devrais mourir .
J'ai eu tellement de choses Ă  vivre,
Tant de ronrons et de caresses Ă  faire,
Il me semblait impossible
Que je te quitte...
J'ai repensé à notre vie ensemble,
Je sais que tu es triste,
Je songe à tout l'amour que nous avons partagé,
Et Ă  tout le plaisir que nous avons eu...
Rappelles-toi comment je poussais ta main,
Et te piquais avec mon nez...
La balle volante que je poursuivais joyeusement...
Si je pouvais revivre hier,
MĂŞme pour un peu de temps,
Je remuerais la queue et je t'embrasserais,
Juste pour te revoir sourire.
Mais alors j'ai pleinement réalisé
Que cela ne pourrait jamais ĂŞtre,
Que le néant et les souvenirs
Prendront ma place.
Et quand je songe aux friandises et aux jouets,
Il me manque de venir demain,
Mon cœur félin se remplit de tristesse.
Mais alors j'ai franchi la porte du Ciel,
Alors que je me sentais si bien Ă  la maison ;
Dieu m'a regardé et m'a souri,
De son magnifique trĂ´ne d'or.
Il m'a dit « Ceci est l'éternité,
Et maintenant, bienvenue parmi nous,
Aujourd'hui, ta vie sur terre est terminée,
Mais ici, elle recommence.
Je ne promets aucun demain,
Mais un aujourd'hui qui durera toujours ;
Car vois-tu, chaque jour est le mĂŞme jour,
Il n'y a pas la nostalgie du passé.
Maintenant, tu as été si fidèle,
Si confiant, loyal et sincère ;
Bien qu'Ă  certains moments tu as fait des choses
Que tu savais qu'il ne fallait pas faire.
Mais les bons chats sont pardonnés,
Et maintenant, enfin, tu es libre ;
Ainsi, ne t'assoirais-tu pas à mes côtés,
Et attendre ici mĂŞme avec moi? "
Donc, quand demain va venir sans moi,
Ne crois pas que nous sommes éloignés.
Chaque fois que tu penses Ă  moi,
Je suis juste là, dans ton cœur.


Déposé par KEKER le 17/08/2014  

Je me souviens de cette femme, un soir qui pleurait
c'Ă©tait chez des amis. elle avait dit simplement
"mon petit chat est mort" et elle s'est mise a pleurer...
et dans un coin du salon, un monsieur avait dit a un autre
en haussant les Ă©paules: "ce n'est qu'un chat, quand meme!..."
ce n'est qu'un chat!...
Mais c'est Immense un chat, vous ne savez pas monsieur?
c'est IMMENSE...
Vous n'en avez pas Ă©videmment, et vous ignorez que l'on
peut avoir, lorsqu'il s'en va a tout jamais,
autant de chagrin que s'il s'agissait d'un enfant...
Aux gens qui n'en ont pas,ça parrait sacrilège...
comment peut on comparer n'est ce pas?
C'est parceque vous ne savez pas monsieur.
vous ne savez pas la place que ça prend un chat dans une vie.
ces yeux d'or qui vous dédient un regard d'éternité,
cette patte douce qui se pose sur votre main,
ses mouvements qui sont la beauté et la grace
et dont chacun exprime une sensation, un sentiment
et cette tete ronde et dure qui se colle a votre tempe
pour vous dire : "je t'aime aussi..."
tout celĂ  monsieur, vous ne le savez pas et quelque chose vous manque.
mais je ne sais pas si je dois vous plaindre ou vous envier...
parceque vous ne tremblez pas chaque fois qu'il tousse, ou eternue,ou n'a pas faim,
chaque fois qu'il s'est battu et que l'on cherche dans ses poils la trace des morsures
et des griffes,
chaque fois qu'il rentre tard et qu'on ne sait pas si, dans la rue, un imbécile
qui roulait trop vite ne l'a pas projeté contre un mur, désarticulé, brisé...
mais vous ne connaitrez jamais non plus c'est vrai,
le bonheur d'un amour gratuit partagé.
parceque les chats, monsieur, c'est tout le contraire de ce que certains racontent:
c'est Tendre, c'est Bon, c'est Fidèle, c'est Lucide, c'est Intelligent, c'est Doux
et ça vous dit des choses.... Tant de choses.
...dors, ma petite Moune, dors...tu sautais moins bien, ces jours ci...
j'ai dit Ă  ta maman :"il saute moins bien..il vieillit peut etre?
il a hésité dix fois avant de bondir sur le rebord de la fenetre..."
je ne veux pas y penser. il sera bien temps...
ce qui doit arriver un jour, arrivera, c'est vrai pour tout le monde.
mais ça ne nous console pas de le savoir...
alors, j'aurais voulu la prendre dans mes bras, cette femme,
que je connaissais a peine et qui pleurait, et, j'aurais voulu lui dire :
" je vous comprends, pleurez tant que vous voudrez, pleurez sans vous soucier
des autres. Eux ne savent pas, et moi si..."
poème de philippe RAGUENEAU


Déposé par elise2512 le 16/08/2014  

LE CHAT de Baudelaire
Viens, mon beau chat, sur mon cœur amoureux;
Retiens les griffes de ta patte,
Et laisse-moi plonger dans tes beaux yeux,
Mêlés de métal et d'agate.
Lorsque mes doigts caressent Ă  loisir
Ta tĂŞte et ton dos Ă©lastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps Ă©lectrique,
Je vois ma femme en esprit. Son regard,
Comme le tien, aimable bĂŞte
Profond et froid, coupe et fend comme un dard,
Et, des pieds jusques Ă  la tĂŞte,
Un air subtil, un dangereux parfum
Nagent autour de son corps brun.


Déposé par Popy le 14/08/2014  

Il est des heures oĂą
Les ombres se dissipent
La douleur se fige
Il est des heures oĂą
Quand l'ĂŞtre s'invincible
La lèpre s'incline
Mais si j'avais pu voir qu'un jour
Je serai qui tu hantes
Qu'il me faudrait lĂ  ton souffle
Pour vaincre l'incertitude
Ecrouer ma solitude
Il est des heures oĂą
Les notes se détachent
Les larmes s'effacent
Il est des heures oĂą
Quand la lune est si pâle
L'ĂŞtre se monacale
Mais je erre comme une lumière
Que le vent a Ă©teinte
Mes nuits n'ont plus de paupières
Pour soulager une Ă  une
Mes peurs de n'ĂŞtre plus qu'une
Je n'ai pas le temps de vivre
Quand s'enfuit mon Ă©quilibre
Je n'ai pas le temps de vivre
Aime-moi entre en moi
Dis-moi les mots qui rendent ivres
Dis-moi que la nuit se déguise
Tu vois je suis comme la mer
Qui se retire de n'avoir pas
Su trouver tes pas
Il est des heures oĂą
Mes pensées sont si faibles
Un marbre sans veines
Il est des heures oĂą
L'on est plus de ce monde
L'ombre de son ombre
Dis de quelle clef ai-je besoin
Pour rencontrer ton astre
Il me faudrait lĂ  ta main
Pour Ă©treindre une Ă  une
Mes peurs de n'ĂŞtre plus qu'une
Mylene Farmer

Déposé par MC le 09/08/2014  

Aucun médicament ne peut soigner les douleurs de l'âme. Il n' existe qu'un calmant qui s'appelle le "temps", et qui nous apprend à ne plus avoir mal, même si la blessure est toujours là....
Doux repos Ă©ternel jolie CHIQUETTE, veilles bien sur ceux Ă  qui tu manques tant.
**************


Déposé par elise2512 le 09/08/2014  

LE CHAT CONFIDENT
Avec tes pattes de velours,
Tu caresses les creux de mon âme,
Dont tu connais tous les détours,
Avec ses ombres, avec ses flammes...
Avec tes rĂŞves en fil de soie,
Tu captures ma nostalgie,
En m'emmenant très loin parfois
Dans ton monde au creux de l'oubli...
Avec ton ronron violoncelle,
Tu berces mon coeur nuageux,
O chat! confident merveilleux,
Notre amitié est éternelle !
(Annapole)


Déposé par KEKER le 08/08/2014  

Pour Chiquette et sa maman....
Ne pleure plus ma petite maman ...
Sèche tes larmes de souffrance, car je ne t'ai pas laissé.
Je suis toujours là, tout prés de toi,
Je suis le doux vent et la fine brise du matin
Qui sur ta peau si douce vient te faire frissonner,
je suis la fine caresse du vent
Qui dans tes cheveux ne cherche qu'a retrouver ta présence
Pour s'y rendormir Ă©ternellement...
Ma petite maman,
Je serai là tout près pour toujours, et lorsque tu auras le coeur gros,
et que ton âme sera lourde de chagrin et que ta pensée me reviendra,
Tu n'auras qu'Ă  penser que nous nous retrouverons un jour,
là haut, où je suis retourné ...
J'ai mes ailes maman ...
et comme une hirondelle je peux voler,
je suis libre ... Je suis ton ange ...
J'ai eu une mission ...
Non pas pour te rendre malheureuse
J'ai eu une demande du créateur pour gagner ces ailes,
Et pour pouvoir devenir ton ange ...
Maman ...
Avant de te connaître, Je ne pouvais m'imaginer ce qu'était l'amour
Et j'ai voulu l'apprendre au péril de ma vie.
Je l'avais choisi et ensemble nous ne faisions plus qu'un seul
Je connais la douce mélodie des battements de ton coeur,
Ainsi que leur plus profond secret, et ta voix maman ...
C'est la plus belle qu'il me soit donner d'avoir entendu ...
Maman je t'ai choisi, sachant qu'un jour,
Nous serons de nouveau réunis dans ce beau paradis,
Tu verras comment on y est bien.
Mais maintenant , s'il te plait ne pleure plus ...
Car je serais toujours avec toi, ma pensée accompagnera toujours la tienne ...
Et surtout n'oublie pas maman
Lorsque tu sentiras sur ta peau ou tes cheveux une fine caresse du vent,
Lorsqu'il y aura une belle hirondelle
Ou lors d'une soirée si tu regardes les étoiles,
N'oublie pas pense Ă  moi, car je serai lĂ .
Mais maintenant ne sois plus triste pour moi
Je t'aime...


Déposé par elise2512 le 08/08/2014  

LE CHAT ET LE SOLEIL de Maurice CarĂŞme
Le chat ouvrit les yeux,
Le soleil y entra.
Le chat ferma les yeux,
Le soleil y resta,
VoilĂ  pourquoi, le soir,
Quand le chat se réveille,
J'aperçois dans le noir
Deux morceaux de soleil.


Déposé par SANDYJOJO le 08/08/2014  


"La légende du pont de l’arc en ciel"
"Il y a lĂ -bas un pont qui connecte le ciel et la terre, on l'appelle le Pont de l'Arc-en-ciel"
Dans cette partie du Paradis existe un endroit nommé Pont de l'Arc-en-ciel.
Lorsque meurt un animal de compagnie, il se rend dans ce pays qui connecte le Ciel avec la Terre.
On y retrouve là-bas, prairies ondoyantes, paisibles collines et vallées luxuriantes et tous les amis à quatre pattes qui y sont réunis peuvent y courir et s'amuser ensemble.
Ils peuvent enfin y creuser tous les trous qu'ils désirent, courir dans de jolies plates-bandes, se rouler dans de généreux marais, bref toutes les interdictions terrestres n'y font plus loi.
Dans cette contrée lointaine abonde eau, nourriture et soleil, et tous nos amis y sont confortables et bien au chaud, à moins que l'on ne décide d'aller courir un peu dans les hautes montagnes coiffées de neiges éternelles.
Ceux qui étaient malades ou trop vieux ont recouvré ici santé et vigueur; ceux qui étaient blessés ou infirmes sont devenus sains et forts, ceux qui étaient abandonnés, négligés ou maltraités ont enfin trouvé chaleur et réconfort.
Les animaux sont heureux et en paix, mais pour un grand nombre d'entre eux, il manque quelque chose de précieux à leur cœur.
Ils ont perdu quelqu'un de très spécial qu'ils aimeraient tellement avoir de nouveau à leurs côtés.
Des jours de bonheur se coulent donc doucement dans d'interminables jeux et courses folles à l'intérieur de cette grande meute pacifique.
Mais un jour, arrivera le temps ou l'un d'eux s'arrĂŞtera soudainement, tous ses sens se tiendront aux aguets.
Ses yeux perçants miroiteront de mille feux, ses oreilles attentives se dresseront tels des miradors, son corps frénétique palpitera de toutes parts.
L'élu commencera à courir hors du groupe, volant au-dessus des verts pâturages, traversant les larges rivières, ses pattes le portant de plus en plus vite, de plus en plus haut.
Ça y est, vous le voyez courir vers vous dans ce point de lumière au bout du tunnel... en toute fidélité votre animal vous a repéré entre tous et il est venu à cette ultime rencontre.
Vous souriez !
Enfin, vous vous retrouvez ensemble, ses joyeux bisous d'antan pleuvant de partout sur votre visage, vos mains pouvant à nouveau caresser son cou, son flanc, sa tête, vous pouvez enfin plonger votre regard dans les yeux confiants et aimants de votre animal chéri.
Plus rien ne pourra dorénavant vous séparer, vous serez à jamais réunis.
Ainsi vous traverserez ensemble le Pont de l'Arc-en-ciel..."


Déposé par elise2512 le 07/08/2014  

CHAT, TU ES MON AMI…
Chat, tu es mon ami, mon confident muet,
Tu es la poésie, tu es l’art d’être aimé.
Tu as l’œil perçant au fond duquel scintille,
Le désir envoûtant d’une étoile qui brille.
Cet Ĺ“il est une Agathe version multicolore,
Il demande l’Amour, l’attend ou bien l’implore,
Tout ton corps se prépare, offert à la caresse,
Aussi tendu de joie qu’une jeune maîtresse.
A peine que ma main ne vienne t’effleurer,
Que tu danses déjà, ne sachant où passer.
Tout ton ĂŞtre me frĂ´le, Ă©lectrique, impatient,
Recherchant le plaisir traduit en ronronnant.
Il suffit que je te touche et le miracle opère
Tu deviens un enfant, dans les bras du père.
Je te prends contre moi, monte sur mon Ă©paule,
Ta douceur me convient, c’est parti, je te cajole.
Tes griffes sont rentrées, tes pattes sont douces,
Tu rebondis sur moi, comme balle de mousse.
J’arrêterais le temps, sublime instant de paix,
Pour te garder, contre mon cœur, toute l’éternité.
(Gilbert Dumas)


Déposé par Sevrie le 06/08/2014  

Tu as été mon premier petit chat.
Tu as été mon amie.
Tu as été ma confidente.
Tu as été mon ennemie publique numéro un aussi, parfois.
Tu m'as consolée quand tout allait mal.
Tu as été ma brave petite Chiquette et tu l'es restée jusqu'au bout.
Tu me manques.




L'Album photo contient 2 photos






Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie



Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté

Votre pseudo        Votre mot de passe       


Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut