Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Mail Privé
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Carnet d'adresses
La page de JULIEN a été vue  362 790  fois.
362 790 vues
Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
Favoris

Connectez vous pour utilisez Mails privés, carnet d'adresses et favoris
En hommage à
JULIEN
CHARTREUX
Il est né le:23/09/2002
Il nous a quittés le:13/07/2017
 

22 photos

16286 Fleurs

aucune bougie

49 messages

Connectez vous pour poster un message, une fleur ou allumer une bougie
Votre pseudo        Mot de passe       


En hommage à JULIEN

Mon petit compagnon nous テ quittテゥ, il est parti au Paradis des chats, finit ses cテ「lins, finit ses ronrons窶ヲ.
Julien tu テゥtais un chat exceptionnel, tu ne viendras plus nous rテゥveiller le matin, tu ne viendras plus regarder le tテゥlテゥvision sur les genoux de Camy窶ヲ.
Adieu Julien et merci pour tout ce que tu nous テ donner.
Julien : 23 septembre 2002 --- 13 juillet 2017.

Mon Julien, Voici 2 mois que tu est parti, voici 2 mois que je te pleure.
Tu テゥtais un petit compagnon merveilleux, gentil, doux, affectueux tu n'avais que des qualitテゥs.Tu me manques Mon beau Julien.Tu manques テ Camy,ta maテョtresse, elle qui chaque jour allait te promener, elle qui te prテゥparait tes plats prテゥfテゥrテゥs,elle qui t'as soignテゥ jusqu'テ ton dernier soupir.Tu nous manques Julien.




16286 Fleurs
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT
  • Déposé par JT Déposé par JT



49 messages

Déposé par JT le 13/07/2022  
Mon beau Julien 5 ans dテゥja, ma peine de t'avoir perdu est toujours lテ, je ne t'oublierai jamais. Merci pour tout mon bon Julien

Déposé par JT le 13/07/2021  
4 ans que tu n'es plus lテ, 4 ans que nous te pleurons, tu resteras テ jamais dans notre coeur. Tu テゥtais un super compagnon, maintenant que tu es au paradis des Chats je sais que tu nous protティges.
Merci pour tout fidティle JULIEN.

Déposé par JT le 13/07/2020  
Mon beau Julien, 3 ans que tu m'as quittテゥ, 3 ans que je pense a toi chaque jours. Tu テゥtais le plus merveilleux compagnon, jamais je ne t'oublierez.
Merci pour tout Mon Bon Julien et テ bientテエt.

Déposé par annie le 13/07/2019  
汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳咀汳

Déposé par SESHAT39 le 20/03/2019  
Dティs que je te rejoindrai mon Ange ...
*
L窶冩mbre des anges
*
Je
traverserai les villes
J窶册mporterai ta voix
J窶冓rai chercher le feu dans le ciel
Et le vent dans nos voiles
Quand l窶冩mbre des nuages
Dテゥmasquera nos souffles
Nous volerons sereins
Par les chemins du sort
Et nos songes en fuite
Eviteront les gouffres
Pour balayer ensuite
Les traces de nos morts
Je
traverserai les villes
J窶册mporterai ta voix
J窶冓rai chercher le feu dans le ciel
Et le vent dans nos voiles
Une テゥtoile se repose
*
Dティs qu窶冰n ange
s窶册ndort窶ヲ
*
Isaac Lerutan, 2009 ,

Déposé par GHETGHET le 14/12/2018  
ELISABETH AMALIE EUGENIE VON WITTELSBACH dite SISSI , Si vous avez de la peines , si la vies est mテゥchantes avec vous , rテゥfugiez-vous au cナ砥rs de la forテェts , elle ne vous dテゥcevra jamais. Chaque plantes , chaque fleurs , chaque arbres , chaque animales sont la preuves vivantes de la toutes puissances de Dieu et la forテェts vous redonnera courages , Soit en PAIX et AMOURS a l'infini

Déposé par annie le 13/07/2018  
汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳愚汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳幤汳

Déposé par GHETGHET le 30/04/2018  
Lorsque nous adoptons un Chiens ou touts autre Animal de compagnies , nous savons qu'il va finir par nous avoirs テ dires au revoir , mais nous faisons toujours . Et nous le faisons pour une trティs bonnes raisons : ils apportent tant de joies et d'optimismes et de bonheurs . Ils attaquent chaque instants de chaque jours avec cette attitudes . Soit en PAIX et AMOURS a l'infini
BRUCE CAMERON

Déposé par tonton le 01/01/2018  
AVOIR UN CHAT C'EST :
Sortir en pyjama au beau milieu de la nuit.
Passer sans cesse le rouleau テ poils sur tous ses vテェtements.
Avoir un concert privテゥ chaque soir en rentrant chez soi.
Avoir un concert privテゥ chaque matin aussi ; ).
Dテゥpenser des sommes phテゥnomテゥnales chez le vテゥto.
Avoir une ombre qui te suit partout et ce mテェme jusqu'au wc
Ne plus s'entendre avec tes voisins.
Lui trouver des excuses quand il a fait une bテェtise.
Etre ridicule avec une voix de dテゥbile quand tu lui parles.
Etre surveillテゥ quand tu manges.
Apprendre le sens du partage et finir par lui donner ton assiette.
Apprendre テ s'organiser et ne plus jamais laisser de nourriture sur la table.
Ne plus avoir aucune autoritテゥ quand il te fait ses petits yeux de malheureux.
Lui interdire le canapテゥ et finir par cテゥder quand tu te sens seul.
Organiser tes week end en fonction de lui.
Avoir des centaines de photos de lui floues dans ton tテゥlテゥphone.
L'avoir aussi sur ton fond d'テゥcran.
Lui apprendre des tours idiots et テェtre tellement fier de lui.
Avoir envie d'en avoir un deuxiティme.
Avoir un ami qui te fait des calins quand tu es triste.
Te sentir incomplet quand il n'est pas avec toi.
Des rires テ n'en plus finir quand il fait n'importe quoi.
De l'amour inconditionnel tous les jours.
Apprテゥhender le temps qui passe parce qu'il vieillit plus vite que toi.
Etre prテェt テ tout pour lui.
Un immense bonheur que les gens qui n'en ont pas ne peuvent pas comprendre.
Avoir la chance d'avoir une petite boule de poil qui t'aime plus que tout au monde et qui te sera fidティle テ jamais.
Avoir un chat c'est partager tellement d'amour qu'il est devenu impossible de vivre sans.

Déposé par JT le 13/11/2017  
Mon beau Julien voici 4 mois que tu nous テ quittテゥ...
Tu nous テ donnテゥs tant de joie, de plaisir jamais nous ne t'oublierons.
Tu テゥtais un super compagnon,maintenant que tu es au paradis des Chats,je sais que tu nous protティges.
Merci pour tout fidティle JULIEN.

Déposé par SESHAT39 le 22/10/2017  
汳夸汳夸汳夸汳夸沍ケ沍ケ沍ケ汳交汳 汳夸汳夸汳夸汳夸沍ケ沍ケ沍ケ汳交汳
L窶僞SPテ嘘ANCE
**
J窶兮i ancrテゥ l窶册spテゥrance
Aux racines de la vie
*
Face aux tテゥnティbres
J窶兮i dressテゥ des clartテゥs
Plantテゥ des flambeaux
A la lisiティre des nuits
*
Des clartテゥs qui persistent
Des flambeaux qui se glissent
Entre ombres et barbaries
*
Des clartテゥs qui renaissent
Des flambeaux qui se dressent
Sans jamais dテゥpテゥrir
*
J窶册nracine l窶册spテゥrance
Dans le terreau du cナ砥r
J窶兮dopte toute l窶册spテゥrance
En son esprit frondeur.
**
Andrテゥe Chedid
汳夸汳夸汳夸汳夸沍ケ沍ケ沍ケ汳交汳交汳交汳

Déposé par GHETGHET le 22/10/2017  
JOACHIM du BELLAY
petits museau , petites dents , yeux qui n'テゥtaient point trop ardents
Mais desquels la prunelles perses imitテゥs la couleurs diverses qu'on voit en cet arc pluvieux qui se courbes au travers des cieux

Déposé par PiouPiou le 16/10/2017  
*** Trop beau ton Paradis窶ヲ ***
Un petit nuage flotte dans le ciel ;
En tombent de jolies gouttelettes dorテゥes.
Et hop, j窶册n ai plein les yeux窶ヲ
Oh mais c窶册st magique ! C窶册st toi que je vois mon Trテゥsor !
Tu cours lテ-haut dans les herbes folles,
Entourテゥ d窶兮utres ツォ jolis cナ砥rs ツサ テ 4 pattes,
Et dans les airs, テァa virevolte d窶冩iseaux de toutes les couleurs.
C窶册st plein de lacs, de riviティres avec une eau si belle, si limpide窶ヲ
C窶册st plein de forテェts, de champs et de fleurs窶ヲ
L窶兮ir y est si doux, si pur, si sain窶ヲ
Qu窶冓l est beau ton Paradis, trop beau !
Oテケ trouver l窶凖ゥchelle pour monter lテ-haut ?
Dis-moi mon Ange窶ヲoテケ ?

Déposé par SESHAT39 le 12/10/2017  
沚沚沚沚Å沚Å沚Å沽・沽・汳避汳避汳避沽・沽・沚Å沚Å沚Å汳橇汳橇汳
L'AUTOMNE
...................................
Salut ! bois couronnテゥs d'un reste de verdure !
Feuillages jaunissants sur les gazons テゥpars !
Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
Convient テ la douleur et plaテョt テ mes regards !
*
Je suis d'un pas rテェveur le sentier solitaire,
J'aime テ revoir encor, pour la derniティre fois,
Ce soleil pテ「lissant, dont la faible lumiティre
Perce テ peine テ mes pieds l'obscuritテゥ des bois !
*
Oui, dans ces jours d'automne oテケ la nature expire,
A ses regards voilテゥs, je trouve plus d'attraits,
C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire
Des lティvres que la mort va fermer pour jamais !
*
Ainsi, prテェt テ quitter l'horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l'espoir テゥvanoui,
Je me retourne encore, et d'un regard d'envie
Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui !
*
Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,
Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ;
L'air est si parfumテゥ ! la lumiティre est si pure !
Aux regards d'un mourant le soleil est si beau !
*
Je voudrais maintenant vider jusqu'テ la lie
Ce calice mテェlテゥ de nectar et de fiel !
Au fond de cette coupe oテケ je buvais la vie,
Peut-テェtre restait-il une goutte de miel ?
*
Peut-テェtre l'avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu ?
Peut-テェtre dans la foule, une テ「me que j'ignore
Aurait compris mon テ「me, et m'aurait rテゥpondu ? ...
*
La fleur tombe en livrant ses parfums au zテゥphire ;
A la vie, au soleil, ce sont lテ ses adieux ;
Moi, je meurs; et mon テ「me, au moment qu'elle expire,
S'exhale comme un son triste et mテゥlodieux.
**
Alphonse de LAMARTINE
沚沚沚沚Å沚Å沚Å沽・沽・汳避汳避汳避沽・沽・沚Å沚Å沚Å汳橇汳橇汳

Déposé par Cathe2102 le 11/10/2017  
Seigneur Dieu,
Ceux qui n'ont jamais eu d'animal de compagnie,
Trouveront テゥtrange cette priティre,
Mais Vous, Seigneur de Toute Vie et Crテゥateur de Toutes les crテゥatures,
Vous comprendrez.
Mon coeur est lourd,
Car je viens de perdre mon compagnon bien aimテゥ,
Celui qui faisait tellement partie de ma vie.
Cette compagnie a rendu ma vie plus agrテゥable,
Elle m'a permis de rire et de trouver la joie auprティs d'elle.
Et sa prテゥsence me manquera.
Avec elle j'ai appris plusieurs leテァons, telles la valeur du naturel
Et la quテェte d'affection spontanテゥe,
Soucieux de rテゥpondre テ ses besoins quotidiens,
J'ai cessテゥ de penser uniquement テ mes propres besoins
Et j'ai ainsi appris テ テェtre utile aux autres.
Puisse la mort de cette crテゥature qui est la Vテエtre
Me rappeler que la mort attend chacun de nous,
Animaux comme les humains,
Et qu'elle est un passage naturel pour toutes les formes de vie.
Puisse julien dormir d'un sommeil paisible et テゥternel sous Votre Divine protection
En attendant la plテゥnitude et la libテゥration de toute la crテゥation.
Amen

Déposé par KEKER le 08/10/2017  
A toi qui as perdu un テェtre qui t'テゥtait cher,
Retiens les souvenirs qui t'ont tant fait frテゥmir,
Tu dテゥplores ta tristesse, tu maudis l'テゥphテゥmティre,
Tu rテェves de sa main pour pouvoir la tenir,
Il entame une autre ティre comme on joue un prテゥlude,
Regarde autour de toi mテェme si tu ne le vois pas,
Offre-lui quelques mots malgrテゥ les habitudes,
Ressens donc sa prテゥsence car son テ「me est vers toi,
Les ailes lui ont poussテゥ, il est devenu ange,
Bien heureux et posテゥ il guidera tes pas,
Il veut te sentir bien, que surtout rien ne change,
La mort des テ「mes n'est pas, テゥcoute le tout bas,
Il viendra te trouver sous forme dテゥguisテゥe,
Et malgrテゥ son absence, il va te soutenir,
Il te lance un message, celui de continuer,
Sur le chemin de la vie il veut te voir sourire..
Alexandra Julien,

Déposé par SESHAT39 le 06/10/2017  
Rayons d窶冩ctobre (I)
...............................................
Nテゥrテゥe Beauchemin
**
Octobre glorieux sourit テ la nature.
On dirait que l窶凖ゥtテゥ ranime les buissons.
Un vent frais, que l窶冩deur des bois fanテゥs sature,
Sur l窶冑erbe et sur les eaux fait courir ses frissons.
*
Le nuage a semテゥ les horizons moroses,
De ses flocons d窶兮rgent. Sur la marge des prテゥs,
Les derniers fruits d窶兮utomne, aux reflets verts et roses,
Reluisent テ travers les rameaux diaprテゥs.
*
Forテェt verte qui passe aux tons chauds de l窶冩range ;
Ruisseaux oテケ tremble un ciel pareil au ciel vernal ;
Monts aux gradins baignテゥs d窶冰ne lumiティre テゥtrange.
Quel tableau ! quel brillant paysage automnal !
*
テ mi-cテエte, lテ-bas, la ferme ensoleillテゥe,
Avec son toit pointu festonnテゥ de houblons,
Paraテョt toute rieuse et comme テゥmerveillテゥe
De ses テゥteules roux et de ses chaumes blonds.
*
Aux rayons dont sa vue oblique est テゥblouie,
L窶兮テッeul sur le perron familier vient s窶兮sseoir :
D窶冰n regain de chaleur sa chair est rテゥjouie,
Dans l窶冑iver du vieillard, il fait moins froid, moins noir.
*
Calme et doux, soupirant vers un lointain automne,
Il boit la vie avec l窶兮ir des champs et des bois,
Et cet テゥtincelant renouveau qui l窶凖ゥtonne
Lui souffle au coeur l窶兮mour des tendres autrefois.
*
De ses pieds dテゥlicats pressant l窶册scarpolette,
Un jeune enfant s窶册nivre au bercement rythmテゥ,
Semblable en gentillesse テ la fleur violette
Que l窶兮rbuste balance au tiティde vent de mai.
*
Prティs d窶冰n vieux pont de bois テゥcroulテゥ sur la berge,
Une troupe enfantine au rire pur et clair,
Guette, sur les galets qu窶冰n flot dormant submerge,
La sarcelle stridente et preste qui fend l窶兮ir.
*
Vers les puits dont la mousse a verdi la margelle,
Les lavandiティres vont avec les moissonneurs ;
Sous ce firmament pテ「le テゥclate de plus belle
Le charme printanier des couples ricaneurs.
*
Et tandis que bruit leur babillage tendre,
On les voit dテゥroulant la chaテョne de mテゥtal
Des treuils mouillテゥs, descendre et monter et descendre
La seille d窶冩テケ ruisselle une onde de cristal.
**
Nテゥrテゥe Beauchemin, Les floraisons matutinales

Déposé par SESHAT39 le 01/10/2017  
LES GENS QUI AIMENT LES CHATS.....
Les gens qui aiment les chats テゥvitent les rapports de force. Ils rテゥpugnent テ donner des ordres et craignent ceux qui テゥlティvent la voix, qui osent faire des scandales. Ils rテェvent d'un monde tranquille et doux oテケ tous vivraient harmonieusement ensemble. Ils voudraient テェtre ce qu'ils sont sans que personne ne leur reproche rien.
Les gens qui aiment les chats sont habiles テ fuir les conflits et se dテゥfendent fort mal quand on les agresse. Ils prテゥfティrent se taire, quitte テ paraテョtre lテ「ches. Ils ont tendance au repli sur soi, テ la dテゥvotion. Ils sont fidティles テ des rテェves d'enfant qu'ils n'osent dire テ personne. Ils n'ont pas du tout peur du silence. Ils ne s'arrangent pas trop mal avec le temps qui passe, leur songe intテゥrieur estompe les repティres, arrondit les angles des annテゥes.
Les gens qui aiment les chats adorent cette indテゥpendance qu'ils ont, car cela garantit leur propre libertテゥ. Ils ne supportent pas les entraves ni pour eux-mテェmes ni pour les autres. Ils ont cet orgueil de vouloir テェtre choisis chaque jour par ceux qui les aiment et qui pourraient partir librement, sans porte fermテゥe, sans laisse, sans marchandage. Et rテェvent bien sテサr que l'amour aille de soi, sans effort, et qu'on ne les quitte jamais. Ils ne veulent pas obtenir les choses par force et voudraient que tout soit donnテゥ.
Les gens qui aiment les chats, avec infiniment de respect et de tendresse, auraient envie d'テェtre aimテゥs de la mテェme maniティre - qu'on les trouve beaux et doux, toujours, qu'on les caresse souvent, qu'on les prenne tels qu'il sont, avec leur paresse, leur テゥgoテッsme, et que leur prテゥsence soit un cadeau.
Dans le doute de pouvoir obtenir pour eux-mテェmes un tel amour, ils le donnent aux chats. Ainsi cela existe. テa console.
Les gens qui aiment les chats font une confiance parfois excessive テ l'intuition. L'instinct prime la rテゥflexion. Ils sont portテゥs vers l'irrationnel, les sciences occultes. Ils mettent au-dessus de tout l'individu et ses dons personnels et sont assez peu enclins テ la politique. Les tendances gテゥnテゥrales, les grands courants, les mouvements d'opinion, les embrasements de foule les laissent aussi circonspects que leur animal devant un plat douteux. Et si leur conviction les pousse テ s'engager, une part d'eux-mテェmes reste toujours observatrice, prテェte au repli dans son territoire intime et idテゥaliste, toujours テ la frange, comme leurs compagnons, d'un pacte avec la sociテゥtテゥ et d'un retour vers une vie sauvage dans l'imaginaire.
Les gens qui aiment les chats sont souvent frileux. Ils ont grand besoin d'テェtre consolテゥs. De tout. Ils font semblant d'テェtre adultes et gardent secrティtement une envie de ne pas grandir. Ils prテゥservent jalousement leur enfance et s'y rテゥfugient en secret derriティre leurs paupiティres mi-closes, un chat sur les genoux.
ツォ テ quoi penses-tu ?
- A rien...
- Tu ne dis rien. Tu es triste ?
- Oh, non !
- Tu es fatiguテゥ ?
- Non, je rテェve, c'est tout. ツサ
Enfin, j'ai cru remarquer que les gens qui aiment les chats テゥtaient souvent ainsi...
J'aime les chats.
Anny Duperey, Les Chats de hasard

Déposé par KEKER le 28/09/2017  
A toi qui n窶册st plus lテ 窶ヲ
Ne pleures pas si tu m窶兮imes.
Si tu savais le don de Dieu et ce que c窶册st le ciel ,
Si tu pouvais entendre le chant des anges et me voir au milieu d窶册ux,
Oui, si tu pouvais me voir au milieu d窶册ux窶ヲ
Si tu pouvais voir se dテゥrouler sous tes yeux, les horizons et les champs テゥternels,
Les nouveaux sentiers oテケ je cours..
Si un instant tu pouvais contempler comme moi la beautテゥ devant laquelle
Toutes les beautテゥs pテ「lissent.
Tu m窶兮s vu, tu m窶兮s aimテゥ dans ce pays des ombres,
Et tu pourras ni me voir, ni m窶兮imer encore dans ces pays d窶冓mmuables rテゥalitテゥs.
Quand la mort viendra briser les liens comme elle a brisテゥ ceux qui m窶册nchaテョnaient,
Et quant au jour oテケ Dieu connaテョt et qu窶冓l a fixテゥ,
Ton テ「me viendra dans le ciel oテケ la prテゥcテゥdait la mienne,
Ce jour- lテ, tu reverras celui qui t窶兮imait et qui t窶兮ime encore,
Tu retrouveras son cナ砥r et les tendresses テゥpurテゥes.
Essuie tes larmes et ne pleure plus si tu m窶兮imes.
(pour Julien)

Déposé par JT le 23/09/2017  
Mon beau Julien voici 15 ans tu entrais dans notre vie, 15 annテゥes bien remplies.
Tu nous テ donnテゥs tant de joie, de plaisir jamais nous ne t'oublierons.
Tu テゥtais un super compagnon,maintenant que tu es au paradis des Chats,je sais que tu nous protティges.
Merci pour tout fidティle JULIEN.




L'Album photo contient 22 photos
Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Highslide JS

Retourner en haut