CIMETIEREPOURCHAT.COM
rendez un dernier hommage à votre chat disparu
 

Connectez vous pour utilisez les Mails privés et le carnet d'adresses
Mail Privé
Carnet d'adresses
Signalez un abus
Envoyez cette page



Facebook LinkedIn Twitter
La page de Minou (femelle) a été vue 70 639 fois.

En hommage à
Minou (femelle)

EUROPEEN
Il est né le :20/12/1998
Il nous a quittés le :17/09/2015
 



En hommage à Minou (femelle)

Mon coeur : tu t'es endormie le 17 septembre 2015 avant 10h テ l'arrivテゥe テ la clinique.Tu m'as テゥpargnテゥ le choix de mettre fin テ tes souffrances.Tu savais テ quel point je t'aime et que je n'aurais jamais su prendre cette dテゥcision.Je sais que tu as souffert. Je n'aurais jamais du accepter qu'on te fasse la ponction le 15 septembre.. Peut-テェtre que tu saurais toujours prティs de moi...Je me le demande chaque jour. Pardonnes-moi mon amour.
Mon coeur je t'aimerai pour l'eternite. Si tu savais a quel point je souffre. Je ne pense qu'a te revoir te rejoindre dans ton petit paradis. Pour moi tu es toujours pres de moi mais je ressens un grand vide la nuit car tu n'es plus pres de moi sur mon oreiller. Jamais je n'ai imagine la vie sans toi.Je t'envoie tout mon amour.

Cela me fait tres mal de penser qu'il y a 2 mois que tu es partie. La vie m'est insupportable et je ne pense qu'a te rejoindre. Abreges mes souffrances mon coeur.

Cela fait 4 mois que tu n'est plus pres de moi. Montres moi le chemin pour te rejoindre. Tu viens me voir parfois la nuit et on se fait de gros calins. Viens me voir plus souvent toi seule peut venir pres de moi. Je suis horriblement malheureuse mon coeur.

Mon amour mon trテゥsor mon coeur je suis horriblement malheureuse. Cela fait 6 mois que tu t'es endormie, 6 mois que je me pose des tas de questions, que j'en veux aux mテゥdecins et que je n'en veux pas aux mテゥdecins. Qu'ai je fais de mal qui a pu te conduire テ cet テゥtat. Ce matin du 17 septembre je le garderai dans ma mテゥmoire テ jamais comme le plus horrible moment de toute ma misティre de vie. Je me souviens t'avoir conduit avec maman et avoir demandテゥ de l'aide en rentrant dans la clinique car je me suis aperテァu que tu ne respirais plus. On t'a pris et je me souviens que maman est rentrテゥe de la clinique. Ensuite je ne me souviens plus... le vide Je me souviens t'avoir vue sur la table de soins allongテゥe et j'ai choisis ta derniティre demeure avec maman sur un catalogue. Je suis restテゥe assez longtemps avec toi et je remercie le mテゥdecin pour テァa et maman m'a reconduis テ la maison. A partir de ce moment lテ je ne me souviens plus de rien et pendant 2 jours : nテゥant. Je me suis rテゥveillテゥe le samedi matin dans mon lit toute vidテゥe. Je me demande ce qu'il s'est passテゥe pendant ces jours ... Je pense qu'on s'est bien occupテゥe de moi et que tu as pris soin de moi d'oテケ tu es. Tu m'as donnテゥe la force de reprendre le travail plusieurs jours plus tard et de continuer テ survivre. Mon travail m'aide beaucoup ainsi que mes chers collティgues. Je pense fort テ toi mon coeur et te fais de trティs gros bisous.

Je ne suis plus la mテェme depuis que tu es partie. J'ai des trous de mテゥmoires inexpliquテゥs,je bafouille, je fais des cauchemards quand tu ne viens pas me voir la nuit. Je me reproches un tas de choses, ne pas avoir bien pris soin de toi. Le seul moyen de te serrer contre moi c'est de m'endormir, alors je dors le plus souvent possible. Nous avons eu un coup de foudre lorsqu'on s'est vu la premiティre fois . Tu es et tu resteras l'amour de ma vie. Il me reste maintenant Happy mais ce n'est pas pareil c'est un toutou et tu resteras mon vテゥritable amour. Je t'aime de tout mon coeur mon trテゥsor.

Comme je deteste le 17 de chaque mois je me transforme en fontaine bien plus que les autres jours. Cela fait 8 mois que tu t'es endormie mon coeur.Jamais je n'aurais pense que la peine le chagrin pouvait rendre malade. Je n'ai jamais etais aussi malheureuse de toute ma vie.Maman t'aime tres tres fort et t'envoie des bisous par milliers.

Aujourd'hui nous sommes le 23 mai c'est mon anniversaire et le 1er que je passe sans toi. J'ai passテゥ une grande partie de ma vie avec toi et voilテ que tu n'es plus prティs de moi pour me faire des gros cテ「lins. Maman t'envoie des milliers de gros bisous et pense fort テ toi.

Aujourd'hui 17 juin 2016 9 mois que tu es partie dans ton paradis.Personne ne peut comprendre ma douleur...
Comment puis-je vivre sans rien ?
Tu me manque tellement !
Une demande : viens me voir dans mes songes.
Un souhait : ne m窶冩ublie pas.
Une vテゥritテゥ : tu me manque.
Une rテゥalitテゥ : tu es l'amour de ma vie.

Aujourd'hui, 17 juillet 2016 : 10 mois de souffrance. Maman pense fort テ toi et ne pense qu'テ te revoir.

Cela fait 1 an aujourd'hui que tu as rejoins les anges au Paradis.
1 an que tu n'es plus テ mes cテエtテゥs.
Pas 1 jour ne passe sans je ne pense テ toi.
Tes cテ「lins, ta prテゥsence, ton amour me manquent.
Le 17 septembre 2015 peu avant 10 heures, tu a fermテゥ tes beaux yeux toute seule avant que je ne demande au mテゥdecin de mettre fin テ tes souffrances. Ce cri que tu as fait en partant de la maison, je l'entends encore dans ma tテェte. Tu t'es endormie dans ta cage de transport dans ta jolie couverture.
A tout jamais tu es partie, laissant cet テゥnorme vide dans ma vie.
Tu テゥtais, tu es et tu resteras toujours mon cナ砥r, mon bテゥbテゥ.
Dans ma tテェte tu fais partie de moi. Tu m'as apportテゥ tellement de bonheur.
Ton dテゥpart m'a dテゥchirテゥe, une grande partie de moi est partie.
Tu es partie mais n'oublie jamais que je t'aime.
Ta maman テ qui tu manque terriblement.
Jamais je ne pourrais t'oublier.
Mon amour, tu es parti loin de moi, mais tu es toujours prテゥsente dans mon cナ砥r.

17 Mars 2017 : j'ai rテゥussi テ vivre 18 mois sans que tu sois prテゥsente physiquement テ mes cテエtテゥs mais dans mon coeur テ jamais. J'ai toujours aussi mal mテェme si souvent je fais semblant d'aller bien en public. Je souffre terriblement. Je ne sais pas comment j'arrive テ vivre chaque jour c'est certainement toi qui m'envoie la force nテゥcessaire depuis ton petit paradis. Je donnerai tout pour te prendre dans mes bras. Je suis si triste quand je viens sur ta page mais je ne t'abandonnerai jamais mon coeur. Tu es et tu resteras l'amour de ma vie.

Le deuil de mon chat :
- Ta presence qui me manque.
- Ta douceur absente sous mes doigts.
- Tes pattes douces sur mon visage et mes bras.
- Tes ronrons qui ne sont plus.
- Tes miaulements qui me rテゥpondaient.
- Ta chaleur sur mes jambes qui me rechauffait.
- Ces routines du matin et du soir qui n'existent plus.
- Cet amour indテゥpendant et inconditionnel.

C'est aussi :
- Rテゥaliser le bonheur que nous nous sommes apportテゥs.
- Me remテゥmorer de beaux souvenirs en pensant テ toi.
- Remercier la vie de t'avoir rencontrテゥ sur terre en espテゥrant que je te revois pour l'テゥternitテゥ lテ haut.
En attendant prends soin de toi et de moi mon Coeur.








1 bougie

Déposé par lepapou 20/01/2021 08:14
De la part de
 
 





3552 Fleurs

  • Déposé par MONCOEURDéposé par MONCOEUR
    Je n'oublierai jamais cette date le 17 septembre. Maman pense trティs fort テ toi mon Coeur 汳愚汳愚汳愚汳愚汳愚汳役汳役汳役汳役汳
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
    Tendres caresses
  • Déposé par FleursDéposé par Fleurs
    Meilleur vナ砥x pour l annテゥe 2021. Amitiテゥ.
  • Déposé par pacificelectricDéposé par pacificelectric
  • Déposé par NOIXDECOCODéposé par NOIXDECOCO
    Meilleurs vナ砥x de bonheur et santテゥ テ tous les animaux et テ tous les amis des animaux !
  • Déposé par KimonDéposé par Kimon
    Au Gui l'An Neuf, Belle Annテゥe 2021 テ tous.
  • Déposé par pacificelectricDéposé par pacificelectric
    Mテゥlusine et Mテゥlisande vous souhaitent plein de belles choses pour 2021!
  • Déposé par MONCOEURDéposé par MONCOEUR
    Pour tes 22 ans Maman t'envoie d'テゥnormes cテ「lins mon Coeur 汳愚汳愚汳愚汳役汳役汳
  • Déposé par KimonDéposé par Kimon
    Bisous volants vers toi.
  • Déposé par pacificelectricDéposé par pacificelectric
  • Déposé par FleursDéposé par Fleurs
  • Déposé par FleursDéposé par Fleurs
  • Déposé par FleursDéposé par Fleurs
  • Déposé par MONCOEURDéposé par MONCOEUR
    Coucou mon Coeur pleins de Bisous de Maman汳愚汳愚汳愚汳歴汳歴汳
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
    Tendres caresses
  • Déposé par FleursDéposé par Fleurs
  • Déposé par FleursDéposé par Fleurs
  • Déposé par FleursDéposé par Fleurs
  • Déposé par FleursDéposé par Fleurs
  • Déposé par lepapouDéposé par lepapou
    Caresses



33 messages



Déposé par GHETGHET le 14/12/2018  

ELISABETH AMALIE EUGENIE VON WITTELSBACH dite SISSI , Si vous avez de la peines , si la vies est mテゥchantes avec vous , rテゥfugiez-vous au cナ砥rs de la forテェts , elle ne vous dテゥcevra jamais. Chaque plantes , chaque fleurs , chaque arbres , chaque animales sont la preuves vivantes de la toutes puissances de Dieu et la forテェts vous redonnera courages , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini


Déposé par GHETGHET le 30/04/2018  

Lorsque nous adoptons un Chiens ou touts autre Animal de compagnies , nous savons qu'il va finir par nous avoirs テ dires au revoir , mais nous faisons toujours . Et nous le faisons pour une trティs bonnes raisons : ils apportent tant de joies et d'optimismes et de bonheurs . Ils attaquent chaque instants de chaque jours avec cette attitudes . Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
BRUCE CAMERON


Déposé par GHETGHET le 22/10/2017  

JOACHIM du BELLAY
petits museau , petites dents , yeux qui n'テゥtaient point trop ardents
Mais desquels la prunelles perses imitテゥs la couleurs diverses qu'on voit en cet arc pluvieux qui se courbes au travers des cieux


Déposé par GHETGHET le 14/09/2017  

Que Savent les Hommes ?
Nous sommes leurs petites bテェtes
Leurs domestiques Animaux
Ils nous font la fテェtes
Nous frottent souvent le dos
Ils cherchent nos caresses
Nos tendres ronronnements
Mais notre nobles sagesses
Pour eux ce n'est rien, c'est du vents
Que savent les Hommes
Des petits テェtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos cナ砥rs battent comme leurs propres cナ砥rs ?
Et que du bonheurs
C'est de faires leur bonheurs
Ils nous gardes biens au chauds
Dans leurs hermテゥtiques maisons
Nourrissent nos petits corps
A coups de boテョtes de ronrons
Nous sommes dテゥcoratif
Dans leurs impersonnels dテゥcors
Mais leurs mains qui souvent nous caressent
N'apaisent pas notre dテゥtresses
Que savent les Hommes
Des petits テェtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos yeux
Ou brillent des ombres noires
Ne sont que les reflets
De leur secret dテゥsespoir ?
Nous leur apportons le calmes
Les allテゥgeons de leurs angoisses
Quand nous restons en silences
C'est pour le bien-テェtre de leurs テMES
Nous les aidons a vivres
A supporters leurs mondes d'Hommes
Et quand ils partent a la dテゥrives
Nous esquissons un pas de danses
Que savent les Hommes
Des petits テェtres que nous sommes ?
Savent-ils que dans nos yeux
L'univers entiers se reflティtes
Et que s'ils nous trouvent テゥtranges
C'est parce que nous sommes des ANGES ?
PHILIPPE MUYL


Déposé par KEKER le 18/08/2017  

Pour toi, petite Minou, et pour ta maman...
Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'ocテゥan.
Il est la beautテゥ, il est la vie.
Je le regarde jusqu'テ ce qu'il disparaisse テ l'horizon.
Quelqu'un テ mon cテエtテゥ dit :
"Il est parti !"
Parti ? Vers oテケ ?
Parti de mon regard, c'est tout...
Son mテ「t est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi, pas en lui.
Et juste au moment oテケ quelqu'un prティs de moi dit : "Il est parti !",
il en est d'autres qui, le voyant poindre テ l'horizon et venir vers eux,
s'exclament avec joie :
"Le voilテ !"...
C'est cela la mort
"William Blake"


Déposé par GHETGHET le 01/07/2017  

A mon Maitres
ne me prends pas pour esclaves , car j'ai en moi le gouts de la libertテゥs ,
ne cherche pas a deviner mes secrets , car j'ai en moi le gouts du mystティres ,
ne me contrains pas aux caresses , car j'ai en moi le gouts de la pudeurs ,
ne m'humilies pas , car j'ai en moi le gouts de la fiertテゥs ,
ne m'abandonne pas , car j'ai en moi le gouts de la fidテゥlitテゥs ,
saches m'Aimer et je saurais t'Aimer , car j'ai en moi le gouts de l'Amitiテゥs
anonymes


Déposé par GHETGHET le 02/03/2017  

L'ESSENTIEL RESTERA
Oui, nos mains vont disparaテョtre...
Mais nos poignテゥes de mains, mais nos signes de bonjour, nos gestes d窶兮dieu, nos cテ「lins et nos caresses, l'テゥtreinte de nos bras...
nous n窶兮llons jamais les oublier.
Oui, nos pieds vont disparaテョtre...
Mais la foulテゥe de nos promenades, l窶凖ゥlan de nos courses, le saut de nos jeux, le pas de nos danses et de nos rendez-vous...
nous n窶兮llons jamais les oublier.
Oui, nos visages vont disparaテョtre, et nos oreilles, et nos lティvres et nos yeux...
Mais nos sourires, nos paroles, nos テゥclats de rires, nos テゥcoutes,
nos secrets テゥchangテゥs, notre complicitテゥ,
nos regards, nos baisers...
nous n窶兮llons jamais les enterrer.
Tout ce que nous avons テゥtテゥ l'un pour l'autre, tout ce que nous avons vテゥcu ensemble, tout ces moments partagテゥs resteront テ jamais dans nos Cナ砥rs ,L'essentiel restera a l'infini
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
GABRIEL RINGLET


Déposé par GHETGHET le 25/11/2016  

Oh ! Non, ne crois pas que ma flamme
Se soit テゥteinte avec le temps ,
Sur mes sens tu rテゥgnas longtemps,
Tu vis aujourd'hui dans mon テ「me !
L'attrait qui sテゥduisit mes yeux,
Ma raison aussi le partage ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais テ prテゥsent je t'aime mieux.
Peut-テェtre autrefois ma tendresse
N'avait d'ardeur que le dテゥsir ,
Elle a pu survivre au plaisir
Sans rien perdre de son ivresse ,
C'est un culte saint et pieux
Qui succティde aux feux du jeune テ「ge ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais テ prテゥsent je t'aime mieux
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini


Déposé par GHETGHET le 24/11/2016  

Te le rappelles-tu ce jardin solitaire,
Oテケ tu reテァus l'aveu de mon timide amour ?
Tout nous favorisait, et l'heure et le mystティre,
Et de l'astre des nuits le tremblant demi-jour.
Un incarnat lテゥger colorait ton visage ,
Je lus mon avenir, mon bonheur, dans tes yeux ,
Et nos cナ砥rs, s'unissant par ce muet langage,
Jurティrent de s'aimer テ la face des cieux.
Mais lorsque, dans l'ardeur de ma brテサlante ivresse,
Pour peindre mes transports cherchant le plus doux nom,
Je te nommais ma vie , alors avec tendresse
M'interrompant : Ta vie ! テ mon amour, non, non,
T'テゥcrias-tu soudain. Appelle-moi ton テ「me ,
J'ai besoin du garant de son テゥternitテゥ :
Ta vie, hテゥlas, la mort en テゥteindra la flamme !
Mais ton テ「me est promise テ l'immortalitテゥ.
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini


Déposé par GHETGHET le 06/11/2016  

Ce que je sais
Ce que je sais
c窶册st que la mort ne dテゥtruit pas l窶兮mour
que l窶冩n portait テ ceux qui ne sont plus 窶ヲ Je le sais parce que,
tous les jours, je vis avec les miens窶ヲ
Ce que je sais aussi,
c窶册st que la vie doit avoir un sens
Ce que je sais encore,
c窶册st que l窶兮mour, le bien, la fidテゥlitテゥ
et l窶册spoir triomphent finalement toujours
du mal, de la mort, et de la barbarie.
Tout cela, je le sais, je le crois 窶ヲ
Martin Gray


Déposé par GHETGHET le 31/10/2016  

Je pense テ toi, lorsque les lueurs du soleil
Brillent dans la mer.
Je pense テ toi, lorsque le scintillement de la lune
Se mire dans les sources.
Je te vois, lorsqu窶兮u loin sur le chemin
La poussiティre se soulティve,
Dans la nuit profonde, lorsque sur l窶凖ゥtroit sente
Le voyageur tressaille.
Je t窶册ntends, lorsque des murmures テゥtouffテゥs
La vague monte lテ-bas.
Dans le paisible bosquet je vais souvent pour テゥcouter
Quand tout se tait.
Je suis auprティs de toi, aussi loin sois-tu,
Tu es prティs de moi.
Le soleil baisse, bientテエt brilleront les テゥtoiles.
Ah ! Si tu テゥtais lテ !
Goethe


Déposé par GHETGHET le 22/10/2016  

Si vous saviez ce qu'il y a
Dans l'ナ妬l sans fond d'un petit chat,
Qu'il soit jaune, vert ou lilas
Vrai, vous n'en reviendrez pas !
On y voit des oiseaux de lune,
Des palais de laine et de lait,
Le sphinx テゥmergeant de ses lunes,
Et des ballets ultraviolets.
Sur des bassins d'une eau sans rides,
S'テゥpanouit la fleur de lotus
Tandis qu'une main translucide
Peint des soleils sur papyrus.
Tout l'univers est reflテゥtテゥ
Dans cette goutte de lumiティre
Qui ouvre sur l'テゥternitテゥ
Ainsi qu'un hublot sur la mer
Marc Alyn


Déposé par GHETGHET le 19/10/2016  

Assis sur les genoux du temps,
Mon chat,immobile et patients,
Fait semblant d窶凖ェtre un sablier,
J窶册ntends ses moustaches crisser.
Les meules, dans les champs, sont de grandes horloges
Qui tictaquent de sauterelles.
Les chaumes marquent midi
Et boivent テ la paille
Des giclテゥes de soleils.
Les martinets fouettent le ciel,
Mais テァa ne le fait guティre
Avancer pour autant !
Les serpents, minutes lentes,
Glissent dans les roseliティres.
Tout prティs de mon テゥtang secrets,
Poussent de grandes sarbacanes
Qui lancent vers le ciel
Des flティches de lumiティres
A contre-courants,
Que seul mon chat discrets comprend.
(Christian Poslaniec)


Déposé par KEKER le 17/09/2016  

LES DATES ANNIVERSAIRES
***********************
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir un instant nos coeurs テ ses mystティres
Et permettre au passテゥ de voyager vers nous.
***
Je suis toujours surpris par les coテッncidences
Qui nous font un clin d'oeil du fond de leur mテゥmoire
En posant des bonheurs sur les journテゥes d'absence
Et nous laissent テ penser que rien n'est un hasard
***
Peut-テェtre est-ce un moyen lorsqu'ils se manifestent
Pour ceux qui sont partis dans un autre univers
De nous tendre la main par l'amour qui nous reste
Pour nous aider parfois テ franchir des frontiティres
***
Est-ce nous qui pouvons au travers de l'espace
Influencer ainsi la course des annテゥes
Ou serait-ce un lambeau de leur chagrin qui passe
En dテゥposant des fleurs sur le calendrier
***
Il existe en tous cas dans les anniversaires
Une part de magie qui fait surgir d'ailleurs
Les visages ou les mots de ceux qui nous sont chers
Des テェtres qui nous manquent et dorment dans nos cナ砥rs
***
Ils sont lテ quelque part pour un instant fugace
Et dans les joies souvent qu'ils partagent avec nous
Se rendorment certains que rien n'a pris leur place
Et que leur souvenir nous est restテゥ trティs doux
***
Sans amour notre vie n'est plus qu'un long voyage
Un train qui nous emporte テ travers les annテゥes
Mais celui qui regarde un peu le paysage
Ouvre dテゥjテ son coeur pour une テゥternitテゥ
***
Au delテ des paroles et de la bienveillance
Il existe des voies difficiles テ cerner
Faites de souvenirs, d'amour et de silence
Et que bien des savants vous diront ignorer
***
Elles sont un privilティge au coeur de la souffrance
Un baume pour les jours qu'on ne peut oublier
Qui pourraient avoir l'air d'テェtre sans importance
Mais qui soignent des plaies difficiles テ fermer
***
J'ai un profond respect des dates anniversaires
Ces portes que le Temps dispose autour de nous
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs テ ses mystティres
Et permettre au passテゥ de voyager vers nous
***
Pour ouvrir quelquefois nos coeurs テ ses mystティres
Et permettre au prテゥsent de nous sembler plus doux.
***
(Yves Duteil)
-------------
pour toi en ce triste jour, tendresses...


Déposé par GHETGHET le 17/09/2016  

OU ES-TU ?
Oテケ es-tu, petit ange, oテケ es-tu ?
j'aurait bien voulu,
テ force d窶兮mour,
t窶册mpテェcher de partir,
mais le monde est trop lourd,
petit ange lテゥger,
Et n窶兮 pas su te retenir.
Oテケ faut-il te chercher, maintenant ?
Sous les gouttes de rosテゥe? Sur les ailes du vent?
Qui saura nous le dire ?
Lテ oテケ je suis, je ne crains rien.
J窶兮i les yeux pleins d窶凖ゥtoiles blondes,
J窶兮i l窶凖「me vaste comme le monde.
Lテ oテケ je suis, la joie est sans mテゥlange.
Ne me cherchez pas, je suis dans chaque chose窶ヲ
sur les ailes d窶冰n ange,
dans la rosテゥe, dans le vent,
dans le cナ砥r d窶冰ne rose,
Dans le cナ砥r de mes parents.
Ne me cherchez pas, je suis partout,
Je suis avec vous, je suis chez moi.
Albert Gui

Déposé par mistigri13 le 17/09/2016  

Ne sois pas triste, je suis toujours テ tes cテエtテゥs. Mon corps est parti, mais mon テ「me est lテ tout prティs de toi.
Je t'envoie la brise de mon テ「me pour que tu continues テ penser テ moi et pour te montrer que oテケ que je sois je continue テ t'aimer.


Déposé par SOCRATE le 12/06/2016  

Je partage avec vous un texte テゥcrit par Yves Duteil qui a テゥtテゥ envoyテゥ テ Socrate
NOS ABSENTS NOUS ACCOMPAGNENT
Oテケ s窶册n vont ceux qui nous manquent ?
Nous accompagnons leurs corps jusqu窶册n terre et puis aprティs ?...
Nous fleurissons leur mテゥmoire, nous leur parlons comme s窶冓ls テゥtaient encore lテ, quelque part inaccessibles mais prテゥsents, bienveillants et sages.
Que ne donnerait-on pour une rテゥponse, un conseil de leur part, un mot pour dire窶ヲ ツォ Je veille sur vous ツサ ?
Et il nous suffit de les テゥvoquer pour qu窶冓ls nous sourient dans notre plus beau souvenir, de leur visage le plus lumineux.
Nos absents nous accompagnent.
On ne peut rien leur cacher puisqu窶冓ls nous regardent avec nos propres yeux.
C窶册st une テゥtrange et intime conviction que l窶冩n ne peut partager qu窶兮vec ceux que l窶冩n aime, dans la confiance de n窶凖ェtre pas raillテゥ, mais au contraire, confortテゥ.
Ceux qui nous manquent remplissent le vide de leur absence par une prテゥsence silencieuse et tendre.
Toujours disponibles, ils sont auprティs de nous, derriティre nos paupiティres closes, dans les moments de doute et de peur, dans les joies profondes.
Dans la douleur de les avoir perdus, il y avait cette impuissance テ les retenir, テ les aider, テ les accompagner.
Dans le chagrin de leur absence, on a le sentiment d窶凖ェtre guidテゥ par eux, de leur confテゥrer un rテエle qu窶冓ls n窶冩nt ainsi jamais perdu.
En fermant les yeux, ils nous laissent leur regard テ la faテァon d窶冰ne boussole.
Peut-テェtre ont-ils besoin eux aussi de nos pensテゥes, de nos lumiティres pour テゥclairer leur route ?
Le chagrin n窶册st que le revers de l窶兮mour. Mais c窶册st encore de l窶兮mour.
Qu窶冓l serait triste de n窶凖ェtre plus triste sans eux窶ヲ
Au panthテゥon de nos cナ砥rs, nos absents ont toujours raison.
Si l窶冩n devait faire le portrait du bonheur, il aurait parfois le visage du chagrin, et la quiテゥtude bienveillante de ceux qui nous ont quittテゥs mais qui veillent sur nous tendrement.
C窶册st une image apaisante pour s窶册ndormir, pour s窶冩rienter, ou se perdre dans leur sourire.
Il y a un peu d窶冓nfini dans cet amour-lテ.
Ceux qui nous manquent semblent si sereins, si proches, comme en apesanteur窶ヲ
Est-ce qu窶冓ls trouvent en nous leur chemin vers ailleurs ?
Alors les vivants deviendraient la maison de ceux qui les ont aimテゥs.
Et si un jour ils n窶册xistent plus pour personne, auront-ils vraiment disparu ?
Se sentir aimテゥ de son vivant, c窶册st savoir qu窶冓l existe quelque part un aprティs, un moyen de poursuivre la route ensemble.
L窶兮bsence n窶册st pas qu窶冰n vide.
C窶册st aussi de l窶兮mour qui nous accompagne窶ヲ


Déposé par SOCRATE le 11/06/2016  

Le prテゥsent est une prison sans barreaux, un filet invisible, sans odeur et sans masse, qui nous enveloppe de partout. Il n'a ni apparence ni existence, et nous n'en sortons jamais. Aucun corps, jamais, n'a vテゥcu ailleurs que dans le prテゥsent, aucun esprit, jamais,n'a rien pensテゥ qu'au prテゥsent. C'est dans le prテゥsent que nous nous souvenons du passテゥ, c'est dans le prテゥsent que nous nous projetons dans l'avenir. Le prテゥsent change tout le temps et il ne cesse jamais d'テェtre lテ. Et nous en sommes prisonniers.
C窶册st une chose テゥtrange テ la fin que le monde Jean d' Ormesson,


Déposé par MONCOEUR le 30/04/2016  

Ma petite chテゥrie, depuis que tu nous as quittテゥs. Je pense テ toi chaque jour, je te dis bonjour chaque jour puisque tu es avec nous. Tu nous manques テゥnormテゥment. Tu seras toujours dans mon cナ砥r ma petite chテゥrie. Tu as テゥtテゥ une trティs bonne amie et je t'aime et je t'aimerai toujours. Gros gros bisous.Maman M.France


Déposé par SOCRATE le 18/04/2016  

Je partage ce texte reテァu par Socrate et que je trouve trティs beau. Je ne connais pas l'auteur.
La plus belle テゥtoile de mon ciel
Je serai restテゥe avec toi jusqu'au bout,
Au bout d'un chemin qui se termine ainsi
En ce jour oテケ s'est arrテェtテゥ ta vie
Je t'aimerai toujours malgrテゥ tout...
Je n'ai pas dテゥcidテゥ pour toi,
Mais te voir souffrir n'テゥtait pas ce que je voulais
De tout mon amour, j'ai prテゥfテゥrテゥ
Laisser partir une partie de moi quand tu l'as voulu !
La plus belle テゥtoile de mon ciel!
Tu vas me manquer...
Lorsque ton souffle s'est arrテェtテゥ,
Ma main t窶兮 accompagnテゥe
Jusqu'テ ce que tes yeux se vident de vie
Que ta lumiティre s'envole テ jamais
Je n'ai que mes yeux pour pleurer comme on dit...
Mais j'ai toujours mon coeur et mes pensテゥes pour t'aimer
Et tu restes la plus belle テゥtoile de mon ciel
Tu テゥtais tant prテゥsente dans ma vie,
Qu'aujourd'hui il y a plus qu'un vide!
Mテェme si tout doit continuer,
Tu restes en moi テ jamais.
Ta vie est la mienne, mテェme si tu n'es plus lテ,
Ta prテゥsence est toujours en moi...
Et si tu me vois de lテ-haut, regarde-moi,
Mes yeux te chercheront, avec des larmes pour toi...
La plus belle テゥtoile de mon ciel s'est テゥteinte
Je marcherai avec ton souvenir,
Mテェme si je ne pourrai plus te dire,
En te prenant bien fort contre moi,
Que je t'aime, plus de mille fois!
Tu vas テゥnormテゥment me manquer,
Mais je continuerai de penser
Au moment oテケ tu テゥtais collテゥe contre moi.
Aujourd'hui, je pleure aprティs toi!
La plus belle テゥtoile de mon ciel, ce sera toujours toi
Tu テゥtais mon chat
Tu テゥtais moi
Toujours lテ,
Mテェme quand テァa n'allait pas
Tu venais contre moi.
Toute テ l'heure, je me suis collテゥe une derniティre fois テ toi
Mes larmes explosent, j'ai tellement de douleur en moi
Du fait que tu ne seras plus jamais lテ...
Tu sais, je te l'ai dit, je t'aime, tu me manqueras et je t'aimerai
Mais sache テ jamais, que jamais, je ne t'oublierai
Adieu...
Sache qu'ici reste de toi comme une empreinte indテゥlテゥbile!




L'Album photo contient 58 photos


Laissez un message ou une fleur,
allumez une bougie



Pour poster un message, une fleurs ou allumer une bougie, vous devez être un membre inscrit


Vous n'êtes pas connecté
Votre pseudo        Votre mot de passe       


Poster un message

Déposer une fleur
Joindre un message court avec une fleur :

0 mot | 200 Caracteres


























Poster un message ou bien Déposer une fleur


Retourner en haut