Private mail
Adress book
Abuse
Send this page
Look for information about indiana
on catcemetery.org  
on the web  
  The page of indiana was seen 23 806 times.

In tribute to
indiana

PERSAN
Born on :01/07/1993
left us on :12/02/2010
 



In tribute to indiana

mon indi tu m as quitte le 12fevrier mon chagrin est toujours la tu me manques terriblement nous avons passe presque 17 ans ensemble tous les soirs dans le fauteuil tu venais faire ton calin ca me manque ma douce je ne t'oublirais jamais ma petite cherie






1640 Flowers




95 messages



left by SESHAT39 on 20/03/2019  

Dティs que je te rejoindrai mon Ange ...
*
L窶冩mbre des anges
*
Je
traverserai les villes
J窶册mporterai ta voix
J窶冓rai chercher le feu dans le ciel
Et le vent dans nos voiles
Quand l窶冩mbre des nuages
Dテゥmasquera nos souffles
Nous volerons sereins
Par les chemins du sort
Et nos songes en fuite
Eviteront les gouffres
Pour balayer ensuite
Les traces de nos morts
Je
traverserai les villes
J窶册mporterai ta voix
J窶冓rai chercher le feu dans le ciel
Et le vent dans nos voiles
Une テゥtoile se repose
*
Dティs qu窶冰n ange
s窶册ndort窶ヲ
*
Isaac Lerutan, 2009 ,


left by annie on 12/02/2019  

💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛


left by GHETGHET on 14/12/2018  

ELISABETH AMALIE EUGENIE VON WITTELSBACH dite SISSI , Si vous avez de la peines , si la vies est mテゥchantes avec vous , rテゥfugiez-vous au cナ砥rs de la forテェts , elle ne vous dテゥcevra jamais. Chaque plantes , chaque fleurs , chaque arbres , chaque animales sont la preuves vivantes de la toutes puissances de Dieu et la forテェts vous redonnera courages , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini


left by GHETGHET on 22/10/2017  

JOACHIM du BELLAY
petits museau , petites dents , yeux qui n'テゥtaient point trop ardents
Mais desquels la prunelles perses imitテゥs la couleurs diverses qu'on voit en cet arc pluvieux qui se courbes au travers des cieux


left by GHETGHET on 14/09/2017  

Que Savent les Hommes ?
Nous sommes leurs petites bテェtes
Leurs domestiques Animaux
Ils nous font la fテェtes
Nous frottent souvent le dos
Ils cherchent nos caresses
Nos tendres ronronnements
Mais notre nobles sagesses
Pour eux ce n'est rien, c'est du vents
Que savent les Hommes
Des petits テェtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos cナ砥rs battent comme leurs propres cナ砥rs ?
Et que du bonheurs
C'est de faires leur bonheurs
Ils nous gardes biens au chauds
Dans leurs hermテゥtiques maisons
Nourrissent nos petits corps
A coups de boテョtes de ronrons
Nous sommes dテゥcoratif
Dans leurs impersonnels dテゥcors
Mais leurs mains qui souvent nous caressent
N'apaisent pas notre dテゥtresses
Que savent les Hommes
Des petits テェtres que nous sommes ?
Savent-ils que nos yeux
Ou brillent des ombres noires
Ne sont que les reflets
De leur secret dテゥsespoir ?
Nous leur apportons le calmes
Les allテゥgeons de leurs angoisses
Quand nous restons en silences
C'est pour le bien-テェtre de leurs テMES
Nous les aidons a vivres
A supporters leurs mondes d'Hommes
Et quand ils partent a la dテゥrives
Nous esquissons un pas de danses
Que savent les Hommes
Des petits テェtres que nous sommes ?
Savent-ils que dans nos yeux
L'univers entiers se reflティtes
Et que s'ils nous trouvent テゥtranges
C'est parce que nous sommes des ANGES ?
PHILIPPE MUYL


left by GHETGHET on 01/07/2017  

A mon Maitres
ne me prends pas pour esclaves , car j'ai en moi le gouts de la libertテゥs ,
ne cherche pas a deviner mes secrets , car j'ai en moi le gouts du mystティres ,
ne me contrains pas aux caresses , car j'ai en moi le gouts de la pudeurs ,
ne m'humilies pas , car j'ai en moi le gouts de la fiertテゥs ,
ne m'abandonne pas , car j'ai en moi le gouts de la fidテゥlitテゥs ,
saches m'Aimer et je saurais t'Aimer , car j'ai en moi le gouts de l'Amitiテゥs
anonymes


left by brigitte on 13/04/2017  

La chose la plus difficile テ supporter quand ils s en vont c est qu ils emportent avec eux tant d annees de nos propres vies

left by mistigri13 on 03/03/2017  

C'est vrai que je ne reテァois plus de caresses ni de baisers,
C'est vrai que les jeux que tu inventais me manquent.
C'est vrai que je n'ai plus de jouets qui couinent pour m'amuser,
Mais ne t'inquiティte pas, j'ai emportテゥ tout cela dans mes souvenirs,
J'en rテェve chaque jour.
Tu sais, je te vois de mon paradis de chats
Je continue テ veiller sur toi et テ te suivre partout oテケ tu vas
Car moi non plus je ne t'oublierais jamais.
Tu as テゥtテゥ une merveilleuse maテョtresse.
Avant je croyais que c'テゥtait normal de recevoir tant l'amour.
D'ici je vois toute la misティre des animaux battus, maltraitテゥs ou abandonnテゥs...
Je te dis un grand Merci pour la vie que tu m'as donnテゥe.
Maintenant,
Oublie tes larmes,
Pense seulement テ tous nos merveilleux moments,
Quand je te faisais tellement rire.


left by GHETGHET on 02/03/2017  

L'ESSENTIEL RESTERA
Oui, nos mains vont disparaテョtre...
Mais nos poignテゥes de mains, mais nos signes de bonjour, nos gestes d窶兮dieu, nos cテ「lins et nos caresses, l'テゥtreinte de nos bras...
nous n窶兮llons jamais les oublier.
Oui, nos pieds vont disparaテョtre...
Mais la foulテゥe de nos promenades, l窶凖ゥlan de nos courses, le saut de nos jeux, le pas de nos danses et de nos rendez-vous...
nous n窶兮llons jamais les oublier.
Oui, nos visages vont disparaテョtre, et nos oreilles, et nos lティvres et nos yeux...
Mais nos sourires, nos paroles, nos テゥclats de rires, nos テゥcoutes,
nos secrets テゥchangテゥs, notre complicitテゥ,
nos regards, nos baisers...
nous n窶兮llons jamais les enterrer.
Tout ce que nous avons テゥtテゥ l'un pour l'autre, tout ce que nous avons vテゥcu ensemble, tout ces moments partagテゥs resteront テ jamais dans nos Cナ砥rs ,L'essentiel restera a l'infini
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
GABRIEL RINGLET


left by GHETGHET on 25/11/2016  

Oh ! Non, ne crois pas que ma flamme
Se soit テゥteinte avec le temps ,
Sur mes sens tu rテゥgnas longtemps,
Tu vis aujourd'hui dans mon テ「me !
L'attrait qui sテゥduisit mes yeux,
Ma raison aussi le partage ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais テ prテゥsent je t'aime mieux.
Peut-テェtre autrefois ma tendresse
N'avait d'ardeur que le dテゥsir ,
Elle a pu survivre au plaisir
Sans rien perdre de son ivresse ,
C'est un culte saint et pieux
Qui succティde aux feux du jeune テ「ge ,
Je semblais t'aimer davantage,
Mais テ prテゥsent je t'aime mieux
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini


left by GHETGHET on 24/11/2016  

Te le rappelles-tu ce jardin solitaire,
Oテケ tu reテァus l'aveu de mon timide amour ?
Tout nous favorisait, et l'heure et le mystティre,
Et de l'astre des nuits le tremblant demi-jour.
Un incarnat lテゥger colorait ton visage ,
Je lus mon avenir, mon bonheur, dans tes yeux ,
Et nos cナ砥rs, s'unissant par ce muet langage,
Jurティrent de s'aimer テ la face des cieux.
Mais lorsque, dans l'ardeur de ma brテサlante ivresse,
Pour peindre mes transports cherchant le plus doux nom,
Je te nommais ma vie , alors avec tendresse
M'interrompant : Ta vie ! テ mon amour, non, non,
T'テゥcrias-tu soudain. Appelle-moi ton テ「me ,
J'ai besoin du garant de son テゥternitテゥ :
Ta vie, hテゥlas, la mort en テゥteindra la flamme !
Mais ton テ「me est promise テ l'immortalitテゥ.
Antoine FONTANEY
Soit en PAIX et AMOURS a l'infini


left by GHETGHET on 06/11/2016  

Ce que je sais
Ce que je sais
c窶册st que la mort ne dテゥtruit pas l窶兮mour
que l窶冩n portait テ ceux qui ne sont plus 窶ヲ Je le sais parce que,
tous les jours, je vis avec les miens窶ヲ
Ce que je sais aussi,
c窶册st que la vie doit avoir un sens
Ce que je sais encore,
c窶册st que l窶兮mour, le bien, la fidテゥlitテゥ
et l窶册spoir triomphent finalement toujours
du mal, de la mort, et de la barbarie.
Tout cela, je le sais, je le crois 窶ヲ
Martin Gray


left by GHETGHET on 31/10/2016  

Je pense テ toi, lorsque les lueurs du soleil
Brillent dans la mer.
Je pense テ toi, lorsque le scintillement de la lune
Se mire dans les sources.
Je te vois, lorsqu窶兮u loin sur le chemin
La poussiティre se soulティve,
Dans la nuit profonde, lorsque sur l窶凖ゥtroit sente
Le voyageur tressaille.
Je t窶册ntends, lorsque des murmures テゥtouffテゥs
La vague monte lテ-bas.
Dans le paisible bosquet je vais souvent pour テゥcouter
Quand tout se tait.
Je suis auprティs de toi, aussi loin sois-tu,
Tu es prティs de moi.
Le soleil baisse, bientテエt brilleront les テゥtoiles.
Ah ! Si tu テゥtais lテ !
Goethe


left by GHETGHET on 25/10/2016  

le cimetiティre virtuel pour chats qui es un belle HOAMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS
avec le cimetiティre virtuel ces des HOMMAGES pour vous les chats pleins d'AMOURS de bontテゥs et de lumiティres
avec le cimetiティre virtuel ces partager en テゥcrits vos vie et rituels vテゥcus avec vous les chats en votre prテゥsence
avec le cimetiティre virtuel ces vous envoyer en テゥcrits des belles pensテゥs et des messages de PAIX et d'AMOURS entre terres et ciels
avec le cimetiティre virtuel ces des hommages en テゥcrits et notre AMOURS pour vous qui se prolonges dan la continuitテゥs
avec le cimetiティre virtuel pour vous un jardins virtuel fleuris pour adoucir nos chagrins d'AMOURS de votre absence visibles
avec le cimetiティre virtuel ces d'テゥchanger en テゥcrits histoires et rituels de vies vテゥcus en votre prテゥsences d'AMOURS
avec le cimetiティre virtuel ces des belles pensテゥs pour vous les chats,vous テェtes des テェtres d'テ「mes d'AMOURS comme nous
avec le cimetiティre virtuel ciels terres vies au arc en ciels des hommages pour vous les chats au テ「mes d'amours
que vos AMES soit en PAIX es AMOURS a l'infini
PAPA-GHETGHET
Merci a cimetiティres virtuel de pouvoirs faires des hommages a nos chats d'AMOURS


left by GHETGHET on 22/10/2016  

Si vous saviez ce qu'il y a
Dans l'ナ妬l sans fond d'un petit chat,
Qu'il soit jaune, vert ou lilas
Vrai, vous n'en reviendrez pas !
On y voit des oiseaux de lune,
Des palais de laine et de lait,
Le sphinx テゥmergeant de ses lunes,
Et des ballets ultraviolets.
Sur des bassins d'une eau sans rides,
S'テゥpanouit la fleur de lotus
Tandis qu'une main translucide
Peint des soleils sur papyrus.
Tout l'univers est reflテゥtテゥ
Dans cette goutte de lumiティre
Qui ouvre sur l'テゥternitテゥ
Ainsi qu'un hublot sur la mer
Marc Alyn


left by GHETGHET on 19/10/2016  

Assis sur les genoux du temps,
Mon chat,immobile et patients,
Fait semblant d窶凖ェtre un sablier,
J窶册ntends ses moustaches crisser.
Les meules, dans les champs, sont de grandes horloges
Qui tictaquent de sauterelles.
Les chaumes marquent midi
Et boivent テ la paille
Des giclテゥes de soleils.
Les martinets fouettent le ciel,
Mais テァa ne le fait guティre
Avancer pour autant !
Les serpents, minutes lentes,
Glissent dans les roseliティres.
Tout prティs de mon テゥtang secrets,
Poussent de grandes sarbacanes
Qui lancent vers le ciel
Des flティches de lumiティres
A contre-courants,
Que seul mon chat discrets comprend.
(Christian Poslaniec)


left by GHETGHET on 01/10/2016  

La vie du chat contient une テゥpoque, concentre une parcelle de notre vie, elle est une sorte de mesure du temps et une mテゥmoire, elle contient une expテゥrience commune, un morceau de notre histoire, une parcelle de notre temps perdu. Quand le chat mourra, ce sera comme la fin d'un temps, la fin d'une pテゥriode. L'extinction d'une partie de nous-mテェmes avec l'extinction du chat.
Karine Miermont


left by GHETGHET on 16/09/2016  

Je suis seul
Pourquoi suis-je si seul, mon chat,
Si seul lorsque tu n'es pas lテ ?
Tu ne fais pourtant aucun bruit.
Tu dors, fermテゥ comme la nuit.
Tu ne tiens guティre plus de place
Que mon plus gros livre de classe.
Et qui croirait que tu respires
Bercテゥ comme un petit navire ?
Alors pourquoi, pourquoi, mon chat,
Suis-je tout autre quand je vois,
Sur mon papier blanc, le soleil
Tailler l'ombre de tes oreilles ?
( Maurice Carテェme )


left by GHETGHET on 12/09/2016  

l'AMIS LE CHATS
celui qui te connais par ta voix , par ton pas ,
celui qui vient en passent te parler de ces chasse et de ces nuit de prince errant ,
celui qui donne sans demander ,
celui qui par sans dire adieu ,
l'amis ,
le chats
( Luce Guillaud )


left by GHETGHET on 05/08/2016  

INDIANA
en ton ETRE , en ton AME , tu donne pleins d'AMOURS ,
ton AMOURS es LUMIERES ,
ton AME es LUMIERES ,
ton dテゥpart assombrie la vue ,
la vue de ton physique ,
ne te vois ,
un ressenties ,
un ressenties de ton AMOURS en ton AME qui es infini ,
une AME es infiniment vivantes ,
la PAIX es en ton AME pleins d'AMOURS ,
de ton AME d'AMOURS et de LUMIERES ,
ton AME es liテゥ aux AME qui t'AIME avec un AMOURS de plテゥnitudes ,
en expansions ,
l'univers es infini ,
en expansions ,
laissent place aux AMOURS infini ,
aux LUMIERES ,
les moments sont a l'infini ,
rien n'es fini ,
vos rencontres ,
que vos AME se rencontres avec AMOURS a l'infini ,
a chaque instants ,
tu es l'AMOURS de s'eux qui t'AIME ,
leur plテゥnitudes ,
l'ami(e) qui a acquis leur AME ,
ton AME leur a sテゥduit d'AMOURS ,
de ta Bontテゥ ,
de respects ,
tu es ,
vous テェtes ,
a l'infini liテゥ d'AMOURS ,
ils t'AIME a l'infini de tous leur AME
PAPA-GHETGHET




The photo album contains 4 pictures






Leave a message or a flower
light a candle

To leave a message, a flower or light a candle, you must be a registered member


You are not logged in

Your username        Your password       

Post a message

leave a flower
Join a short message with the flower :

0 word | 200 letters


























Post a message or leave a flower


Top of page