Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de Gizmo a été vue  19 269  fois.
19 269 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
Gizmo

Il est né le:--/04/2007
Il nous a quittés le:10/11/2012
 

aucune bougie


3 personnes aiment cette page
 

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à Gizmo

Mon ange, mon chat d'amour, ma douceur...
Tu m'as quittée ce jour terrible, dans l'urgence, dans la douleur, et il ne reste que ce vide immense, cette présence d'absence trop vive et trop cruelle.
Pauvre amour, mon p'tit chat, sans toi il ne me reste rien.
Les questions s'enchaînent, sans répit, comme les souvenirs de ces derniers et terribles moments. Je n'ai eu d'autre choix que d'abréger tes souffrances, mon ange, et tout est allé bien trop vite. Je regrette tellement de choses... de n'avoir pas fait plus, de ne pas avoir fait mieux. Je t'ai soigné pendant 1 mois, luttant contre tout y compris cette foutue maladie. J'ai compris trop tard que ta santé en avait décidé autrement, que ton diabète était le symptôme d'une maladie plus grave, plus cruelle. Je n'aurais rien pu faire de plus. Je n'ai pensé qu'à toi, mon amour de chat. Toi qui, du haut du paradis des chats, ne souffres plus...
C'est injuste tout ça. Tu avais encore tant à vivre, auprès de moi! 5 ans 1/2 d'amour, Gizmo, et mes yeux pour pleurer. Mon coeur qui saigne. Ma vie s'est suspendue à ton dernier souffle où, libéré, apaisé et sans peur, tu t'es abandonné. Je t'ai accompagné jusqu'au bout mon amour, je te le devais bien... pour tous ces jours et ces moments heureux auxquels je repenserai bientôt, en surmontant ma peine. Pour l'instant je te pleure... mais je sais, du fond de mon coeur, que tu veilles sur moi.
Je t'aime et t'aimerai toujours, Gizmo, mon 'tit bout d'chat!




0 bougie

201 Fleurs
Déposé par Morrigane
Déposé par Morrigane
Déposé par sandyloulou
Déposé par sandyloulou
Déposé par sandyloulou
Déposé par sandyloulou
Déposé par Chantalotte21
Déposé par Chantalotte21
🌺🌼 Ce bouquet pour tes 9 ans au paradis, joli petit coeur. 🌹🌷
Déposé par lepapou
Déposé par lepapou
Papou t'embrasse très fort en ce triste jour anniversaire ; Caresses
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par JHYL
Déposé par JHYL
Déposé par joss19
Déposé par joss19
un bouquet de caresses pour Gizmo, veille sur Joss et toutes les autres étoiles
Déposé par Baneb
Déposé par Baneb
Déposé par superfetatoire
Déposé par superfetatoire
Déposé par susi
Déposé par susi
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
de la part de Mélusine et Mélisande
Déposé par Morrigane
Déposé par Morrigane
Mon sucré, accueille bien Tiger et Patou!
Déposé par pacificelectric
Déposé par pacificelectric
Déposé par Morrigane
Déposé par Morrigane
Pour mon chat d'amour sucré
Déposé par MISTRAL
Déposé par MISTRAL
des milliers de caresses petit ange
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par NOIXDECOCO
Déposé par annie
Déposé par annie
Tendresse Gismo ce 10 novembre 2017 💜❣️💜❣️💜❣️💜
Déposé par superfetatoire
Déposé par superfetatoire
Déposé par joelle
Déposé par joelle



26 messages

Déposé par sandyloulou le 29/05/2022  
en souvenir de Gizmo

Déposé par annie le 10/11/2018  
💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛💛

Déposé par betty le 10/11/2016  
moi FX le grand blanc, je te passe un message de la part de tous les chats qui veillent sur vous :
( Et oui nous communiquons entre nous !! Nous avons un 5ème sens......Nous sommes l'âme de votre maison....)
Même absents...Nous sommes là...notre esprit reste....pour un peu de baume sur votre coeur d'humain, Vous nous avez donné tellement d'amour
que l'on ne se quitte pas comme cela....Nous sommes avec vous...Rappeler vous des bons moments...et nous ronronnons à vos côtés...
Sens cette petite caresse....tu ne sens toujours rien ...normal...je suis là...dans ton coeur....
Ne sois pas triste car je serais triste. Je te vois...Je lis tes pensées...Tu ne vois rien !! Les textes égyptien me nomme " chat de lumière "
Dans tes rêves j'apparaitrais pour te soutenir et te consoler , je suis le gardien " des portes de la nuit et du sommeil "
Penses à moi et je serais à tes côtés.....Tu n'y crois pas ? normal !! C'est moi le chat... Je suis un être magique , le félin sacré , descendant de Bastet, la pupille de Rê le soleil
Et je suis maintenant ta lumière........

Déposé par Morrigane le 10/11/2015  
Quelle ironie cette vie cruelle! Tu souffrais d'une maladie "d'humains" mon Gizmo, et les vétos n'y comprenaient rien... Je souffre à présent d'une zoonose, que les vétos connaissent mais que les médecins nient.
Le plus con chez les humains, c'est qu'on nous refuse l'euthanasie! Mais non, je déconne: je m'accroche, je me bats. Et puis je sais que tu es là: tu veilles sur moi. Tu viens lover ta douceur invisible sur mon lit de douleurs, quand c'est moi qui roulée en boule, tête dans les pattes, ne veux plus voir la misère du monde. Tu viens ronronner tout contre mon coeur, me dire sans un bruit que lorsque sonnera l'heure, nous nous retrouverons.
Avec amour et confiance, ta 2 pattes qui pense à toi très fort!

Déposé par Morrigane le 10/11/2014  
Par-delà l'arc-en-ciel, dans la lumière d'amour, parmi les anges poilus au coeur d'or qui veillent sur nous... tu n'es pas seul je le sais.
Peut-être es-tu venu accueillir, en compagnie de sa caniche Cachou, le 23 mars dernier, Michel... mon papa de coeur?
Tu nous l'as changé tu sais, Gizmodoux! Il n'était pas très "chat" mais il est vite devenu "chamoureux"! Tu le faisais rire, il te trouvait très beau et adorait te caresser (malgré que tu attaquais souvent ses grosses chaussures de bonhomme et crachais après lui pour défendre ta demeure! lol) Il en est même venu par la suite à "adopter" un peu le chat errant noir et blanc tout pelé et borgne, Bigloo (aka Neuneuille), qui miaulait tellement fort et racontait sa vie qu'on aurait cru qu'il savait parfaitement que Michel était sourd! Michel lui donnait du poisson, des écrevisses, tout un tas de bonnes choses si bien qu'il boudait ensuite les croquettes. Peut-être que Bigloo est là-haut aussi, avec vous tous?
Je sais que dans ce lieu de lumière et d'amour, il n'y a pas de barrière. Ceux qui s'aiment se retrouvent, 4 ou 2 pattes, car le lien d'amour est éternel.
Je suis seule ici bas, meurtrie, mais je pense à vous avec tendresse. Une fois achevée cette école de la vie, vous viendrez m'accueillir, me montrer le chemin... et enfin mon coeur ne sera plus jamais lourd, plus jamais triste.
Gizmodoux, mon sucré, veille sur ceux qui après toi m'ont laissée, et veille sur ceux qui restent.

Déposé par elise2512 le 10/11/2014  
Si tu me vois rire et sourire c'est seulement pour ne pas pleurer,
si tu vois mes yeux briller c'est seulement mes larmes qui essaient de ne pas couler..
Si regarder en arrière te donne du chagrin,
Si regarder en avant t’inspire ce chagrin,
Alors regarde à côté de toi, je serai toujours là.

Déposé par Morrigane le 11/11/2013  
Tout le monde dit que le premier anniversaire d'un deuil est un moment terrible, non seulement parce que l'on réalise que toute une année s'est écoulée depuis que son univers a volé en éclats mais aussi parce que l'on se rend compte que le temps n'a pas refermé la blessure et ne la refermera jamais.
"Quitter le monde"
Douglas Kennedy

Déposé par Morrigane le 10/11/2013  
Chat-grain de cendres
Novembre gris
Chat-leur absente
Froid est ce lit
Nulle caresse
Nulle douceur
Miaule de détresse
Mon triste coeur
Les heures... passent lentes, suspendues au désert
de ma vie
Les souvenirs demeurent ce qui reste et ce qui
nous survis
Et l'attente est si longue mais déjà 1 an c'est...
déjà trop
Comment ai-je pu faire sans mon ange, sans toi
mon Gizmo?
Chat-l'heur-eusement
Un doux baiser
Chat-vire dans le vent
Jusqu'à frôler
La radieuse étoile
De ton doux coeur
Par delà le voile
Des tristes pleurs

Déposé par elise2512 le 10/11/2013  
Je suis debout au bord de la plage.
Un voilier passe dans la brise du matin et part vers l'océan.
Il est la beauté, il est la vie.
Je le regarde jusqu'à ce qu'il disparaisse à l'horizon.
Quelqu'un à mon côté dit :
"Il est parti !"
Parti ? Vers où ?
Parti de mon regard, c'est tout...
Son mât est toujours aussi haut,
sa coque a toujours la force de porter sa charge humaine.
Sa disparition totale de ma vue est en moi, pas en lui.
Et juste au moment où quelqu'un près de moi dit : "Il est parti !",
il en est d'autres qui, le voyant poindre à l'horizon et venir vers eux,
s'exclament avec joie :
"Le voilà !"...
C'est cela la mort "William Blake"

Déposé par chacaju le 18/04/2013  
Tendres calins à votre beau Gizmo. merci d'avoir pensé à notre Cléo

Déposé par elise2512 le 13/04/2013  
Tendres pensées et gros câlins à votre beau Gizmo.
Votre attention pour Paco m'a touchée. Je vous en remercie

Déposé par Nat le 23/03/2013  
Câlinous petit chatoutdoux...

Déposé par Nat le 24/02/2013  
Petit Gizmo, je t'envoie des mots doux... Petit chatoudoux...

Déposé par Morrigane le 12/02/2013  
Là bas au Paradis des Chats
Par-delà le bel Arc-en-Ciel
Nulle souffrance, tant de merveilles
Plus de douleur et jamais froid
Là bas dans la Lumière d'Amour
Tu rayonnes, toi ma belle étoile,
Bercé de douceur pour toujours
Si près, si loin... derrière le voile
Et tu gambades et tu te roules
dans les parfums de valériane,
Cataire et mousse où tu roucoules
d'extase, oh ma belle âme
Et tes beaux yeux qui s'écarquillent
Devant ces couleurs inédites
L'herbe émeraude qui scintille,
La rosée dans les fleurs s'agite...
Ici bas rien n'est aussi doux
Que ta fourrure de petit chat
Nulle caresse sur ma joue,
Plus de chaleur, plus rien de toi
Ici bas au coeur de l'hiver
Tout est silence et désarroi
Les larmes m'étouffent et m'enserrent
Tu étais tellement tout pour moi!
Tombe la neige comme mes larmes
Car le monde est rempli de vide
Encore une fois elles me désarment
Ces heures comme un long suicide
Et réapprendre à vivre est dur
Mais je SAIS que toi tu es bien,
C'est mon arme face à ce futur
Tu es là, je sais... pas si loin.

Déposé par Gimisa le 30/01/2013  
L'absence est bien cruelle ! Vous avez fait ce qu'il fallait pour Gizmo, ne culpabilisez-pas. Je crois qu'on culpabilise toujours en fait, il y a toujours quelque chose qu'on pense avoir pu mieux faire. Il savait que vous l'aimiez et il vous aimait lui aussi. Vous avez fait des choix d'Amour et vous ne pouviez pas faire autrement. Courage !

Déposé par Morrigane le 05/01/2013  
Mon petit ange de chat,
Ta deuxième maman pense beaucoup à toi, j'ai partagé ton beau message d'amour.
Ta seconde maison est aussi vide sans ta présence (et tes bêtises).
Quelle tristesse ce premier Noël sans toi! Les loupiottes de Noël clignotaient tristement... Heureusement pas de neige pour me rappeler que jamais plus tu ne regarderas tomber les flocons derrière la vitre, bien au chaud, émerveillé.
Triste aussi fût le Nouvel An où je n'ai pas pu te faire un gros câlin et gagafier en te souhaitant une bonne année.
Dures sont les premières fois sans toi.
Je pense à toi avec amour et je garde toute cette douceur, cette tendresse à transmettre, en l'attente d'un petit compagnon à aimer que tu m'enverras, qui me trouvera comme toi tu m'as trouvée.
Je t'aime.

Déposé par NATH89 le 01/01/2013  
Merci à toi doux Gizmo, boule de poil d'amour d'être passé par chez moi pr te lover sur ma p'tite soeur ! merci de ces douces années que tu lui as données, de tant de douceur. Tu laisses à jamais une empreinte dans nos coeurs, dans le mien aussi car tu n'es pas dissocié de ma soeur. Elle et toi ne faites qu'un. Reviens vite t'incarner de douceur, pour combler ce vide de trop d'heures vides, poser de nouveau ton regard d'amour vers un autre regard d'amour éternel. Sois béni ♥ Nath

Déposé par Morrigane le 29/11/2012  
Mon doux Gizmo d’amour…
Que savais-tu que j’ignorais, que je n’ai pas voulu voir ? Qu’essayais-tu de me dire ?
Toi qui au cours de ces semaines, de « foufada d’chat » es devenu tout sucre, tout miel, fondant de douceur… Etait-ce un au revoir, déjà des adieux ? Etait-ce ta façon de me dire merci, de me dire je t’aime, je suis là mais je vais partir ?
Tant de caresses et de mamours, de câlins paisibles… Ta tête se lovait dans ma main, tu pattounais à qui mieux mieux, comme un chat heureux. Mais parfois ton regard se levait vers moi, cherchait le mien ; si grave, si étrangement humain, si sérieux. Un gouffre sombre présageant les heures noires à venir. J’avais peur d’y lire ce que je redoutais. J’avais peur de m’y perdre.
Et en silence, pernicieusement, le poison dans tes veines s’écoulait déjà, depuis longtemps. Sucre assassin, enzymes aux noms exotiques et au parfum glacé de clinique vétérinaire…
Je voulais comprendre : en savoir plus, en apprendre toujours plus, m’abreuver de termes médicaux pendant que tu vidais des litres d’eau ; assimiler tous les mécanismes de cette maladie tandis que ton organisme n’assimilait déjà plus rien. Mais ton cerveau, saturé de toxines, avait bien compris l’essentiel : la fin se profilait, là, déjà, inéluctable.
La valse des noms barbares issus de thèses vétérinaires a occulté le reste : mon impuissance, mon désespoir, la certitude viscérale que le pire restait à venir.
Je n’ai pas voulu savoir. Aussi n’ai-je pas voulu entendre ce que ton regard si parlant me hurlait en silence.
J’ai échoué, là où la médecine n’aurait peut-être rien pu changer…
Alors ces tendres câlins partagés, cette débauche d’attachement mutuel, je les ai pris comme un cadeau. Mais toi, tu me disais au revoir, tu me disais merci…
Et quand tes yeux soucieux se posaient sur mon visage déjà baigné de larmes impuissantes, quand ta petite patte blanche toute douce se levait vers moi, tu me disais: « maman, ne pleures pas. Je serai encore là, je serai près de toi mais aussi partout où tu iras. Je serai tout le temps. Je serai dans le vent, la lueur des étoiles : dans le soleil levant, la chaleur de l’été, et dans l’eau des rivières ou tu te baigneras. Je serai le parfum de l’herbe dans la rosée ; dans les fleurs que tu aimes, dans le murmure des feuilles, dans le chant des oiseaux… mais surtout dans ton cœur. A jamais, pour toujours, dans les endroits aimés, là où mes poils se sont posés. Je serai là pour toi car jamais les souvenirs ne meurent. Et dans un autre cœur de chat qu’un jour tu vas aimer. Alors ne pleure pas. Tu vois, je ne pars pas. »
Et tu avais raison, mon Gizmo ! Tu es là, bien au chaud dans mon cœur, à jamais.

Déposé par Morrigane le 23/11/2012  
"Mon sucré"
Gizmo sucré, mon roudoudou d'chat
Ma gaufrette vanille et chocolat
Petite truffe rose tagada
Tu m'as laissée en manque de toi...
Mon Gizmodoux sucré, ma douceur
Aux yeux d'amande brillants de bonheur
Pattoune réglisse et menthe sur mon coeur
Reste le vide, reste la douleur.
Je suis en grave hypo-affection
Vertige... Là, tout s'écroule!
Etait-ce réel? Je perds la raison.
Amères, mes larmes coulent...
Gizmo d'amour, tes poils sont restés:
Cheveux d'ange sur mon oreiller;
Mille feuilles pour écrire le passé,
Mes souvenirs, ne sont pas assez.
Mon Gizmo sucre d'orge adoré
Fondant d'amour, mon coeur, ma moitié
4 kilos 5 c'est l'immensité!
Trop grand le vide plus jamais comblé...
Je suis en grave hypo-affection
Vertige... Là, tout s'écroule!
Etait-ce réel? Je perds la raison.
Amères, mes larmes coulent...
Je suis en grave hypo-affection
Prostrée, roulée en boule...
Oh, si cruelle est mon affliction!
Sans douceur, ma vie s'écoule...

Déposé par Morrigane le 17/11/2012  
Mon Gizmo d'amour, voilà une semaine que tu n'es plus là... Ton absence me pèse, chaque geste du quotidien me rappelle ton absence.
Tu n'es plus là pour me tirer du lit, le réveil ne sonne plus...
Tu ne dis plus "gna-gna?" pour avoir à manger, ce silence est si lourd!
Tu n'accours plus lorsque j'ouvre: le frigo, le buffet, le placard, un paquet de gâteaux, de chips, etc... Tu n'accours plus pour ramasser les miettes au vol avant même qu'elles ne tombent au sol.
Tu n'es plus là pour farfouiller dans les sacs de courses, mon affamé sucré!
Tu n'es plus là pour te lover tout contre moi sur le sofa, pétrir de tes pattes adorées le coussin que tu aimais tant.
Tu n'es plus là pour me faire rire quand brusquement tu faisais le fou.
Tu n'es plus là, tout contre moi, lorsque la nuit tombait sur nous.
Tu laisses un vide d'immensité, un silence vibrant de lourdeur...
Tu laisses mon coeur sans sa moitié, sans plus d'amour ni ne chaleur.
Où est passé le doux murmure de tes ronrons enamourés? Et tes "miiou?", tes "brrrrou?", tes "miaow"?
Mon ange, où t'es-tu envolé?
Je t'aime, Amour, toi ma lumière, toi ma merveille tant adorée!
Je t'aime, mon Gizmo-doux-sucré!




L'Album photo contient 17 photos
Highslide JS

Michel et Gizmo, en 2007
Highslide JS
Memory
Highslide JS
Ton reflet dans mes larmes
Highslide JS
over the Rainbow Bridge
Highslide JS
Pour toi mon ange...
Highslide JS
Hommage à mon ange
Highslide JS
Mon ange, mon ch'amour, mon Gizmodoux
Highslide JS
Ne plus voir la misère du monde...
Highslide JS
Mon amour de chat
Highslide JS
un chat heu-reux!
Highslide JS
Grotad'chat
Highslide JS
Pitichat d'amour
Highslide JS
Le foufada d'chat
Highslide JS
Douceur hivernale
Highslide JS
Green eyes
Highslide JS
Gizmodoux
Highslide JS
Câlin à môman
Retourner en haut