Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Florette a été vue  17 561  fois.
17 561 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Florette
EUROPEEN
Il est né le:01/10/1990
Il nous a quittés le:10/11/2005
 

aucune bougie


2 personnes aiment cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Florette

Ma Floflo,
Ta vie s'est arrêtée le 10 novembre 2005. Rongée par la terrible maladie qu'est ce maudit cancer, j'ai dû faire abréger tes souffrances et tu me manque tellement depuis. Tu es entrée dans ma vie en novembre 1990 d'une façon violente jetée comme un vulgaire chiffon par dessus le grillage du jardin par des individus sans scrupule qui circulaient en voiture. Tu n'étais âgée d'après le vétérinaire que 2 à 3 semaines maximum. Nous avons eut beaucoup de mal à te sortir de dessous le tas de bois où tu t'étais réfugiée complètement affolée, assoiffée et affamée que tu étais. D'où le surnom que l'on t'a donné lorsque l'on nous demandait ta race nous répondions c'est un chat de tas de bois. Que faire de cette petite boule de poils gris et blancs ? Qui s'est blottie dès la première minute où je l'ai récupéré contre ma poitrine en ronronnant sinon de la garder près de nous. Nous t'avons nourri au biberon quelques jours mais pas plus tu as vite compris que ce qui se trouvait dans l’assiette de notre chienne Daisy était bien meilleur. Nous avons décider au vue de ta petite taille de te faire dormir dans le séjour car nous avions peur si tu accédais au lit de t'écraser que nenni une varappe sur le papier peint et la planche de séparation était vite passée et au réveil nous te trouvions entre nous deux. Donc l'idée a été abandonnée. Tu étais curieuse comme une pie, passant ton temps à monter dans les placards et à en vider régulièrement le contenue, je devais m'assurais sans arrêt que tu n'étais pas dans le lave vaisselle ou dans la machine à laver avant de les mettre en route. Je ramassais aussi régulièrement les plantes vertes qui se promenaient dans l'appartement car tu devais penser que les déterrer leur serait salutaire. Grossière erreur ma minette, elle ne s'en sont jamais remises. Malgré tout nous te pardonnions car nous t'aimions, d'ailleurs comment ne pas t'aimer car l'amour que tu nous donnais été sans limite. Comme si tu voulais sans cesse nous remercier de t'avoir prise au sein de notre famille. Tu t'étais attaché à moi particulièrement et je t'appeler mon chat chien car tu faisais autant de pas que j'en faisais, je ne pouvais me déplacer à la maison sans t'avoir derrière moi accompagnée de Daisy ta grande soeur. Nous avons fait des kilomètres de câlins. Tu aimais tes maîtres plus que ta propre vie, je me souviens du jour où alors que tu m'accompagnais au courrier un petit ratier m'a grogné dessus. Il ne l'a pas fait deux fois, tu t'es précipitais sur lui ce qui t'as value 3 points de sutures mais le brave toutou n'a jamais retenté l'expérience. Lorsque nous avons déménagé en pavillon tu n'as même pas été dépaysée, du moment que tu étais avec nous c'est ce qui comptait pour toi. Tu t'es improvisée gardienne du "domaine" terrorisant tous les oiseaux qui passaient à ta portée, les autres chats, les belettes et même pour ma plus grande peur les renards. Seul les hérissons ont eut raison de toi. Quant aux autres chiens de la famille, ils n'avaient qu'à bien se tenir n'ayant droit qu'à un petit périmètre de tranquillité qu'ils ne devaient lors de leurs visites ne franchir sous aucun prétexte sinon gare à eux. Seule Daisy notre caniche avait carte blanche. Le soir pour te faire rentrer du jardin, je me mettais à la fenêtre et il me suffisait de dire "Flo" pour que tu arrive en courant alors que ton maître s'escrimait à te faire revenir sans succès. J'ai rarement vécu une osmose comme celle là, j'avais l'impression que nous nous comprenions juste d'un regard. Nous avons perdu Daisy en juillet 2002 et à partir de ce jour, tu es devenue encore plus proche de moi comme si tu ressentais toi aussi ma douleur. Lorsque je travaillais à la maison tu avais pris l'habitude de t'allonger sur mon bureau et de t'amuser sans mauvais jeux de mots à attraper avec ta patte la souris de l'ordinateur mais jamais avec les griffes toujours en douceur. Mais le temps a passé trop vite, nous étions heureux jusqu'à ce jour de mai où tu as cessé de manger. Inquiète car ce n'était pas ton habitude je t'ai emmené chez le vétérinaire et le verdict est tombé "Cancer des intestins". J'ai ce jour là eu l'impression que tout s'écroulait autour de moi. J’ai refusé que l'on t'opère. Tu allais sur tes 15 ans et je ne voulais pas te faire souffrir inutilement mais maintenant je le regrette car tu étais solide et peut-être aurais-tu pu rester avec nous quelques mois de plus. Je ne sais pas quoi penser mais je t'ai soigné du mieux que je pouvais, te donnant tes traitements à la seringue. Tu parvenais à te nourrir de nouveau et certains jours je reprenais espoir mais le miracle n'a pas eut lieu en octobre cela a empiré et vers début novembre tu n'étais plus que l'ombre de toi même. Tu maigrissais à vue d'oeil et tu commençais à avoir du mal à te déplacer. J'espérais te trouver un jour éteinte de ta « belle mort » comme ont dit mais tu étais trop forte. Un midi où je revenais du travail, je t'ai trouvé rampant dans le couloir pour venir me voir comme tu le faisais à chacun de mes retours. C'était trop dure ma puce, je ne pouvais pas continuer à te voir souffrir. J'ai appelé le vétérinaire, il m'a dit de venir de suite, je t'ai enveloppé dans une couverture, tu as encore trouvé la force de râler car tu n'aimais pas faire de la voiture. Lorsque je suis entrée dans le cabinet mes jambes peinaient à me porter, je savais que je t’amenais pour ton dernier voyage. Je t'ai allongé sur la table et tu as posé ta tête dans ma main et là tu n'a plus bougé comme si de ton côté tu disais stop. La vétérinaire m'a dit qu'elle préférait t'injecter un calmant avant de te faire la piqûre fatale. Dès que ce fut fait, j'ai vu la lumière s'éteindre dans tes yeux, je me retenais de pleurer car je ne voulais pas que tu me voies triste, je ne voulais pas t'inquiéter, j'ai essayé d'être courageuse mais c'était tellement dure ma mémère. J'ai senti ta tête devenir lourde et la Vétérinaire m'a dit c'est fini, là j'ai craqué. Je me reverrais toujours sortir de la clinique en te serrant dans mes bras, tu ne pesais plus rien. Je t'embrassais en pleurant mais tu ne le sentais plus. Tu étais délivrée et je m'en suis voulue pourquoi je ne t'ai pas faite opérée, et pourquoi je me suis acharnée peut-être aurais-je du abréger tes souffrances plus tôt. Je ne savais plus très bien où j'en étais. Je t'ai posé sur le siège avant et je t'ai ramené à la maison. Je ne cessé de te caresser comme pour profiter de la douceur de ton pelage une dernière fois encore. Heureusement à la maison m'attendait Pépita la petite chienne que nous avons été cherché à la SPA en 2003. Lorsque je suis arrivée elle était dans le couloir et son regard n'était pas comme d'habitude, elle avait un regard interrogateur, elle sentait qu’il se passait quelque chose. Je t'ai posé sur un fauteuil dans ta couverture et je me suis assise sur la canapé je me sentais vidée, incapable de quoi que ce soit. Pépita est venue te sentir puis elle s'est assise près de moi, je la caressé en pleurant cela me réconfortait un peu. Cela peut paraître idiot de réagir comme ça à la mort de son animal, certains diront que tu n'étais qu'un chat, mais tu étais mon chat, ma compagne de 15 ans d'amour vrai et de tendresse. Et je souffrais de t'avoir perdu. Nous avons décidé de te faire incinérer au CIAF de Nogent sur Marne, des gens merveilleux qui nous ont compris et soutenu dans notre détresse. Tu reposes maintenant dans une urne près de la fenêtre à côté de celle de Daisy et vous nous manquais tellement toutes les deux. Je n'ai toujours pas eut le courage de voir un autre chat entrer à nouveau dans notre famille. Je ne suis pas prête, je me contente d'accueillir dans le jardin des chats venus de nulle part et que je parviens à apprivoiser en leur parlant doucement. Cela suffit simplement à mon bonheur. Tu es trop présente dans mon coeur, tellement présente que quelquefois j'ai l'impression d'entendre ton petit miaulement comme quand tu me demandais quelque chose. Allez je te laisse te reposer ma Floflo. Amuses toi bien au paradis des animaux, mais soit gentille, n'embête pas trop les oiseaux. C’est vrai que ce texte peut paraître long mais c’est l’histoire de ta vie, de notre vie près de toi.
Gros bisous ma mémère.
Nous t’aimons très fort.
Ta maman Isabelle, ton papa Jean-Philippe et ton petit frère Rémi.

PS : Je voulais par l’intermédiaire de ce site rendre hommage à la Clinique Vétérinaire Martin et Deschamps de Combs la Ville (77). Pour leur professionnalisme, leur dévouements envers les animaux et pour leur soutient psychologique envers les maîtres en détresse. Je les remercie sincèrement pour les soins apportés à Daisy et à notre chat Florette lors de la maladie qui les a emporté.

Tu vois ma mémère tu es partie le 10 novembre 2005 et 5 ans après début novembre 2010 je vais laisser rentrer à la maison un autre petit chat abandonné dans un terrain vague et qu'une association a sauvé des bulldozers de la construction d'un lotissement, j'aurais mis 5 ans à accepter la venue d'un autre chat et j'espère que tu ne m'en voudras pas car tu sais je ne te remplace pas, tu resteras toujours ma mémère à moi. Je t'aimes et je ne t'oublie pas.




0 bougie

252 Fleurs
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
Avec toute ma tendresse, joli petit coeur. 💙🌼💙
Déposé par superfetatoire
Déposé par superfetatoire
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par joss19
Déposé par joss19
❤️❤️❤️
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Les années passent mais ta présence demeure. Tendres caresses.
Déposé par susi
Déposé par susi
Déposé par MISTRAL
Déposé par MISTRAL
famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
de la part de Mélusine et Mélisande
Déposé par KEKER
Déposé par KEKER
Pour tes 17 ans au paradis des minous, tu n'es pas oubliée, plein de câlins pour toi avec mes roses
Déposé par annie
Déposé par annie
💙
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
🌺🌼 Ce bouquet pour tes 16 ans au paradis, joli petit coeur. 🌹🌷
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Papou t'embrasse très fort en ce triste jour anniversaire ; Caresses
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par JHYL
Déposé par JHYL
Déposé par joss19
Déposé par joss19
un bouquet de caresses pour Forette, veille sur Joss et toutes les autres étoiles
Déposé par Baneb
Déposé par Baneb
Déposé par superfetatoire
Déposé par superfetatoire
Déposé par susi
Déposé par susi
Déposé par MISTRAL
Déposé par MISTRAL
Famille MISTRAL, RAMSES II, DOUGLAS et GOLDEN MILADY
Déposé par Darkie
Déposé par Darkie
Gros calinous Florette



12 messages

Déposé par annie le 10/11/2018  
💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛

Déposé par elise2512 le 10/11/2014  
J'ai écrit ton nom dans le sable
mais la vague l'a effacé,
j'ai gravé ton nom sur un arbre,
mais l'écorce est tombée,
j'ai incrusté ton nom dans le marbre
mais la pierre a cassé,
j'ai enfoui ton nom dans mon cœur
et le temps l'a gardé.

Déposé par elise2512 le 10/11/2013  
Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
"Il est parti !"
Parti ? Vers où ?
Parti de mon regard, c'est tout...
Son mât est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi, pas en lui.
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : "Il est parti !",
il en est d'autres qui, le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux,
s'exclament avec joie :
"Le voilà !"...
C'est cela la mort "William Blake"

Déposé par moroc le 10/11/2012  
Tendres pensées à votre petit ange Florette si jolie, je partage votre chagrin, courage et réconfort à ses maîtres en ce triste jour.

Déposé par Isaflodai le 10/11/2011  
Merci vous tous pour vos gentils messages et vos jolis fleurs à l'occasion de la date anniversaire de la disparition de notre Florette.

Déposé par Isaflodai le 10/11/2011  
Aujourd'hui cela fait 6 ans que tu nous a quitté presque à cette heure là 12 h 30. La douleur est toujours là et tu nous manque tant. Nous te faisons plein de gros bisous, nous pensons tous très fort à toi ma petite puce.

Déposé par Migisa le 23/10/2011  
Quel bel hommage à votre tendre amie Florette. Oui, quand nous les perdons nous perdons bien plus qu'un chat mais une partie de nous-mêmes. Pensée pour elle, pensée pour vous qui l'aimez encore si fort après tant d'années...

Déposé par MINDY le 12/12/2010  
Votre hommage à Florette m'a émue aux larmes. Ces années de bonheur et ce moment fatidique où nous devons décider d'abréger la vie de ceux avec qui nous avons partagé tant d'amour. Tant de fois j'ai dû faire ce choix d'amour et pourtant si douloureux. Meme si l'on sait que l'on a fait le bon choix, on s'en veut toujours. Ce site nous permet de continuer à faire vivre nos petits amours à 4 pattes et échanger un message ou une fleur avec ceux qui comprennent et vivent la même chose. Merci à vous

Déposé par Isaflodai le 10/11/2010  
En ce jour anniversaire où cela fait déjà 5 ans que tu nous a quitté. Je voulais te faire pleins de gros bisous et te dire que je ne t'oublie pas et que je pense à toi presques tous les jours. Une petite soeur abondonnée est arrivée chez nous dimanche, j'aurais mis 5 ans à me décider de laisser rentrer un autre chat que toi dans notre maison. Mais elle ne sera jamais toi et elle ne te remplacera pas car tu étais unique. Je t'aime ma puce, repose toi bien près des anges. Mon papa Jean-Claude t'a rejoint au mois de juillet veille bien sur lui, je te le confie.
Gros bisous.
Ta maman qui t'aime.

Déposé par catsbreizh le 09/08/2010  
que dire de plus cette hommage en dit deja assez:l'amour mutuelle que vous vous portiez.qu'il repose en paix et plein de penser pour vous aider a surmonter certte absence.

Déposé par Ammonet le 28/02/2010  
Tout d'abord, merci pour votre message pour le chat de ma mère, Pompon. Que l'histoire de Florette est belle et émouvante! Je serais bien la dernière à trouver ça ridicule, car j'ai vécu une histoire d'amour comme la vôtre avec plusieurs de mes chats, et surtout avec Tigrou, avec qui j'avais une osmose semblable à celle que vous décrivez. Hélas, je l'ai perdue très tôt car elle avait une maladie des reins. Ne vous reprochez surtout rien pour Florette, à son âge une opération n'aurait problablement servi à rien, sinon à devoir l'endormir à ce moment-là, comme c'est arrivé à la chatte d'une amie. Elle a encore un peu profité de la vie et de votre amour, c'est l'essentiel.
Vous allez rire (jaune, peut-être...) car de mon côté je me reproche d'avoir fait euthanasier trop vite ma Toupinette, malgré le verdict de cancer et le fait que le véto remplaçant voulait l'endormir trois semaines plus tôt, car elle ne retrouverait pas l'appétit. Il se trompait... à peine, car après une brève reprise d'appétit, elle n'a plus pu manger, et j'ai pris la décision car je voyais dans ses yeux qu'elle ne comprenait pas pourquoi elle ne pouvait plus se nourrir. Je pense avoir bien fait, mais quand même, j'ai parfois des regrets. On en a toujours, mais Florette a été très aimée! Je crois qu'elle aimerait que vous ayez un autre compagnon félin, un jour. Moi j'ai eu beaucoup de chats, il m'en reste 6 et je sais que je ne pourrais jamais vivre sans chats. Pourtant, à mon âge, j'en ai plus au cimetière que chez moi... Nos chers compagnons ont une vie si courte, à côté de la nôtre.
Malgré ses tristes débuts dans la vie (maudits soient ces ******* qui pensent qu'un animal est un jouet qu'on peut jeter...) Florette a eu beaucoup de chance d'atterrir dans votre jardin et de vous trouver!
Une caresse à ce petit ange, et une pensée amicale pour vous, ses amis et sa famille humaine.

Déposé par Isaflodai le 24/12/2009  
Joyeux Noël à toi ma princesse de la part de ta maman, de ton papa et de ton petit frère. Nous t'aimons très fort et tu nous manques tant. Gros Bisous.




L'Album photo contient 12 photos
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Retourner en haut